Documentaire

Installation autel du génie femelle

Mise en ligne : 12 octobre 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Dossier
Descriptif

Le néophyte ne sera pas devin, mais il a reçu une pierre de divination qui est déposée sur le sol de la maisonnette. Les enregistrements, faits depuis l’extérieur de la maisonnette exiguë, ne permettent pas de voir tous les détails de la construction, ni d’entendre tous les textes prononcés par l’officiant. Le texte énoncé est analogue à celui prononcé lors de la mise en place de l’autel du génie mâle (mention des problèmes du néophyte, souhait d’amélioration de son sort), mais mention est ici faite de la parole (divinatoire) du génie femelle. La construction de l’autel se fait comme pour le génie mâle, mais des objets supplémentaires sont utilisés. Le petit van qui est attaché sur l’autel évoque l’initiation du génie femelle, qui est aussi son mariage avec le génie mâle[1]. La séquence où la poseuse de van répète le geste des initiateurs en attachant à nouveau l’objet sur l’autel n’a pas été filmée. Trois petites poteries sont insérées dans le sol sous l’autel et un peu d’eau y est versée ; la première contient des racines pour que l’eau soit comme celle des cours d’eau de brousse. Des prières sont dites et le « fétiche » apaisant sheul est piqué sur l’autel. L’officiant assimile la pierre de divination à la natte autour de laquelle les aïeux des Sèmè se rassemblaient autrefois pour réfléchir quand un problème grave se posait à la famille. Il effectue une libation d’eau fraîche sur l’autel puis la calebasse qui contenait le liquide est symboliquement retournée pour « enfermer » les problèmes de tout type (« mâles comme femelles » dit l’officiant). Pendant que la victime principale, un bouc, est égorgée un téléphone sonne très bruyamment dans la poche de l’un des adeptes, ce qui n’a pas d’incidence sur le rite. Le sang est versé sur l’autel du génie femelle, puis l’officiant procède au « lavage des yeux du bouc ». Pour prier l’animal de ne « pas voir » ce qu’on a fait, autrement dit de pardonner aux humains son immolation, un peu de sang est mis dans ses yeux. Quelques poils prélevés par l’officiant entre les cornes et sur la queue du bouc sont placés sur l’autel du génie. Un poulet divinatoire est ensuite sacrifié sur l’autel pour savoir si le génie a agréé le sacrifice. Comme le poulet tarde à adopter la position demandée (sur le ventre), on encourage le génie à le « soulever ». Le poulet adopte finalement la position attendue, ce qui déclenche la joie des participants car cela que le génie femelle valide l’ensemble du rite. On emporte les victimes, les femmes de la cour vont les cuisiner pour l’assistance.

 

[1] Dans tout mariage une femme doit accompagner la mariée avec un panier qu’elle a tissé ou acheté pour l’occasion. Elle y place les cadeaux reçus par la mariée et cette dernière lui en donne toujours quelques-uns. Lors de l’installation d’un génie, c’est la « poseuse de van » qui tient ce rôle.

Auteure Anne Fournier

Thème
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
IRD. Installation autel du génie femelle. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/133461. (Consultée le 28 novembre 2022)
Contacter

Sur le même thème