Conférence

Ce n'est qu'un début - le pavillon Philips : Le Corbusier-Xenakis

Réalisation : 13 novembre 2018 Mise en ligne : 13 novembre 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Dossier
Descriptif

Regards croisés entre un architecte-chercheur et une musicienne-chercheuse sur une des icônes de l’architecture moderne, soixante ans plus tard : le pavillon Philips de l’expo 1958.

les formes gauches comme éléments nouveaux de l’architecture moderne

les formes gauches comme compléments du plan et de la droite

les formes gauches comme l’expression même de résistance à la gravité

la continuité des formes comme l’opposition à la structure primaire des constructions

la continuité des formes comme la disparition des cinq points de l’architecture

la continuité des formes comme un retour au coquillage ramassé sur la plage

les mathématiques comme fondements

la plastique comme fondements

l’industrie comme fondements

la forme au service de la surface d’évolution du public

la forme au service de l’auditorium-électroacoustique

la forme au service de la lumière en couleurs et des projections

le poème électronique comme synthèse entre les arts et la technique

le poème électronique comme une réalité d’aujourd’hui tournée vers demain

le poème électronique comme début

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Université de Rouen Normandie - Tous droits réservés
Citer cette ressource:
univrouen. (2018, 13 novembre). Ce n'est qu'un début - le pavillon Philips : Le Corbusier-Xenakis. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/99651. (Consultée le 17 mai 2022)
Contacter

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème