Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

L'admission en CHRS d'insertion (centre d'hébergement) : une sélection paradoxale / Thierry Michalot


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/l_admission_en_chrs_d_insertion_centre_d_hebergement_une_selection_paradoxale_thierry_michalot.5268?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

L'admission en CHRS d'insertion (centre d'hébergement) : une sélection paradoxale / Thierry Michalot

L'admission en CHRS d'insertion [Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale] : une sélection paradoxale ? Intervention de Thierry Michalot (Ecole Santé Sociale Sud-Est de Valence, Université Lyon 2) dans le cadre du colloque "Le travail social à l'épreuve du management et des impératifs gestionnaires" organisé par l’Université Toulouse II-Le Mirail (Formation Continue, Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités-Sociétés-Territoires, Centre de Promotion de la Recherche Scientifique). Université de Toulouse II-Le Mirail, 1-3 juillet 2009.
Deuxième séance pléniaire : Analyse des transformations provoquées dans les structures et les pratiques : l'engagement des acteurs.

Résumé : Les CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) ont pour vocation en France d’accueillir toute personne en détresse qui correspond aux critères définis par la loi. Face à une demande accrue, certaines personnes sont écartées des dispositifs d’insertion sociale et sont renvoyées vers des dispositifs d’urgence ou caritatifs. Nous montrerons que les travailleurs sociaux utilisent inconsciemment des critères intra-subjectifs pour élaborer un choix entre les demandeurs. L’utilisation de ces critères permettrait aux professionnels de contenir le paradoxe dans lequel les politiques sociales d’insertion les contraint : devoir lutter contre les exclusions et participer aux processus d’exclusion de certaines catégories de personnes.

Voir le diaporama sur le site dédié au colloque.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte