Autre
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Békélé, Lobaye, RCA
Langue :
Akan
Conditions d'utilisation
© A. Epelboin SMM CNRS-MNHN Paris
DOI : 10.60527/s1m2-w723
Citer cette ressource :
SMM. (2006, 13 juin). Chronique aka, 13 juin 2006, Békélé, Lobaye, RCA : sifflet mo.beke, yodel et polyphonie par Ginza et Cie , in vie quotidienne. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/s1m2-w723. (Consultée le 20 juin 2024)

Chronique aka, 13 juin 2006, Békélé, Lobaye, RCA : sifflet mo.beke, yodel et polyphonie par Ginza et Cie

Réalisation : 13 juin 2006 - Mise en ligne : 5 janvier 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Improvisation de pièces de sifflet mobeke, alternant avec des yodels et un accompagnement polyphonique lors d'une soirée au campement de Békéle en juin 2006.

1981-2014, Thomas J.M.C., Bahuchet S, Epelboin A. (depuis 1993) &Fürniss S. (depuis 2003) (éds.) (Arom, Bahuchet, Cloarec-Heiss,Epelboin, Fürniss, Guillaume, Motte, Sénéchal & Thomas), 1981-2014, Encyclopédie des Pygmées Aka : techniques,langage et société des chasseurs-cueilleurs de la forêt centrafricaine(Sud-Centrafrique et Nord-Congo), Paris, Editions Peeters-SELAF, 11 volumes(3130 p).

volume II (2) phonème B 1993, 57 fig., 389 p.

béké (N: 3/4 = mo.béké/mè.béké) *

 1. sifflet (aérophone)

oo Utilisé comme instrument de musique éphémère, il est fait, actuellement, le plus souvent en base de pétiole de feuille de Papayer ou encore en bambou, naturellement creux l'un et l'autre, de sorte que la cloison en constitue la base.

Traditionnellement, on utilise des rotins, dont les cylindres d'écorce (gaine foliaire) se détachent aisément de la moelle par chauffage; une extrémité du tube est alors bouchée par une pellicule de cire.

On souffle dedans comme dans une clef forée, ce qui produit un seul et unique son. Cet instrument présente la particularité d'allier musique vocale et musique instrumentale puisque son utilisateur fait alterner très rapidement les sons sifflés avec d'autres chantés, dont certains en voix de tête.

Les .béké sont généralement utilisés en paires: "mère" et "enfant", accordés entre eux pour fournir une formule contrapuntique.

On l'emploie pour accompagner les chants sur le chemin du retour de la chasse quand elle a été fructueuse. Dans ce dernier usage,on peut se demander si l'emploi des cornes d'animaux, comme pour le sifflet de devin, ne précédait pas celui des plantes actuel.

 

NB. On trouvera un exemple de jeu du§ .beke dans AROM, 1978: disque l, face A, n° 6.

2. sifflet de cour

 IL existe un .béké à trous, produisant deux sons, qui n'est pas utilisé dans uncontexte musical.

IL sert aux jeunes gens, filles et garçons, à se signaler les uns aux autres, à faire connaissance et à se fixer des rendez-vous galants ou à s'amuser le soir au campement.

 

 

 

Dans la même collection

Sur le même thème