Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Mrsh-Caen
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/yb6n-ca88
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2024, 18 avril). Changements d’échelle : pour une approche environnementale des films . [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/yb6n-ca88. (Consultée le 18 juin 2024)

Changements d’échelle : pour une approche environnementale des films

Réalisation : 18 avril 2024 - Mise en ligne : 19 avril 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Résumé de la communication : En variant les échelles de plan, du microcosme au macrocosme, le cinéma relativise fréquemment la taille et donc la place de l’humain dans l’univers. Il développe des formes d’attention pour d’autres histoires que celles des humains, produisant alors des décadrages et des décentrements de la figure humaine. Une approche environnementale du cinéma peut consister d’une part à développer une pratique de l’analyse filmique qui prendrait en considération les autres qu’humains, si longtemps délaissés par l’histoire du cinéma, et d’autre part à interroger les gestes des cinéastes qui travaillent sur ces décentrements et contribuent à élaborer de nouvelles écologies du sensible.

Biographie de l'auteur : Vincent Deville est Maître de conférences en Études cinématographiques à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, où il co-dirige depuis 2014 le Master 2 Métiers de la production. Il a publié Les Formes du montage dans le cinéma d’avant-garde (Presses universitaires de Rennes, 2014) et co-dirigé trois ouvrages collectifs : avec Rodolphe Olcèse, L’Art et les formes de la nature (Hermann, 2023) et L’Art tout contre la machine (Hermann, 2021) ; avec Loig le Bihan, Penser les formes filmiques contemporaines (UGA Éditions, 2023). Ses recherches portent sur les représentations de la nature au cinéma et sur la contribution des formes du montage à l’écriture de l’Histoire.

Sur le même thème