Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Montpellier, Université Paul-Valéry, Montpellier III
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Archeo Montpellier. (2021, 27 mai). Sanctuaires et émergence des villes. Le temple « de Janus » et le quartier de la Genetoye à Autun : perspectives sur un grand sanctuaire périurbain. , in Lieux de culte en Gaule du Sud (IIe s. av. J.-C. - Ve s. ap. j.-C.). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/107169. (Consultée le 22 février 2024)

Sanctuaires et émergence des villes. Le temple « de Janus » et le quartier de la Genetoye à Autun : perspectives sur un grand sanctuaire périurbain.

Réalisation : 27 mai 2021 - Mise en ligne : 27 mai 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Le temple « de Janus » est situé à la sortie nord-ouest de la ville antique d’Autun, hors des remparts de l’antique Augustudunum. Il prend place au cœur d’un vaste ensemble identifiable à un sanctuaire périurbain (Fig. 1). Il s’agit de l’un des rares édifices encore en élévation de l’antique capitale des Eduens fondée par Auguste autour du changement d’ère. Ce temple a bénéficié depuis le XVIIe siècle des travaux des érudits locaux et spécialistes d’architecture antique, mais n’aeparadoxalement pas fait l’objet d’investigations archéologiques approfondies.

Au début du XXI siècle, la connaissance de l’édifice et de son environnement immédiat reposait donc sur un dossier vieilli et sur des données très fragmentaires. Dans ce contexte, un Projet collectif de recherche portant sur l’ensemble du complexe cultuel antique dont fait partie le temple de Janus a été mis en place au début des années 2010, avec deux objectifs principaux : d’une part, mieux comprendre la dynamique chronologique, l’organisation et les fonctions de ce quartier péri-urbain de la ville antique ; d’autre part, renouveler la connaissance de l’édifice cultuel principal, en retraçant précisément son évolution, depuis sa fondation jusqu’à nos jours. Entre 2013 et 2018, un programme de recherche consacré au temple a ainsi été mis en œuvre, associant différentes méthodes d’investigation : prospections géophysiques (magnétique et radar-sol), relevés photogrammétriques associés à une étude architecturale de la cella du temple, sondages et fouilles en aire ouverte (Fig. 2).

Ces recherches ont permis de renouveler la connaissance de l’histoire de ce célèbre sanctuaire. Il s’agit en particulier d’informations totalement inédites concernant l’origine protohistorique du lieu de culte. Des témoins d’activité cultuelle datables des IIIème-Ier siècles avant J.-C. ont été mis au jour. Ils dessinent les contours d’un petit lieu de culte à l’emplacement duquel s’est développé un des principaux sanctuaires gallo-romains du complexe de La Genetoye. Le célèbre édifice appelé « temple de Janus », a connu trois phases d’aménagement successives, entre la période augustéenne et l’époque flavienne. Le rôle de ces vestiges laténiens dans la genèse du sanctuaire du « Temple de Janus » paraît donc avéré, ce d’autant plus que leur localisation correspond assez précisément au centre géométrique du futur sanctuaire antique.

On peut donc affirmer qu’un lieu de culte antérieur à l’essor de Bibracte, la capitale gauloise des Éduens, existait à proximité immédiate du site de la future ville d’Augustodunum, ce qui porte un éclairage nouveau sur les motivations symboliques qui ont pu conduire au choix du site de la nouvelle capitale de cité après la conquête romaine.

Communicants

  • Martine Joly (Université de Toulouse Jean-Jaurès et Traces)
  • Philippe Barral (Université de Franche-Comté et UMR6249)

Comité d'organisation

  • Sandrine Agusta-Boularot (UPVM et ASM)
  • Maryline Bovagne (Inrap Midi Méditerranée)
  • Stéphanie Raux (Inrap Midi Méditerranée)
  • Grégory Vacassy (Inrap)
  • Ghislain Vincent (Inrap)

Réalisation - Lambert Capron

Thème

Dans la même collection

Sur le même thème