Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Concerter, rencontrer, créer du commun / Clémence Le Nir


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/concerter_rencontrer_creer_du_commun_clemence_le_nir.36561?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Concerter, rencontrer, créer du commun / Clémence Le Nir

Concerter,  rencontrer, créer du commun / Clémence Le Nir, in Journée d'étude "L'effondrement qui vient. Design & stratégie pour activer le changement" organisée, sous la responsabilité de Fabienne Denoual, par le laboratoire Lettres, Langages et Arts-Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles (LLA-CRÉATIS), Université Toulouse Jean-Jaurès, 6 mars  2017.

“Les catastrophes écologiques qui se préparent à l’échelle mondiale dans un contexte de croissance démographique, les inégalités dues à la rareté de l’eau, la fin de l’énergie bon marché, la raréfaction de nombre de minéraux, la dégradation de la biodiversité, l’érosion des sols, les événements climatiques extrêmes... produiront les pires inégalités entre ceux qui auront les moyens de s’en protéger, pour un temps, et ceux qui les subiront. Elles ébranleront les équilibres géopolitiques et seront sources de conflits. L’ampleur des catastrophes sociales qu’elles risquent d’engendrer a, par le passé, conduit à la disparition de sociétés entières. C’est hélas, une réalité historique objective. [...] Lorsque l’effondrement de l’espèce apparaîtra comme une possibilité envisageable, l’urgence n’aura que faire de nos processus, lents et complexes, de délibération. Pris de panique, l’Occident transgressera ses valeurs de liberté et de justice.” (Michel Rocard, Dominique Bourg et Floran Augagneur, 2011).
C’est ainsi que l’ouvrage essentiel de Pablo Servigne et Raphaël Stevens intitulé "Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes" (2015) s’engage. Les auteurs y ont rassemblé les preuves de l’effondrement, non pas dans un domaine spécifique, mais dans une visée systémique qui entrecroise l’ensemble des domaines, mettant en évidence le fait que les effets se conjuguent, scellant l’extinction de nombreuses espèces, dont la nôtre. Et pourtant, face à cet implacable constat, la réponse reste majoritairement le déni. Nous ne chercherons pas à nous demander pourquoi. L’enjeu sera bien plus direct et pragmatique :Comment sortir du déni ? Comment s’y prendre ?
Face à l'effondrement à venir : quels sont les leviers de changement possibles dans différentes sphères d'action : politique, associative, citoyenne, économique, recherche ?

  •  
  •  
    Date de réalisation : 6 Mars 2017
    Durée du programme : 37 min
    Classification Dewey : Changements sociaux (décroissance, dissidence, innovation sociale, mondialisation, mouvements altermondialisation, antimondialisation)
  •  
    Catégorie : Autres
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Processus sociaux, changements sociaux
    Collections : Design & stratégie pour activer le changement
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : LE NIR Clémence
    producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
    Réalisateur(s) : SARAZIN Claire
    Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : interaction sociale, échange social, design urbain, économie collaborative
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Observer / Nathalie Bruyère, Caroline Trautmann, Daniel Estevez
 Design & stratégie pour activer le changement 2. Introduction : l'observation comme levier / Fabienne Denoual
 Bilan politique du programme "Albi 2020: ville autosuffisante sur le plan alimentaire" / Jean-Michel Bouat
 Actions de transition au sein du service de restauration de la ville / Didier Philippe
 Natura, vers la création d'un tiers-lieu sur la Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise / Raymond Vall, Esther Levine, Mélanie Tisné-Versaille
 Le paysage, un outil pour activer la transition / Rémy Tesseydre
 De l'exploitation familiale au développement d'un nouveau modèle de distribution alimentaire en circuit court / Cyril Picot
 Design & stratégie pour activer le changement 2. Les quartiers ont du talent : introduction / Fabienne Denoual
 Les universités populaires du mouvement ATD Quart Monde : valoriser des savoirs issus de la vie ou de l'action / Françoise Ferrand
 L'exposition "Miroir vers l'avenir" : de l'idée à la concrétisation / Maryam Bennis, Saida Belghiti
 Le laboratoire social comme espace partagé des non-savoirs / Miguel Benasayag
 Rencontre avec le territoire : outils de dialogue et imaginaires collectifs / Estelle Bottereau
 Interculturalité : un outil pour vivre en commun / Saïd Idrissi
 Revitaliser les savoir-faire textiles en sommeil dans les quartiers / Hakima Metahri
 Design & stratégie pour activer le changement 1. L'effondrement qui vient : introduction / Fabienne Denoual
 Alternatiba, mouvement et initiatives de transition sur le territoire de Toulouse / Joseph Gonzales, Marie-Pierre Cassagne, Suzanne Combes
 Concertation citoyenne et action dans le cadre du laboratoire des usages / Mélanie Tisné-Versaille
 Agriculture urbaine et autosuffisance alimentaire à Albi / Jean-Michel Bouat
 Les enjeux du Master "Villes, Habitat et Transition écologique" (Université Toulouse Jean Jaurès) / Alice Rouyer
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte