Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2017, 6 novembre). Dépayser l'origine : Peter Handke "Par les villages". [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/131858. (Consultée le 2 mars 2024)

Dépayser l'origine : Peter Handke "Par les villages"

Réalisation : 6 novembre 2017 - Mise en ligne : 18 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée lors du colloque Le Dépaysement au XXe et XXIe s. qui s'est tenu à la MRSH de Caen le 5 octobre 2017.

Claire Lechevalier est Professeur de littérature comparée à l’Université de Caen. Depuis sa thèse, L’Invention d’une origine : traduire le Prométhée enchaîné d’Eschyle de Lefranc de Pompignan à Mazon (Champion, 2007), ses travaux portent sur l’histoire de la traduction, sur la réception du théâtre antique du XVIIIe siècle à aujourd’hui, sur la réécriture des mythes. Elle a récemment co-dirigé, avec Sylvie Humbert-Mougin, Le Théâtre antique entre France et Allemagne (XIXe-XXe siècles) : de la traduction à la scène (Presses de l’Université de Tours, 2012), avec Sylvie Loignon, Monstruosités contemporaines (Elseneur, 30, 2015), et avec Fabien Cavaillé, Récits de spectateurs : Raconter le spectacle, modéliser l’expérience (XVIIe-XXe siècles) (Presses Universitaires de Rennes, 2017).

Résumé de la communication

En 1981, Peter Handke publie Par les villages (Über die Dörfer), « poème dramatique » qui vient clore une tétralogie initiée avec Lent Retour et poursuivie par La Leçon de la Sainte-Victoire et Histoire d’enfant. Il y met en scène le retour de Gregor, écrivain vivant à la ville, vers sa maison natale, son frère et sa sœur qui refusent de lui laisser sa part d’héritage. Or, ce que découvre Gregor aujourd’hui, loin de tout sentiment de reconnaissance, c’est la perte du monde au sein duquel il avait grandi et sa métamorphose ; c’est la souffrance du quotidien et la rupture avec la nature.

L’expérience de dépaysement se manifeste à travers celle de la séparation, mais aussi avec la nécessité de trouver de nouvelles voix, de nouvelles formes, une nouvelle communauté. Paradoxalement, c’est alors dans un mouvement réaffirmé vers une origine vécue sur le mode hölderlinien d’une lointaine étrangeté, en suivant les voies – non le modèle- de la tragédie antique – que Peter Handke propose de se déprendre de toute conservation de l’héritage et de toute nostalgie de la tradition pour se remettre en mouvement, suivre les voies d’une origine rendue à son universalité et inventer une expression qui puisse enfin « transmet[tre] le monde intact ».

Sur le même thème