Entretien
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2019, 12 septembre). L'écrivain dans la cité. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/131897. (Consultée le 28 février 2024)

L'écrivain dans la cité

Réalisation : 12 septembre 2019 - Mise en ligne : 19 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cet entretien a été  enregistré lors du congrès international de la SELF XX-XXI (Société d'étude de la littérature de langue française du XXe et du XXIe siècles) intitulé Modes de Présence et Fonctions de l'écrivain dans la cité qui s'est tenu à l’Université de Caen du 12 au 14 septembre 2019, co-organisé par Marie-Hélène Boblet (LASLAR) et Simon Bréan (Paris IV Sorbonne). Ce congrès se fixait pour objectif de réfléchir aux figures et postures des écrivains des XXe et XXIe siècles, à ce qui fait l’autorité de leur travail dans un espace public d’expression et de communication de plus en plus complexe et problématique.

Leslie Kaplan est née à New-York en 1943, elle a été élevée à Paris dans une famille américaine, elle écrit en français. Après des études de philosophie, d’histoire et de psychologie, elle travaille deux ans en usine et participe au mouvement de Mai 68. Elle publie depuis 1982 (L’Excès-l’usine, Hachette/P.O.L, repris en 1987 aux éditions P.O.L). Leslie Kaplan a reçu le prix Wepler en 2012 pour Millefeuille et le Grand Prix de la SGDL 2017 pour l’ensemble de son oeuvre.

Marie-Hélène Boblet est professeure de littérature française (XXe et XXIe s.), à l'université de Caen-Normandie. Ses travaux concernent d’une part la poétique du roman et les écritures dialogales aux XXe et XXIe siècles. D’autre part, ses recherches portent sur les relations entre littérature, phénoménologie et sciences humaines.

Résumé de l'entretien

Après la publication de Désordre (2019), Leslie Kaplan revient sur son implication d’écrivain depuis L’Excès L’Usine (1987). Elle s’entretient avec Marie-Hélène Boblet de la cohérence de son œuvre, de la fonction de l’écrivain dans la cité et auprès des sujets que nous sommes : l’écrivain est « un transmetteur de la fonction même du langage ». Dans le monde de l’hyper-communication, il rappelle la valeur de la justesse et de l’adresse. La fiction qu’il invente présente un réel possible qui aide à penser « depuis maintenant ».

Sur le même thème