Conférence

"Platée" : un écho du Grand siècle ou une œuvre moderne ? / Yann Mahé

Réalisation : 17 mars 2022 Mise en ligne : 5 mai 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Platée : un écho du Grand siècle ou une œuvre moderne ? / Yann Mahé, in "Platée de Rameau : antiquité et comédie au XVIIIe siècle", journée d'étude organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse-Jean Jaurès dans le cadre d'un partenariat avec le Théâtre du Capitole, sous la responsabilité scientifique et la coordination de Michel Lehmann et Christine Calvet. Université Toulouse-Jean Jaurès, Théâtre du Capitole, 17 mars 2022.
* En raison d'un dysfonctionnement du défilement des diaporamas sur Canal-U, un pdf du diaporama est disponible dans l'onglet "Documentation".

Donné en 1745 à la cour du roi louis XV, Platée offre l’occasion de dresser un contexte historique, culturel et artistique riche en événements et en polémiques. Le siècle des Lumières pose en lui-même un cadre de nature philosophique qui interroge la place du rire dans les arts de la scène et le langage musical, un rire qui demeure lié à l’idée de civilisation et que l’opéra de Rameau porte de façon exemplaire à travers son argument de comédie mythologique. Le modèle de l’opéra italien, ayant fait la part des choses entre le genre seria et buffa, est à l’origine de la célèbre « Querelle des Bouffons » qui éclate en 1752, et sème le trouble dans le Paris musical : les Anciens, tenants de la tradition tragique issue de Lully, s’opposent aux Modernes, charmés par les muses italiennes. Rameau ayant été un jouet ballotté à son insu entre les deux camps, son Platée comprend des caractéristiques esthétiques qui permettent d’éclairer la position personnelle du musicien dans ce débat si parisien. Au cœur de cette journée d’étude, la nature même du rire au mitan du XVIIIe siècle sera étudiée. De quoi aime-ton rire à cette époque ? Quels sont les procédés favoris des auteurs, des comédiens et des musiciens pour provoquer le rire ? Y a-t-il un rire à la française qui se distinguerait du rire italien ? La Commedia dell’arte, le théâtre de Molière exercent-ils encore leur influence ? Et l’Antiquité tant liée à la tragédie classique a-t-elle tout le ressort nécessaire pour porter une comédie au XVIIIe siècle ?

Mots clés : Jean-Philippe Rameau (1683-1764), Platée (opéra, 1745), comédie-ballet, comédie lyrique, opéras-comiques, réception, opéra--18e siècle, opéra (France), Jean-Baptiste Lully (1632-1687), ariettes

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Lieu de réalisation
    Toulouse, Théâtre du Capitole
    Langue :
    Français
    Crédits
    Nathalie Michaud (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès (Production), Le Vidéographe - Maison de l'Image et du numérique / UT2 (Publication)
    Détenteur des droits
    Tous droits réservés à l'Université-Jean Jaurès et aux auteurs.
    Conditions d'utilisation
    Droit commun de la propriété intellectuelle
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2022, 17 mars). "Platée" : un écho du Grand siècle ou une œuvre moderne ? / Yann Mahé. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/116145. (Consultée le 25 juin 2022)
    Contacter
    Documentation

    RAMEAU, Jean-Philippe, Platée : Prologue, par Les Musiciens du Louvre dirigés par Marc Minkowski, Paris, Palais Garnier, février 2002 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=FqQgCK2J7fY

    RAMEAU, Jean-Philippe, Platée : Acte 1 Scène 4, "Dis donc, dis donc pourquoi? Quoi?", interprété par Paul Agnew (Platée, haute-contre) et Les Musiciens du Louvre dirigés par Marc Minkowski, Paris, Palais Garnier, février 2002 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=_YepYKiMlXg

    RAMEAU, Jean-Philippe, Platée : Acte II, Scène 4, "Essayons du brillant", sous dir. de Teodor Currentzis, MusicAeterna, 2014 (sur YouTube) : https://www.youtube.com/watch?v=EVHFcxMemv0

    RAMEAU, Jean-Philippe, Platée : Prologue, Scène 1, Ariette "Charmant Bacchus", interprété par Cyril Auvity et Les Arts Florissants dirigés par William Christie. Harmonia mundi, 2021. [En ligne : https://www.youtube.com/watch?v=g2n7wpK4FzM].

    Albert de Luynes, Charles-Philippe d' (1861). Mémoires du Duc de Luynes sur la cour de Louis XV (1735-1758). T. 6. Paris, Firmin Didot Frères Libraires. [En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k206431p].

    Mercure de France, mars 1754. [En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3814487b?rk=536483;2].

    Mercure de France, juillet 1749. [En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63564721?rk=171674;4].

    Mercure de France, mars 1749. [En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3747817k?rk=450646;0].

    RAMEAU, Jean-Philippe (1749). Platée, comédie-ballet, mise en musique par M. Rameau et donnée par l'Académie Royale de musique par le carnaval de 1749, le 4 février de la même année [partition], Paris, Édition Boivain, Leclair.  [En ligne : ark:/12148/bpt6k4500054j ].

    FUZELIER, Louis (1731). Discours à l’occasion d’un discours de M. de La Motte sur les Parodies. Paris, Édition Briasson, 12 p. [En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k311812p?rk=21459;2].

    Dans la même collection

    Avec les mêmes intervenants

    Sur le même thème