Conférence
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Brest
Langue :
Français
Crédits
Iván López Cabello (Organisation de l'évènement), Pierre Souchar (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/w801-wp19
Citer cette ressource :
UBO. (2019, 1 avril). Séance 2 : Romuald Jacopin, Dominque Leroux, Christophe Goret "Kris". Brest, 1 avril 2019. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/w801-wp19. (Consultée le 20 juin 2024)

Séance 2 : Romuald Jacopin, Dominque Leroux, Christophe Goret "Kris". Brest, 1 avril 2019

Réalisation : 1 avril 2019 - Mise en ligne : 5 juillet 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

II Colloque international " La Retirada et l’exil républicain espagnol en Bretagne 80 ans après (1939-2019). Histoire, mémoire, création ". Brest, 1-4 avril 2019.

Séance 2. 1 avril 2019

Président de séance : Guillaume Fernández (U. Bretagne Occidentale, LABERS).

Romuald Jacopin (U. Bretagne Occidentale, CRBC) : " Yves K'ourio, un volontaire aux origines bretonnes engagé dabs le Bandera Jeanne D'Arc, 1936-1944 ".

La Bandera Jeanne d'Arc a fait l'objet d'une communication, il y a deux ans, lors de la première édition de ce colloque. Il s'agit, à l'origine, d'un bataillon de volontaires francophones, qui a été créée en 1937 par des nationalistes français, au sein de la légion espagnole, c'est-à-dire au cœur des forces rebelles durant la guerre d'Espagne. Cette unité a été l'objet des recherches de Romuald Jacopin dans le cadre d'une étude doctorale, sur laquelle il a décidé de revenir en s'appuyant sur deux axes. Le premier vise à expliquer la démarche méthodologique qui a été employée. Puis, le second revient sur les résultats obtenus dans le cadre de ce travail universitaire, par le biais de plusieurs exemples. Par la suite, un deuxième et troisième temps sont dédiés à un des plus jeunes juanistes, Yves K'ourio. En 1936, la guerre civile éclate au sud des Pyrénées. Alors que la solidarité internationale se met rapidement en place en faveur des républicains espagnols, des individus décident de rejoindre les insurgés, et de s'engager dans leurs forces armées. Parmi ces volontaires, se trouvent des adolescents, dont le jeune Yves K'ourio, tout juste âgé de 15 ans. Ce volontaire aux origines bretonnes, mais habitant dans le sud-est de la France, décide de fuguer de son établissement scolaire durant le mois de décembre en 1936. Il rejoint tout d'abord les forces armées phalangistes puis la bandera Jeanne d'Arc. Dans ce cadre militaire, il suit l'instruction théorique et pratique des légionnaires, avant d'aller se battre sur le front de Madrid et de Teruel. Il est évacué du front pour des blessures. Il est hospitalisé à Saint-Sébastien, puis il décide de déserter, avant de finir dans les geôles des rebelles. Cette aventure aurait pu le dissuader de s'engager à nouveau. Pourtant, alors qu'il revient de son engagement au sein de la Marine française en 1942, il est confronté à un nouveau choix : le STO ou le maquis. Il décide alors de s'engager de retour, et se rallie au maquis. Il prend alors la direction de la Bretagne, terre de ses ancêtres.

Dominque Leroux (librairie Excalibulle, Brest) : Petit panorama des BD et romans graphiques sur le guerre d'Espagne et l'exil.

Rencontre avec Christophe Goret "Kris" : Présentation de la BD Sept Athlètes (Delcourt, 2017)

La guerre est un sport exigeant, qui nécessite un engagement total. Le coeur gonflé, le souffle haletant, sept athlètes choisissent l’épreuve du feu. Au nom de la liberté… Quel genre de médailles récolteront-ils à l’arrivée ? Barcelone, juillet 1936. Pour contrer les Jeux olympiques de Berlin et la propagande nazie déjà planifiée, des sportifs du monde entier investissent la capitale catalane et organisent leur propre cérémonie. Mais, à la veille de l’inauguration, Franco s’empare du pouvoir. La guerre d’Espagne débute… Parmi les athlètes pris au piège, sept hommes et femmes font le choix des armes. D’origines diverses mais d’idéaux communs, ils vont s’unir à la vie, à la mort… et à l’amour aussi.

Sur le même thème