Entretien

Histoire(s) de l'ergonomie (1/7) - L'émergence : L'ergonomie comme nouvelle science et technologie

Réalisation : 20 mars 2013 Mise en ligne : 20 mars 2013
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

« L’émergence : L’ergonomie comme nouvelle science et technologie » constitue la première partie de la Grande Leçon Histoire(s) de l’ergonomie.L’histoire d’une discipline récente comme l’ergonomie, des institutions qui l’ont portée, des personnes qui l’ont créée et développée, des concepts, des théories, des méthodes qui en font son contenu, d’une profession qui est un de ses moyens d’action, toutes ces « histoires » sont en rapport étroit avec l’histoire du travail et des conflits sociaux, qui en est à la fois le contexte, l’origine et l’objet de cette discipline.  Eric Brangier et Annie Drouin vous proposent d’aborder cette partie avec René Amalberti, Tahar-Hakim Benchekroun, Jean-Michel Hoc, François Hubault, Véronique de Keyser, Jacques Leplat, Maurice de Montmollin, Michel Neboit, Jean-Marc Robert et Jean-Claude Sperandio.Présentation des intervenants

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Claude ROCHETTE (Réalisation), L'Université Numérique des Humanités (Production), Université de Lorraine (Production), Fabienne GRANERO-GERARD (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Attribution : © Université de Lorraine / Université Ouverte des Humanités, mars 2013 Pas d’utilisation commerciale. Partage à l’identique. Pas de modification.
    Citer cette ressource:
    Université de Lorraine. (2013, 20 mars). Histoire(s) de l'ergonomie (1/7) - L'émergence : L'ergonomie comme nouvelle science et technologie. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/63031. (Consultée le 29 juin 2022)
    Contacter
    Documentation

    BIBLIOGRAPHIE PARTIE 1

    1. L’ÉMERGENCE : L’ERGONOMIE COMME NOUVELLE SCIENCE ET TECHNOLOGIE

    1.1. La naissance de l'ergonomie

    • Amar, J. (1914). Le moteur humain et les bases scientifiques du travail professionnel. Paris. Dunot et Pinat.
    • Amar, J. (1917). Traité d’Organisation physiologique du Travail. Editions H. Dunod et E. Pinat, Paris.
    • Bonnardel, R. (1939). Recherche expérimentale sur la prévention des accidents au moyen des méthodes psychotechniques. L’année psychologique, vol 10, 10, 84-93.
    • Canguilhem, G. (1943 [2005]. Le normal et le pathologique. Paris : PUF.
    • Crémieux-Brilhac, J.L. & Picard, J.F. (1995). Henri Laugier en son siècle. CNRS, Paris.
    • Drouin, A. (Ed) (2013). Cinquante années d’ergonomie francophone : des origines de la SELF à nos jours (1963-2013). Toulouse : Octarès.
    • Lahy, J. M. (1916). Le système Taylor et la physiologie du travail professionnel. Paris. Masson.
    • Lahy, J.M., & Estoup, H. (1930). Étude graphique de la frappe du dactylographe. Revue de la Science du Travail, 2, 171-186.
    • Leplat, J. et Bertelson, P. (1982) : « Hommage à Jean-Marie Faverge », Travail Humain : numéro spécial (vol. 45).
    • Metz, B. (1996). Les débuts de la physiologie du travail à la Faculté de Médecine de Strasbourg. Arch. Mal. Prof. 57, 7, 547-8.
    • Monod, H. (1994). Jules Amar (1889-1935). In C. Fontanon et A. Grelon (s/d). Les professeurs du Conservatoire National des Arts et Métiers, Dictionnaire biographique (1794-1955). vol. 2, pp. 102-103. 23, Paris, INRP/CNAM.
    • Monod, H. (2000). La proto-ergonomie. In History of the International Ergonomics Association. Ergonomics, pp 17-29.
    • Monod, M., & Valentin, M. (1979). Les précurseurs de l’ergonomie. Ergonomics. 22, 673-680.
    • Murrell, K. F. H. (1965). Ergonomics. Man in his working environment. London. Chapman and Hall.
    • Ribeill, G (1980). Les débuts de l’ergonomie en France à la veille de la première guerre mondiale, Le mouvement social, 113, 3-36.
    • Valentin, M. (1978). Travail des hommes et savants oubliés, histoire de la médecine du travail, de la sécurité et de l'ergonomie. Paris, Docis, 329 p.
    • Van Cott, H. P., Kinkade, R. G. (1972). Human Engineering Guide to Equipment Design, Joint Army Navy Air Force. Washington DC, 752 p.
    • Villermé, L. R. (1840). Tableau de l'état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie. (2 vol.), rééd. 1986, Paris, Les Éditions La Découverte.

    1.2. La naissance de l’ergonomie francophone

    • Bartlett, F.C. (1958). Thinking : an experimental and social study. Basic books.
    • Faverge, J.M. (1967). Psychosociologie des accidents du travail. Paris, PUF.
    • Faverge, J.-M., Leplat J. & Guiguet B. (1958). L’adaptation de la machine à l’homme. Presses Universitaires de France, Paris.
    • Faverge, J.-M. (1970). L’homme, agent d’infiabilité et de fiabilité du processus industriel. Ergonomics, 13, 301-327.
    • Guyot, D. & Simonnet, R. (2008). Un siècle de Psychométrie et de Psychologie, L’Harmattan, Paris.
    • Laville, A. (2004). Repères pour une histoire de l'ergonomie francophone. P. Falzon (dir.), Ergonomie, Paris, PUF, 37-50.
    • Metz, B. (1996). Les débuts de la physiologie du travail à la Faculté de Médecine de Strasbourg. Arch. Mal. Prof. 57, 7, 547-8.
    • Monod, H., & Kapitaniak, B. (2003). Ergonomie. Masson 2ème édition, Paris, 1 vol. 286 p.
    • Monod, H., & Kapitaniak, B (1993). Naissance et développement de l’ergonomie, in Ergonomie, Masson, Paris,1vol.
    • Ombredane, A., & Faverge, J.M. (1955). L’analyse du travail, facteur d’économie humaine et de productivité. Paris, Presses Universitaires de France.
    • Pacaud, S. (1974). Historique de l’ergonomie – Notes d’un auditeur attentif
    • Ribeill, G (1980) : Les débuts de l’ergonomie en France à la veille de la première guerre mondiale. Le mouvement social, 113, 3-36.
    • Valentin, M. (1972). Introduction à l’histoire de l’ergonomie. Paris. Copedith.
    • Valentin, M. (1978). Travail des hommes et savants oubliés, histoire de la médecine du travail, de la sécurité et de l'ergonomie. Paris, Docis, 329 p.

    1.2.1. L'histoire des disciplines

    • Faverge, J.M. (1967). Psychosociologie des accidents du travail. Paris, PUF.
    • Faverge, J.-M., Leplat J. & Guiguet B. (1958). L’adaptation de la machine à l’homme. Presses Universitaires de France, Paris.
    • Faverge, J.-M. (1970). L’homme, agent d’infiabilité et de fiabilité du processus industriel. Ergonomics, 13, 301-327.
    • Keyser, V, de (1980). Analyser les conditions de travail. Le Travail Humain, 43 (1), 117-223.
    • Korngold, S. (1930). Organisation d’un service psychotechnique dans une usine de construction mécanique. Revue de la science du travail. 1930, n° 3-4, p. 513-519.
    • Korngold, S. (1933). Contribution à l’étude de la constance des sujets dans les efforts moteurs. Le travail humain. 1933, n°1, p. 186-191.
    • Korngold, S. (1934). Contribution à l’étude de la dextralité. Bulletin de l’INOP. 1934, n° 1, p. 1-8 ; n° 2, p. 29-33.
    • Korngold, S., & Lévy A. (1933). La conduite psychologique devant l’effort mental imposé. L’année psychologique. 1933, n° 34, p. 60-133.
    • Korngold-Pacaud S. (1940). Contribution à l’étude des mouvements volontaires. I. Temps de réaction des mouvements circulaires des bras, isolés ou coordonnés, effectués dans le plan horizontal ou dans le plan vertical. Le Travail Humain. N° 1, mars 1940, p. 10-45.
    • Ombredane, A., & Faverge, J.M. (1955). L’analyse du travail, facteur d’économie humaine et de productivité. Paris, Presses Universitaires de France.
    • Pacaud, S. (1967). Problèmes communs à l'ergonomie et à la gérontologie, dans les domaines sensoriel et perceptif. In J. Scherrer (s/d), Physiologie du travail, vol. 2, pp. 282-325. Paris.
    • Pacaud, S. (1949). Recherches sur le travail des téléphonistes. Étude psychologique du métier. Le Travail Humain, 1-2, 46-65.
    • Pacaud, S. (1953 paru en 1954). Le vieillissement des aptitudes. Déclin des aptitudes en fonction de l’âge et du niveau d’instruction. Biotypologie, Tome XIV, 3-4, 65-94.
    • Pacaud, S. (1965). Influence conjuguée de l’âge et du niveau d’instruction sur le déclin des fonctions psychologiques et psycho-physiologiques. Hygiène mentale, 2, 49-70.
    • Pacaud, S. (1975). Le travailleur vieillissant : quelques réflexions sur ses difficultés, mais aussi ses facilités d’adaptation au travail. In A. Laville, C. Teiger & A. Wisner, Age et Contraintes de Travail. Aspects sociologiques, psychologiques, physiologiques [115-179]. Paris : NEB Éditions Scientifiques.

    1.2.2. Les enjeux de l'ergonomie

    • Bartlett, F.C., (1962). The future of ergonomics. Ergonomics, 5, 505–511.
    • Falzon, P. (Ed) (2004). Ergonomie. Paris : Presses Universitaires de France.
    • Murrell, K.F.H. (1965). Ergonomics. Man in his working environment. London : Chapman and Hall.
    • Vatin, F. (1999). Le Travail, Science et Société, Ed. de l'Université de Bruxelles, 222 p.
    • Wisner, A. (1995). Réflexion sur l'ergonomie (1962-1995). Edition Octarès, Toulouse.

    1.2.3. Le dépassement du taylorisme

    • Amalberti, R., Theureau, J., De Montmollin, M. (1991). Modèles en analyse du travail. Sur le travail, choix de textes (1967-1992), édition Octarès, 1994.
    • Montmollin, De M. (1961). Nouvelles perspectives dans l’étude du travail, collections voies nouvelles de l’organisation. Editions Dunod.
    • Montmollin, De M. (1967). Les systèmes Homme-Machine. Introduction à l’ergonomie. PUF, Paris.
    • Montmollin, De M. (1972). Les psychopitres. PUF.
    • Montmollin, De M. (1974). L’analyse du travail. CNIPE, édition Armand Colin.
    • Montmollin, De M. (1981). Le taylorisme à visage humain. PUF.
    • Montmollin, De M. (1983). L’intelligence de la tâche. Edition Peter Lang.
    • Montmollin, De M. (1986). L’ergonomie. Edition La Découverte.
    • Montmollin, De M. (1995). Vocabulaire de l’ergonomie. Edition Octarès.
    • Montmollin, De M. (1996). L’ergonomie. La Découverte, collection repères, 3e édition. Paris.
    • Montmollin, De M. (2001). Discours sur l’organisation du travail. Edition l’Harmattan.
    • Lahy, J. M. (1916). Le système Taylor et la physiologie du travail professionnel. Paris. Masson.
    • Lahy, J. M. (1932). Les fondements scientifiques de la psychotechnique. L'Hygiène mentale. XXVII, 10 (pp. 273-302).
    • Taylor, F.W. (1911). The Principles of Scientific Management. Harper Bros, New York.

    1.3. Regards sur quelques fondateurs

    1.3.1. Jean-Marie Faverge

    • Ombredane, A., & Faverge, J.M. (1955). L’analyse du travail, facteur d’économie humaine et de productivité. Paris, Presses Universitaires de France.
    • Faverge, J.-M., Leplat, J. & Guiguet, B. (1958). L’adaptation de la machine à l’homme. Presses Universitaires de France, Paris.
    • Faverge, J.M. (1967). Psychosociologie des accidents du travail. Paris, PUF.
    • Faverge, J.-M. (1970). L’homme, agent d’infiabilité et de fiabilité du processus industriel. Ergonomics, 13, 301-327.

    1.3.2. Alain Wisner

    • Wisner, A. (1962). Les études physiologiques à la Régie Renault. Le Travail Humain, 25, 309-326. [Texte reproduit in Wisner A., (1995) Réflexions sur l’ergonomie (1962-1995). Octarès Editions, Toulouse.]
    • Wisner, A. (1971 [1995]). A quel homme le travail doit-il être adapté ? In A. Wisner (1995), Réflexions sur l’ergonomie (1962-1995) (pp. 47-56). Octarès Éditions, Toulouse.
    • Wisner, A. (1981). Eléments de méthodologie ergonomique. In Précis de Physiologie du Travail, 2° édition. Masson, Paris.
    • Wisner, A. (1995). Réflexion sur l'ergonomie (1962-1995). Octarès Éditions, Toulouse.
    • Wisner, A. (1978). Le travail à l'écran d'ordinateur. Analyse du travail et recommandations ergonomiques. In L'ergonomie au service de l'homme au travail. Paris, Entreprise moderne d’édition, pp. 120-132.

    1.3.3. Jacques Leplat

    • Leplat, J. & Sperandio, J.-C. (1967). La mesure de la charge de travail par la technique de la tâche ajoutée. L'année psychologique. Vol. 67, n°1. p 255-277.
    • Leplat, J. (1974). Les Critères dans les Études Ergonomiques de Sécurité Routière. Ergonomics, Volume 17, Issue 5, pages 663-675.
    • Leplat, J. & Cuny X, (1977) et (1984). Introduction à la psychologie du travail. Presses universitaires de France, Paris.
    • Leplat, J. (1980). La psychologie ergonomique. Ed. PUF Que Sais-Je. Paris.
    • Leplat, J. (1982). Le terrain, stimulant (ou obstacle) au développement de la psychologie cognitive ? Cahiers de Psychologie Cognitive, Vol 2, Jun 1982, p 115-130.
    • Leplat, J. (1985). Erreur humaine, fiabilité humaine dans le travail. Paris, Armand Colin, coll. U, 198 p.
    • Leplat, J, de Terssac, G. (1990). Les facteurs humains de la fiabilité dans les systèmes complexes. Ed. Octarès. Toulouse.
    • Leplat, J, & Hoc J.M. (1993). Tâche et activité dans l’analyse psychologique des situations. In Leplat L’analyse du travail en psychologie ergonomique. Recueil de textes. Ed. Octarès. Toulouse.
    • Leplat, J. (1997). Regards sur l'activité en situation de travail. Paris: Presses Universitaires de France.

    1.3.4. Maurice de Montmollin

    • Montmollin, De M. (1961). Nouvelles perspectives dans l’étude du travail, collections voies nouvelles de l’organisation. Editions Dunod.
    • Montmollin, De M. (1967). Les systèmes Homme-Machine. Introduction à l’ergonomie. PUF, Paris.
    • Montmollin, De M. (1972). Les psychopitres. PUF.
    • Montmollin, De M. (1974). L’analyse du travail. CNIPE, édition Armand Colin.
    • Montmollin, De M. (1981). Le taylorisme à visage humain. PUF.
    • Montmollin, De M. (1983). L’intelligence de la tâche. Edition Peter Lang.
    • Montmollin, De M. (1986). L’ergonomie. Edition La Découverte.
    • Montmollin, De M. (1995). Vocabulaire de l’ergonomie. Edition Octarès.
    • Montmollin, De M. (1996). L’ergonomie. La Découverte, collection repères, 3e édition. Paris.
    • Montmollin, De M. (2001). Discours sur l’organisation du travail. Edition l’Harmattan.

    1.3.5. Pierre Cazamian

    • Cazamian, P. (1969). Travail, inadaptation industrielle et ergonomie. Aspects phénoménologiques . La SZcuola in Azione, I, p. 86-102.
    • Cazamian, P. (1973). Leçons d’ergonomie industrielle, une approche globale. Cujas éditeur.
    • Cazamian, P. (1981). L’ergonomie. In l’exercice pratique de la médecine du travail. Paris, Flammarion, p. 415-421.
    • Cazamian, P., Hubault, F., Noulin, M. (1987 et 1996). Traité d’ergonomie. Octarès editions. Toulouse.
    • Cazamian, P. (1989). Pour servir à une ergonomie de l’automatisation : une interprétation neurophysiologique du dialogue homme-ordinateur, communication au congrès de la SELF, Lyon, 4-6 octobre 1989.
    • Cazamian, P. (1993). Critique de la raison ergonomique. Leçon inaugurale au DESS Paris 1. Performances Humaines et Techniques, 62, p. 43-49.
    • Cazamian, P. (2001). L’ergonomie visitée par la psychanalyse. In Performances, 1 (nov.-déc. 2001), p. 36-42.
    • Cazamian, P. (2002). Sur la genèse des multidisciplines ergonomiques. In Performances, 2 (janv.-fév. 2002), p. 54-59.
    • Cazamian, P. (2002). Eléments pour servir à une chrono ergonomie. In Performances, 3 et 4 (mars.-avr. Et mai-juin 2002), p. 46-52 et 39-47.
    • Cazamian, P. (2004). Du bon usage de la philosophie dans l’approche multidisciplinaire de l’Homme, en ergonomie comme ailleurs. In Performances, 24 (sept.-oct. 2005), p. 21-26.
    • Cazamian, P. (2007). Une nouvelle lecture du jeu du vivant avec la matière. In Performances, 32 (jan.-fév. 2007), p. 27-32.
    • Cazamian, P. (2009). La neuroergonomie. Coll. Synthèse. Editions Préventique.
    ,

     
    Présentation des intervenants qui ont contribué à cette ressource

    ,

    SOMMAIRE PARTIE 1

    1. L’ÉMERGENCE : LA CONSTITUTION DE L’ERGONOMIE COMME NOUVELLE SCIENCE ET TECHNOLOGIE

    1.1. La naissance de l'ergonomie

    1.2. La naissance de l’ergonomie francophone

    1.2.1. L'histoire des disciplines

    1.2.2. Les enjeux de l'ergonomie

    1.2.3. Le dépassement du taylorisme

    1.3. Regards sur quelques fondateurs

    1.3.1. Jean-Marie Faverge

    1.3.2. Alain Wisner

    1.3.3. Jacques Leplat

    1.3.4. Maurice de Montmollin

    1.3.5. Pierre Cazamian
     
     
     Sommaire général


    Avec les mêmes intervenants

    Sur le même thème