Canal-U

Mon compte
Réseau Thématique de Recherche Milieux & Diversité

Trajectoires de l'anthropocène dans la vallée du Doubs (Bresse jurassienne), XVIe-XXIe siècles


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/rtr_midi/embed.1/trajectoires_de_l_anthropocene_dans_la_vallee_du_doubs_bresse_jurassienne_xvie_xxie_siecles.58371?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Trajectoires de l'anthropocène dans la vallée du Doubs (Bresse jurassienne), XVIe-XXIe siècles

5e colloque des Zones Ateliers – CNRS 

2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

SESSION 1 : L'eau dans le paysage


Trajectoires de l'anthropocène dans la vallée du Doubs (Bresse jurassienne), XVIe-XXIe siècles (ZA Arc Jurassien)


Emmanuel Garnier ∗ 1

 

1  Laboratoire Chrono-environnement - CNRS - UFC  (UMR 6249) –  Centre National de la Recherche Scientifique : UMR6249,  Université de Franche-Comté, Université Bourgogne Franche-Comté  [COMUE] –  France


 Résumé

Le projet s’inscrit dans le cadre des actions de la Zone Atelier Arc Jurassien (ZAAJ). Ce travail s’intéresse au processus de l’anthropocène inscrit dans la longue durée (XVIe-XXIe  siècles) dans la vallée du Doubs,  plus précisément  de la Bresse jurassienne.   En raison de sa richesse écologique  et  hydrologique  liée  à l’existence  sur  place  de  paléoméandres,  cette  région  de  la Franche-Comté  est aujourd’hui  un centre d’intérêt  écologique majeur  qui focalise l’intérêt  des scientifiques, des collectivités et des milieux naturalistes.

Pour reconstruire les trajectoires de l’anthropocène, cette étude transdisciplinaire utilise majoritairement des matériaux et des méthodes propres à la discipline historique associés à une recherche doctorale en paléoécologie. Outre la documentation ancienne conservée en mairie, un travail d’enquête a été effectué auprès des élus locaux et des habitants, plus particulièrement des agriculteurs locaux.  Par ailleurs, l’étude a également impliqué le Conseil départemental du Jura. Depuis, ce travail scientifique a largement contribué au classement récent du site en Espace Naturel Sensible (ENS). A ce titre, il sera prochainement intégré par la mission ENS dans le futur plan de gestion et d’interprétation  du Mératon conduit par l’association Dole Environnement. En termes de retombées pour les habitants,  plusieurs conférences de restitution sont d’ores  et déjà prévues dans différentes communes pour l’année 2021.

Nous présentons préalablement les matériaux utilisés par l’historien et la méthode propre à sa dis- cipline afin de montrer comment une telle approche peut être intégrée à des projets scientifiques associant des paléo-écologues, des hydrologues et des écologues. La seconde partie est consacrée aux fluctuations socio-économiques des communautés locales, à leur usage de l’environnement et aux ruptures qui en ont résulté. Dans cette perspective,  une attention particulière est accordée à l’impact des changements climatiques au cours des 500 dernières années, plus particulièrement aux événements climatiques extrêmes (inondations, étiages, sécheresses), sur les communautés ripuaires.

Nous démontrons que l’anthropocène, en termes de modifications profondes et de perturbations de l’hydrosystème,  a des racines très anciennes dans cette  partie de la Franche-Comté.   Contre toute attente,  avant 1800,  l’Homme  était déjà  intervenu  plus d’une  trentaine de fois pour tenter  de  maîtriser le cours du  Doubs,  selon des  séquences  plus  ou moins intenses.   La seconde phase d’anthropisation soutenue étonne encore plus dans la mesure où quatre vagues se produisent successivement  aux XIXe et XXe siècles.  Or, la reconstruction des fluctuations démographiques montre que ces travaux d’aménagement du Doubs coïncident paradoxalement avec le déclin du nombre des hommes et son corolaire, l’intensification des pratiques agricoles doublée d’une volonté communale de promouvoir une urbanisation (lotissements) et un tourisme vert (campings)  au plus près de la rivière.


--

Programme et recueil des résumés à télécharger dans l'onglet documents ci-dessus.

Toutes les informations sur le site du colloque :

https://20ans-rza.sciencesconf.org/resource/page/id/5


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte