Conférence

L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex

Réalisation : 10 octobre 2019 Mise en ligne : 10 octobre 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex, conférence présentée dans le cadre de la série "Savoirs partagés" sur le thème "Transitions", animée par Nathalie Dessens, vice-présidente Diffusion des savoirs, Université Toulouse Jean Jaurès, 10 octobre 2019.

Depuis que le chimiste Paul Crutzen, prix Nobel pour ses travaux sur la chimie de l’atmosphère, a suggéré l’emploi de ce terme en 2000, l’Anthropocène (littéralement, le nouvel âge de l’homme : anthropos, l’homme et kainos, nouveau) a fait une carrière aussi fulgurante qu’étonnante pour une notion scientifique émise dans le champ circonscrit de la géologie. C’est qu’avec l’Anthropocène, les humains ne seraient plus simplement les témoins de changements géo-climatiques mais bien leurs principaux auteurs-fauteurs de troubles. L’Anthropocène s’est de fait imposée comme une formidable chambre expérimentale des relations entre les sciences du système Terre, les sciences naturelles et les sciences humaines et sociales. Il en ressort une prolifération de récits qui font surgir presque autant de versions qu’il y a de façons d’appréhender le monde : Capitalocène, Occidentalocène, Anglocène, Technocène, Cthulhucène, Plantationocène, Homogénocène, Poubellocène, Entropocène… Plus de 150 appellations différentes se disputeraient une évidence pas si aisée à établir même à l’heure du réchauffement climatique, en somme cette idée que nous vivons dans une époque géologique qui soit au premier chef le fait des humains. Alors faut-il congédier cette notion ? Ou bien faut-il accueillir cette pluralité des récits comme une chance ou du moins un témoignage de la vitalité des savoirs partagés sur notre destin climatique ?

Mots clés : Anthropocène (et les sciences humaines) ; Nature (effets de l'homme) ; Géochimie de l'environnement ; Marqueurs géologiques ; Changement global de l'environnement (aspect philosophique) ; Esthétique (philosophie), Nature (esthétique) ; Écologie urbaine ; Développement territorial durable ;

 

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Samir BOUHARAOUA (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2019, 10 octobre). L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/102705. (Consultée le 26 juin 2022)
    Contacter
    Documentation

    DUPERREX, Matthieu (2019). Voyages en sol incertain. Enquête dans les deltas du Rhône et du Mississippi. Encres de Frédéric Malenfer. Marseille, Éditions Wildproject, 200 p. [également en publication numérique aux Éditions La Marelle].

    DUPERREX, Matthieu (2019). Black matter lives. Les sédiments, témoins méconnus de la territorialité des Modernes, in "MaT(i)erre(s)", Le philotope,  12, 59‑69. [En ligne : https://www.academia.edu/33792893/Black_matter_lives_les_s%C3%A9diments_t%C3%A9moins_m%C3%A9connus_de_la_territorialit%C3%A9_des_Modernes].

    HAOUÈS-JOUVE, Sinda, LEMONSU, A., AMOSSÉ, A., CHOUILLOU, D. et al. (2019). Comparison of microclimate measurements and perceptions as part of a global evaluation of environmental quality at neighbourhood scale, International Journal of Biometeorology, 1-12. [En ligne : https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-02065091].

    LOGÉ, Guillaume (2019). La Renaissance sauvage. L’art de l’Anthropocène. Paris, Presses Universitaires de France, 248 p. [issu d’une thèse de doctorat en Esthétique, histoire et théorie des arts, Ecole Normale Sup/Université de Lausanne].

    ARDENNE, Paul (2018). Un art écologique. Création plasticienne et Anthropocène. Lormont, Éditions Le Bord de l'Eau, 304 p.

    BEAU, Rémi, LARRÈRE, Catherine (dirs) (2018). Penser l'anthropocène. Paris, Les Presses de Sciences Po, 554 p.

    DUPERREX, Matthieu (2018). Habiter le crassier. Un art anthropocène comme chronique de la catastrophe, Transtext(e)s Transcultures 跨文本跨文化, 13. [En ligne : http://journals.openedition.org/transtexts/1075].

    ANGUS, Ian (2017). Comprendre l’Anthropocène. Entretien traduit de l’anglais par Luke Haywood et Marc Robert, EcoRev', 44, 2017/1, 15-23. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-ecorev-2017-1-page-15.htm].

    BARLES, Sabine (2017).  Écologie territoriale et métabolisme urbain : quelques enjeux de la transition socioécologique, Revue d’Économie Régionale & Urbaine, 5, vol. décembre 2017, 819-836.

    BONNEUIL, Christophe (2017). Capitalocène. Réflexions sur l’échange écologique inégal et le crime climatique à l’âge de l’Anthropocène, EcoRev', 1, vol. 44, 52-60.

    CAMPAGNE, Armel (2017). Le Capitalocène : aux racines historiques du dérèglement climatique. Paris, Éditions Divergences, 206 p.

    DUPERREX, Matthieu (2017). L’adieu au sublime ? Anthropocène et esthétique des territoires disputés”, juillet 2017, site"Urbain, trop urbain". [En ligne : http://www.urbain-trop-urbain.fr/ladieu-au-sublime/].

    FEDERAU, Alexander (2017). Pour une philosophie de l'anthropocène. Paris, Presses Universitaires de France, 436 p.

    VALANTIN, Jean-Michel (2017). Géopolitique d’une planète déréglée. Le choc de l’Anthropocène. Paris, Éditions Seuil, coll. Anthropocène, 336 p.

    HAOUÈS-JOUVE, Sinda, HIDALGO, Julia (2016). Villes et climat : au carrefour de la recherche, de l'action et de la participation. Toulouse, Maison des Sciences de l'Homme, Cahier des Ateliers de dialogue Recherche-Action-Expertise (ADIRAE), 6, 64 p. [En ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02018821/document].

    STEFFEN, Will et al (2016). Plausible and desirable futures in the Anthropocene: A new research agenda', Global Environmental Change, 39, 351-362. [En ligne : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0959378015300546].

    ZALASIEWICZ, Jan, WATERS, Colin N., DO SUL, Juliana A. Ivar, et al. (2016). The geological cycle of plastics and their use as a stratigraphic indicator of the Anthropocene. Anthropocene, vol. 13, 4-17.

    EMELIANOFF, Cyria (2015). La ville durable, une notion fossile ?, in Rémi Barré (dir.), Un demi-siècle d'environnement entre science, politique et prospective. En l'honneur de Jacques Theys, Versailles, Éditions Quæ, 137-144.

    JEANDEL, Catherine, MOSSERI, Rémy, EUZEN, Agathe (dirs) (2015). L’eau à découvert. Paris, CNRS éditions, 368 p.

    BONNEUIL, Christophe (2014). L’Anthropocène et ses lectures politiques, [ATTAC France], Les Possibles, 3, mai 2014. [En ligne : https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-3-printemps-2014/dossier-l-ecologie-nouvel-enjeu/article/l-anthropocene-et-ses-lectures].

    ZALASIEWICZ, Jan, WILLIAMS, Mark, WATERS, Colin N., BARNOSKY, Anthony D., HAFF, Peter (2014) The technofossil record of humans, The Anthropocene Review, 1, 34-43.

    BONNEUIL, Christophe, FRESSOZ, Jean-Baptiste (2013). L'événement Anthropocène : la Terre, l'histoire et nous. Paris, Éditions Le Seuil, 320 p. [rééd. 2016, coll. Point Histoire].

    GRINEVALD, Jacques (2012). Le concept d'Anthropocène, son contexte historique et scientifique, in "Fukushima, fin de l’Anthropocène", Entropia, 12, printemps 2012, 22-38.

    JEANDEL, Catherine, MOSSERI, Rémy (dirs) (2011). Le climat à découvert. Paris, CNRS éditions, 285 p.

    JEANDEL, Catherine, ROY-BARMAN, Matthieu (2011). Géochimie marine. Circulation océanique, cycle du carbone et changement climatique. Paris, Éditions Vuibert, 362 p.

    BERQUE, Augustin (2009). Écoumène : introduction à l’étude des milieux humains. Paris, Éditions Belin, 271 p.

    ROUILLER, ALice, ESCAFFRE, Fabrice, HAOUÈS-JOUVE, Sinda et al. (2008). La petite fabrique locale du développement urbain durable : de la construction programmatique à la mise en œuvre de projets labellisés, une comparaison Nord-Sud des enjeux de la mobilisation dans quatre métropoles : Berlin, Dakar, Marrakech et Toulouse. Rapport final au Ministère de l'Ecologie dans le cadre du projet "Politique territoriale et développement durable", 438 p. [En ligne : http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/IMG/pdf/rapport-developpement-urbain-durable-4metropoles.pdf].

    BERQUE, Augustin (2007). Qu'est-ce que l'espace de l'habiter ?, in Thierry Paquot (dir.), Habiter, le propre de l'humain. Villes, territoire et philosophie, Paris, La Découverte, 53-67.

    EMELIANOFF, Cyria (2007). La ville durable : l'hypothèse d'un tournant urbanistique en Europe, L'Information géographique, 3, vol. vol. 71, 48-65. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2007-3-page-48.htm].

    CRUTZEN, Paul Josef, STOERMER, Eugene F. (2000). The “Anthropocene”, Global Change Newsletter, 41, mai 2000, 17-18. [En ligne : http://www.igbp.net/download/18.316f18321323470177580001401/1376383088452/NL41.pdf].

    DUVIGNEAUD Paul, DENAEYER-DE SMET, Simone (1977). L’écosystème Urbs. L’écosystème urbain Bruxellois, in P. Duvigneaud, P. Kestemont (dirs), Productivité biologique en Belgique, Paris-Gembloux, Éditions Duculot, 581-597.

    Sur le même thème