Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Montpellier, Université Paul-Valéry, Montpellier III
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/texp-n741
Citer cette ressource :
Archeo Montpellier. (2021, 28 mai). Les inscriptions de l'esclave Niger au sanctuaire aux Mères d'Allan : réexamen d'un dossier exceptionnel. , in Lieux de culte en Gaule du Sud (IIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. j.-C.). [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/texp-n741. (Consultée le 27 mai 2024)

Les inscriptions de l'esclave Niger au sanctuaire aux Mères d'Allan : réexamen d'un dossier exceptionnel.

Réalisation : 28 mai 2021 - Mise en ligne : 16 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Fouillé en 1880, le sanctuaire de domaine d'Allan a livré une collection d'inscriptions à bien des égards, unique, en même temps qu'un enregistrement du contexte de découverte, remarquable pour l'époque, cela permet d'envisager leur place dans le sanctuaire et de les confronter avec un matériel divers et abondant : offrandes diverses, monnaies, lampes, statues. Ces neuf textes n'ont cependant jamais fait l'objet d'une publication approfondie. Leur réexamen, à l'occasion de leur restauration en 2016, a permis une meilleure compréhension de cet ensemble en particulier grâce à la restitution nouvelle de l'inscription de dédicace du sanctuaire. Le dédicant des inscriptions est un esclave, Niger, affirmant sa fonction de cellarius. Le dossier permet d'envisager de près la vie religieuse dans un grand domaine de Narbonnaise. Outre une publication complète des inscriptions répondant aux critères actuels de l'épigraphie, nous proposerons une analyse détaillée du dossier visant à replacer les interventions de Niger dans l'espace du sanctuaire mais aussi dans son histoire. Il s'agira donc d'éclairer au mieux son identité et son statut de travail, de revenir sur les divinités du sanctuaire, les Matres Victrices. Dès lors les actions religieuses du dédicant peuvent être replacées dans l'espace et la temporalité de la vie du sanctuaire de manière à analyser aussi la place de l'épigraphie dans le lieu de culte. On pourra enfin replacer le cas du sanctuaire d'Allan en regard des autres sanctuaires de domaines, mieux connus depuis ces dernières années.

Communicants

  • Michèle Bois (Archéo-Drôme)
  • Benoît Rossignol (Paris I-Panthéon Sorbonne)

Comité d'organisation

  • Sandrine Agusta-Boularot (UPVM et ASM)
  • Maryline Bovagne (Inrap Midi Méditerranée)
  • Stéphanie Raux (Inrap Midi Méditerranée)
  • Grégory Vacassy (Inrap)
  • Ghislain Vincent (Inrap)

Réalisation - Lambert Capron

Dans la même collection

Sur le même thème