Cours/Séminaire
Notice
Lieu de réalisation
Université Paris -Dauphine
Langue :
Français
Crédits
FMSH Production (Production), Dominique Méda (Intervention), Edouard Martin (Intervention), Frédéric Bruggeman (Intervention), Thierry Weil (Intervention), Bernard Gazier (Intervention), Claire Morel (Intervention)
Conditions d'utilisation
©FMSH-2017
DOI : 10.60527/w424-gw71
Citer cette ressource :
Dominique Méda, Edouard Martin, Frédéric Bruggeman, Thierry Weil, Bernard Gazier, Claire Morel. FMSH. (2017, 13 octobre). Quel bilan peut-on tirer des restructurations en France ? partie 5 , in Chaire Reconversion Ecologique, Travail, Emploi et Politiques Sociales. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/w424-gw71. (Consultée le 24 mai 2024)

Quel bilan peut-on tirer des restructurations en France ? partie 5

Réalisation : 13 octobre 2017 - Mise en ligne : 8 novembre 2017
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

5/ Débat

Séminaire animé par Dominique Méda et Aurore Lalucq

Séminaire organisé par la Chaire "Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales" (Université Paris Dauphine/Fondation maison des sciences de l'Homme) et l'institut Veblen.

Quels succès et échecs ? Fait-on mieux dans d'autres pays ? Quelles recommandations proposer dans le contexte des "ordonnances travail" et du poids des multinationales dans nos économies ?

La Chaire s'intéresse avec ce cycle à la question des Reconversions. Durant quatre séances elle cherche à tirer d'abord un bilan des restructurations à la française, ces opérations qui ont bien souvent laissé certains territoires exsangues, après le départ des industries textile ou métallurgiques. Nous nous intéresserons ensuite à la question très complexe des relations entre mères et filles : certaines grandes entreprises décident de délocaliser leurs filiales, provoquant ainsi des bouleversements profonds dans les territoires, sans pourtant que leur responsabilité soit mise en cause. La question du co-emploi est ici centrale. Dans certains cas, les territoires ont réussi à opérer de profondes reconversions, passant d'un type de mono industrie à une structure de production radialement nouvelles. La chaire avait déjà étudié le cas de Loos en Gohelle qui avait réussi en une dizaine d'années à reconvertir un lieu symbolisé par un terril par un territoire à l'avant-garde de l'écologie. Comment font les autres pays ? Quelles sont les politiques publiques les plus propices à rendre les reconversions réussies ? Quels sont les dispositifs juridiques, les instruments de régulation internationale qui permettraient d'anticiper correctement les risques ? 

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème