Conférence

Samia Khichane (doctorante de Paris 3) : "Modalités canoniques de l'injure en Kabylie : transgressions langagières et frontières symboliques".

Réalisation : 28 mai 2015 Mise en ligne : 28 mai 2015
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Samia Khichane (doctorante de Paris 3) : "Modalités canoniques de l'injure en Kabylie : transgressions langagières et frontières symboliques".

Cette conférence a été donnée dans le cadre de l'opération de recherche ELLAF "discours canoniques dans leurs modalités linguistiques" coordonnée par Sandra Bornand.

"Dans la société traditionnelle kabyle l'injure est proférée selon des modalités strictes etconvenues : on n’injurie pas n’importe comment en n’importe quelle circonstance n’importequi selon qu’on est un homme ou une femme. Pour la femme, l'injure n'est que l’expression desa condition, puisqu’elle matérialise la bande des échanges qu’elle entretient au quotidien ausein de la société, et qui se limite, tel que nous le verrons, aux rapports qui ont trait au domaineclos du foyer. Par ailleurs, les injures apparaissent pour les locuteurs natifs dans certaines deleurs formes (syntaxique, lexical, gestuel, etc.) et leurs modalités d'énonciation comme descanons d'injures relevant des particularités des faits de parole féminine et d'autres commerelevant des faits de parole masculine.

A travers mon exposé, je m'attacherai à présenter lesdifférentes propriétés canoniques de l'injure telle qu'elle est utilisée en Kabylie et à voir dans quelle mesure ces modalités se répartissent et affirment du même coup un fossé entrehommeset femmes de sorte que toute tentation de passage devient transgression de la norme". 

Samia Khichane (doctorante de Paris 3)

Thèmes
Notice
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème