Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Paul-Alexis Mellet (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource :
Paul-Alexis Mellet. UT2J. (2012, 15 mars). Foucault et la Renaissance politique : l'État et les pouvoirs / Paul-Alexis Mellet , in Foucault et la Renaissance. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/61383. (Consultée le 25 février 2024)

Foucault et la Renaissance politique : l'État et les pouvoirs / Paul-Alexis Mellet

Réalisation : 15 mars 2012 - Mise en ligne : 15 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Foucault et la Renaissance politique : l'État et les pouvoirs / Paul-Alexis Mellet. In colloque "Foucault et la Renaissance", organisé par le laboratoire "Patrimoine, Littérature, Histoire" (PLH) de l'Université Toulouse II-Le Mirail en collaboration avec le Centre d’Etudes en Rhétorique, Philosophie et Histoire des Idées (CERPHI) de l'Institut d’his­toire de la pensée clas­si­que (ENS Lyon). Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 13-16 mars 2012. Thème 7 : Politique, 15 mars 2013.

Il s’agit, dans cette communication, de rechercher ce que Foucault a écrit des formes du pouvoir politique. Qu’est-ce que l’État ? Comment a-t-il évolué au XVIe siècle ? Comment souveraineté et domination rentrent-elles en conflit ? Quel rôle la guerre joue-t-elle dans l’apparition de l’État ? Qu’entend-on par gouvernementalité, pouvoir pastoral, raison d’État ? En se posant ces différentes questions de définition, en cherchant à démêler des réalités historiques complexes, Paul-Alexis Mellet tente de montrer à quel point la pensée de Foucault sur l’État et les pouvoirs est difficile à cerner, dans la mesure où elle évolue sans cesse (définition du gouvernement) et où elle échappe aux tendances générales de l’histoire des idées politiques (focalisation sur Machiavel et Bodin). Mais on pourra aussi souligner toute la valeur heuristique de ces hypothèses (le roi au centre du pouvoir) ainsi que certaines limites (dimension théologique absente).

Intervention
Thème
Documentation

Jean Terrel, Politiques de Foucault. Paris, Presses Universitaires de France, coll. Pratiques théoriques. 2010, 304 p.

Jean-Claude Bourdin, Frédéric Chauvaud, Bertrand Geay, Jean-Michel Passerault (dir.), Michel Foucault. Savoirs, domination et sujet, Presses Universitaires de Rennes, coll. Essais, 2008, 297 p.

Fabienne Brugère (dir), "Foucault et les Lumières", Lumières n°8, 2006.

Pierre Lascoumes , La Gouvernementalité : de la critique de l’État aux technologies du pouvoir, Le Portique n° 13-14, 2004. [En ligne : http://leportique.revues.org/index625.html].

Charles-Yves Zarka, Figures du pouvoir. Études de philosophie politique de Machiavel à Foucault, Paris, Presses Universitaires de France, 2001, 160 p.

Michel Foucault, "La gouvernementalité", cours du 1/2/1978, in Dits et Ecrits, 1954-1988. Tome III : 1976-1979. Paris, Éditions Gallimard, coll. Bibliothèque des sciences humaines, 1994.

Alain Brossat (dir.), Michel Foucault. Les jeux de la vérité et du pouvoir. Presse Universitaire de Nancy, coll. Études transeuropéennes, 1994, 224 p.

Michel Foucault, Qu’est-ce que la critique ? Critique et Aufklärung, conférence du 27 mai 1978 devant la Société Française de Philosophie. Bulletin de la Société Française de Philosophie n°1990/84 2. [En ligne sur le site de la revue Vacarme : http://www.vacarme.org/article1388.html].


> Voir aussi la bibliographie générale
du colloque dans l'onglet "Documents" de la 1ère communication du colloque, celle de Blaise Dufal.

Portail Michel Foucault

Portail en anglais

Dans la même collection

Sur le même thème