Entretien
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
IEANANTES. (2019, 5 juin). #156 - Abdesselam Cheddadi - Les Arabes dans la modernité : les questions linguistiques et culturelles. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/101777. (Consultée le 28 février 2024)

#156 - Abdesselam Cheddadi - Les Arabes dans la modernité : les questions linguistiques et culturelles

Réalisation : 5 juin 2019 - Mise en ligne : 5 juin 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

https://www.iea-nantes.fr/fr/chercheurs/cheddadi-abdesselam_415

Le destin des sociétés arabes à l’époque moderne pose un double problème anthropologique et historique. À quoi peut-on rattacher leurs difficultés à se reconstruire comme États-nations, sociétés et cultures, et à s’insérer dans le système-monde moderne ? Quelles sont, depuis le XIXe siècle, les étapes par lesquelles elles sont passées dans leurs efforts pour s’inscrire dans la Modernité ? Mon hypothèse est que le plus grand handicap des sociétés arabes est qu’elles n’ont pas pu trouver jusqu’à aujourd’hui une solution adéquate aux questions de la langue et de la culture. Selon une approche d’histoire mondiale et d’histoire connectée et en tenant compte des dimensions locales, internationales et mondiales, cette recherche tentera d’élucider les raisons de cet échec en retraçant le parcours historique des sociétés arabes depuis le XIXe siècle selon une nouvelle perspective.

Biographie

De nationalité marocaine, Abdesselam Cheddadi est né à Fès le 25 janvier 1944. Il a fait des études de philosophie et d’histoire en France à la Sorbonne et à l’EHSS, où il a obtenu un doctorat de 3e cycle et un doctorat d’État en sciences humaines et sociales. Il a exercé les fonctions de professeur et de chercheur à l’université Mohammed V de Rabat et a été Directeur d’études associé à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris et professeur invité aux universités d’Harvard et de Princeton aux Etats-Unis. Ses travaux de recherche ont porté notamment sur l’historiographie arabe, la pensée d’Ibn Khaldûn, dont il a traduit l’œuvre en français, ainsi que sur les questions de la culture arabe à l’époque moderne. Il est lauréat de nombreux prix français, marocains et arabes dont, notamment le prix de l’Amitié Franco-arabe, le prix Ibn Khaldoun Senghor, le prix du Maroc et le prix international du roi Faysal en sciences humaines.

Sur le même thème