Entretien

Histoire(s) de l'ergonomie (5/7) - L'institutionnalisation : Le développement d'institutions d'ergonomie et d'ergonomes

Réalisation : 20 mars 2013 Mise en ligne : 20 mars 2013
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Cette cinquième partie « L’institutionnalisation : la création des organisations de support et de développement de l’ergonomie » de la Grande Leçon Histoire(s) de l’ergonomie permet de mettre en évidence la manière dont l’ergonomie s’est constituée en discipline scientifique structurée par des sociétés savantes en France et à l’international, en lien avec des organismes publics de recherche, des universités, des associations de chercheurs, des organisations syndicales et patronales.

Il s’agit également de comprendre comment les institutions de formations à l’ergonomie et de recherche en ergonomie se sont développées de manière à produire des professionnels pour les secteurs de l’industrie, des mines, des services, de l’informatique, de la formation, de la recherche… Cette institutionnalisation progressive s’est structurée par diverses histoires d’organisations, parmi lesquelles : La Société d’Ergonomie de Langue Française (SELF), l’Association Internationale d’Ergonomie (IEA), des organismes de recherche, de prévention, de sûreté, de sécurité et de fiabilité (INRS, IMDR), des associations chercheurs (CNRS, ARPEGE, RJCE, EACE), des organismes de professionnalisation (CREE, ARTEE, SNCE).Ces organisations ont contribué à la production de cursus de formation en ergonomie qui se sont développés dans les universités, de manière à satisfaire les demandes sociales, les enjeux politiques et éthiques, les besoins économiques, les nécessités de simplicité des produits pour les utilisateurs et les citoyens…

Les auteurs - Eric Brangier (Université de Lorraine) et Annie Drouin (Société d’Ergonomie de Langue Française) - vous proposent d’aborder cette partie avec Nelcy Arévalo Pinilla, Javier Barcenilla, Béatrice Barthe, Christian Bastien, Eric Brangier, Jean-Marie Cellier, Christine Chauvin, Jean-François Cholat, François Daniellou, Annie Drouin, Elie Fadier, Pierre Falzon, Irène Gaillard, Jean-Michel Hoc, François Hubault, Bronislaw Kapitaniak, Alain Lancry, Jacques Leplat, Thierry Morlet, Michel Neboit, Pierre Richard, Jean-Marc Robert, Jean-Claude Sperandio, Laerte Idal Sznelwar, Jacques Theureau, Arnaud Tran Van et Gérard Valléry.Présentation des intervenants

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Claude ROCHETTE (Réalisation), L'Université Numérique des Humanités (Production), Université de Lorraine (Production), Fabienne GRANERO-GERARD (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Attribution : © Université de Lorraine / Université Ouverte des Humanités, février 2013 Pas d’utilisation commerciale. Partage à l’identique. Pas de modification.
    Citer cette ressource:
    Université de Lorraine. (2013, 20 mars). Histoire(s) de l'ergonomie (5/7) - L'institutionnalisation : Le développement d'institutions d'ergonomie et d'ergonomes. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/63153. (Consultée le 22 mai 2022)
    Contacter
    Documentation

    Présentation des intervenants qui ont contribué à cette ressource

    ,

    SOMMAIRE PARTIE 5

    5. L’INSTITUTIONNALISATION : LE DEVELOPPEMENT D’INSTITUTIONS D’ERGONOMIES ET D’ERGONOMES

    5.1. La création de la société anglaise d'ergonomie

    5.2. La Société d'Ergonomie de Langue Française (SELF)

    5.2.1. L'origine de la SELF

    5.2.2. Les relations avec l'International Ergonomics Association (IEA)

    5.2.3. Les objectifs de la SELF

    5.2.4. Une société à vocation scientifique ou à vocation généraliste ?

    5.3. L’ARTEE (Association pour la Reconnaissance du Titre d'Ergonome Européen) et le CREE (Center for Registration of European Ergonomist)

    5.4. L'IEA (International Ergonomics Association)

    5.5. L'INRS (Institut National de Recherche sur la Sécurité)

    5.6. Le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique)

    5.7. ARPEGE (Association pour la Recherche en Psychologie Ergonomique et en Ergonomie)

    5.8. EACE (European Association of Cognitive Ergonomics)

    5.9. IMdR (Institut pour la Maîtrise des Risques)

    5.10. L'institutionnalisation par les normes ergonomiques

    5.11. Le SNCE (Syndicat National des Cabinets d'Ergonomie)

    5.12. Le RJCE (Réseau des Jeunes Chercheurs en Ergonomie)

    5.13. La recherche en ergonomie à l'Université

    5.14. Le CE2 (Collèges des Enseignements Chercheurs en Ergonomie)

    5.15. Le Travail Humain : une revue d'ergonomie

    5.16. L'institutionnalisation de la formation des ergonomes

     
     
    Sommaire général
     

    ,

     
    BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE PARTIE 5

    5. L'INSTITUTIONNALISATION : LE DEVELOPPEMENT D'INSTITUTIONS D'ERGONOMIES ET D'ERGONOMES
     
    5.1. La création de la société anglaise d'ergonomie


    5.2. La Société d'Ergonomie de Langue Française (SELF)

    • http://www.ergonomie-self.org/
    • Drouin, A. (Ed) (2013). Cinquante années d’ergonomie francophone : des origines de la SELF à nos jours (1963-2013). Toulouse : Octarès.


    5.3. ARTEE (Association pour la Reconnaissance du Titre d'Ergonome Européen) et le CREE (Center for Registration of European Ergonomist)

     
    5.4. L'IEA (International Ergonomics Association)


    5.5. L'INRS (Institut National de Recherche sur la Sécurité)


    5.6. Le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique)


    5.7. ARPEGE (Association pour la Recherche en Psychologie Ergonomique et en Ergonomie)


    5.8. EACE (European Association of Cognitive Ergonomics)

     
    5.9. IMdR (Institut pour la Maîtrise des Risques)


    5.10. L'institutionnalisation par les normes ergonomiques

    • http://www.afnor.org/
    • http://www.iso.org/iso/fr

    • AFNOR. (2012). Ergonomie des postes et lieux de travail. Recueil de normes françaises. Edition AFNOR.

    • Bras Da Costa, S., Pelayo, S., Bastien, J. M. C., & Beuscart-Zephir, M.-C. (2011). Issues in the implementation of the EN 62366-2007 standard for medical devices' usability and safety: a case study. In S. Albolino, S. Bagnara, T. Bellandi, J. Llaneza, G. Rosal-Lopez & R. Tartaglia (Eds.), Healthcare Systems, Ergonomics and Patient Safety 2011: Proceedings on the International Conference on Healthcare Systems, Ergonomics and Patient Safety (Heps 2011) (Oviedo, Spain, June 22-24): CRC Press.

    • Bras Da Costa, S., Pelayo, S., Bastien, J. M. C., & Beuscart-Zéphir, M.-C. (2011). La norme " d'aptitude à l'utilisation " IEC 62366:2007 : difficultés de mise en œuvre par des non spécialistes. In C. Bastien, J. Cegarra, A. Chevalier, J. Dinet, N. Gregori & V. Grosjean (Eds.), Epique'2011. Sixième Colloque de Psychologie Ergonomique (pp. 63-77). Nancy: Presses Universitaires de Nancy.

    • Kapitaniak, B., Moallem, A., & Peninou, G. (2008). Multicultural ergonomics contextual study in designing a new generation of mammography equipement. Proceedings of the 2nd International Conference Applied Human Factors and Ergonomics, Las Vegas. USA Publishing, AHFE International, Louisville.


    5.11. Le SNCE (Syndicat National des Cabinets d'Ergonomie)

     
    5.12. Le RJCE (Réseau des Jeunes Chercheurs en Ergonomie)


    5.13. La recherche en ergonomie à l'Université

    • Drouin, A. (Ed) (2013). Cinquante années d’ergonomie francophone : des origines de la SELF à nos jours (1963-2013). Toulouse : Octarès.
    • Falzon, P. (Ed) (2004). Ergonomie. Paris : Presses Universitaires de France.

     
    5.14. Le CE2 (Collèges des Enseignements Chercheurs en Ergonomie)

     
    5.15. Le Travail Humain : une revue d'ergonomie




    Avec les mêmes intervenants

    Sur le même thème