Documentaire

La mise en collection des reptiles

Réalisation : 16 octobre 2015 Mise en ligne : 16 octobre 2015
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Interview de Nicolas Vidal, chercheur au Muséum national d'Histoire naturelle sur la mise en collection des reptiles.

Contacter

« Je m’appelle Nicolas Vidal, je suis maître de conférence au Muséum d’Histoire Naturelle dans l’équipe macrophylogénie et anatomie comparée et mon travail consiste à étudier l’évolution des serpents en particulier. Je suis aussi responsable des collections “lézards - serpents” au muséum.

Alors, la mise en collection : je mets en collection des spécimens d’abord entiers. Cela demande une préparation spéciale : les animaux sont fixés au formol - enfin d’abord euthanasiés évidemment. Puis une fois qu’ils sont bien fixés, on les mets dans de l’éthanol, de l’acool à 95%, et c’est déposé à la zoothèque, mais ça dépend du laboratoire “reptiles et amphibiens”. A chaque spécimen est attribué un numéro MNHN.

Je fais aussi des collections de tissus. Alors là, c’est différent, il y a un protocole particulier : avant que l’animal ne soit fixé au formol - parce que le formol détruit l’ADN -, on prend un petit bout de tissu. Ca peut être un petit bout de mue - on n’a même pas besoin de tuer l’animal -, sinon un petit peu de sang, un bout d’écaille, et si l’animal doit être tué, un bout de tissu interne : le foie marche très bien. Un tout petit volume suffit et ce petit bout de tissu est mis dans de l’éthanol à 95% et ensuite c’est conservé au mieux à -40°C. Et là ça peut être conservé pendant des années. »

Sur le même thème