Canal-U

Mon compte
BioTV

RDV santé Inserm avec Christian NERI: Un ver précieux pour l'étude des maladies du cerveau


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/biotv/embed.1/rdv_sante_inserm_avec_christian_neri_un_ver_precieux_pour_l_etude_des_maladies_du_cerveau.1572?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
NERI Christian

Producteur Canal-U :
BioTV
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


RDV santé Inserm avec Christian NERI: Un ver précieux pour l'étude des maladies du cerveau

Cænorhabditis elegans (C. elegans) est un petit ver d'un millimètre de long, transparent, qui représente un modèle animal simple pour étudier la maladie de Huntington. Cette affection touche le cerveau de patients : certaines zones cérébrales sont, au fil du temps, détruites. Cela engendre des troubles moteurs et cognitifs. Par exemple, des mouvements involontaires rendant difficile l'exécution de certaines tâches quotidiennes ou encore des phénomènes dépressifs… En France, environ 6000 personnes sont affectées. On estime toutefois que le nombre de personnes concernées non diagnostiquées est 5 fois plus important. Le gène de la maladie a été trouvé en 1993, il assure la synthèse d'une protéine cérébrale la huntingtine. Cette synthèse est anormale chez les malades. C. elegans possède environ 300 neurones. Si on lui introduit le gène de la maladie ou un fragment de ce gène, fluorescent, on peut le voir, par transparence, dans certains neurones. Ces animaux transgéniques (mutés) présentent alors des anomalies de fonctionnement comme, par exemple, si on les touche, la perte de leur réponse motrice. Que peut-on faire avec ce modèle ? Rechercher de nouveaux médicaments. Il faut en moyenne 5 ans pour sélectionner parmi des centaines de molécules, quelques composés susceptibles d'apporter un bénéfice pour les malades. Avec C elegans, des composés intéressants ont été testés. Si, sur des modèles de C. elegans déficients mis en présence d'un composé-test, la réponse motrice au toucher est restaurée, cela signifie que le composé présente une efficacité in vivo. Cette molécule peut alors devenir un prototype de médicament.

  •  
    Label UNT : UNF3S
  •  
    Date de réalisation : 19 Janvier 2003
    Durée du programme : 17 min
    Classification Dewey : Recherche médicale, Maladies du système nerveux. Troubles psychiques
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Neurologie
    Collections : LES RENDEZ-VOUS SANTE INSERM 2003
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : NERI Christian
    producteur : Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM)
    Réalisateur(s) : BioTV
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : modèle, neuroscience, Huntington, Celegans
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte