Canal-U

Mon compte

Institut d'astrophysique de Paris

L'Institut d'astrophysique de Paris (IAP) est une Unité Mixte de Recherche (UMR 7095) de l'Université Pierre et Marie Curie et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). L'IAP est devenu un Observatoire des Sciences de l'Univers en décembre 2005, ce qui lui confère le rang d'École Interne au sein de l'Université Pierre et Marie Curie.

Laboratoire d'interface entre deux disciplines, l'IAP regroupe des astrophysiciens du secteur des sciences de l'Univers et des physiciens théoriciens du secteur des sciences physiques et mathématiques. Les recherches conduites à l'IAP portent sur les domaines de pointe de l'astrophysique : la formation des systèmes planétaires et la recherche de planètes extrasolaires, la physique stellaire, l'évolution des galaxies, les structures à grande échelle, la cosmologie observationnelle et théorique, la physique de l'Univers primordial et les phénomènes d'énergie extrême.

Les chercheurs de l'IAP sont des observateurs, des modélisateurs et des théoriciens. Leurs recherches s'appuient sur de grands programmes observationnels, des calculs numériques intensifs, ou des calculs analytiques poussés. L'IAP compte environ 150 chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, post-doctorants et doctorants, et accueille régulièrement de nombreux stagiaires et visiteurs étrangers.

Il héberge le Master 2 spécialité « Astronomie, Astrophysique et Ingénierie Spatiale », ainsi que l'antenne UPMC de l'École Doctorale d'Astronomie et d'Astrophysique d'Île-de-France (ED 127). Il entretient des liens de partenariat privilégiés avec l'Observatoire de Paris, situé sur le même campus. Depuis 1988, il héberge le secrétariat général de l’Union Astronomique Internationale (UAI). L'IAP participe activement à la diffusion de la science, en particulier par l'organisation de conférences publiques chaque premier mardi du mois. Il organise également de nombreux séminaires, des colloques internationaux et des cours spécialisés.

Note : jusqu'en 2014, les conférences publiques de l'IAP étaient filmées en partenariat avec le CERIMES. Vous pouvez donc également retrouver les vidéos de ces conférences sur le site Canal-U/CERIMES :

http://www.canal-u.tv/producteurs/cerimes/les_conferences_de_l_institut_d_astrophysique_de_paris_iap

Pour vous abonner au flux RSS de Institut d'astrophysique de Paris, cliquez sur l’icône de votre lecteur favori :

Liste des programmes

Notre compréhension de la formation et de l'évolution des galaxies a longtemps reposé sur l'étude des galaxies brillantes et massives. Durant la dernière décennie, le Télescope spatial Hubble allié à l'effet de lentilles gravitationnelles a permis d'identifier et de caractériser la nature des galaxies naines distantes ; elles se révèlent ...
Les galaxies ne voguent pas de façon désordonnée dans l'Univers. Elles forment un véritable réseau en bulles de savon souvent appelé toile cosmique et composé de vides, de murs, de filaments et de noeuds dans lesquels les amas de galaxies résident. C'est un voyage au sein de la fabrique cosmique ...
Qui imaginerait que l'ensemble des astres et galaxies ne constitue que 5% de l'Univers ? C'est pourtant le constat qui tourmente les esprits depuis près d'un siècle. Mais les chercheurs n'ont pas dit leur dernier mot ! Données issues de télescopes sur terre ou embarqués sur des satellites, simulations numériques ...
Le sous-titre de la conférence proposée pourrait être : histoire de la découverte de notre place dans l'Univers. Dès les débuts de l'humanité les hommes se sont posés la question de la forme de la Terre, de sa dimension, de la distance à laquelle se trouvent le Soleil, la Lune, ...
Le 14 juillet 2015, la sonde NASA New Horizons a, pour la première fois, survolé Pluton, sa lune Charon et leur quatre petits satellites. Elle a découvert un monde actif et spectaculaire, au cœur d'un système planétaire complexe et étonnant, révélateur de la richesse des objets « transneptuniens » qui ...
Le satellite Fermi et les télescopes HESS sont dédiés à l'observation du rayonnement le plus énergétique qui bombarde la Terre : les rayons gamma. Ils observent le ciel depuis plus de dix ans à présent et ont fourni une pléiade de résultats tous plus inattendus les uns que les autres. Je ...
Dès la naissance des deux grandes théories à la base de la physique du vingtième siècle, la relativité et les quanta, le problème de leur possible unification a paru comporter des difficultés insurmontables (des difficultés qui, comme le dit Einstein s'élèveraient « jusqu'au ciel »). Une cause essentielle de ces ...
Le 17 août 2017 a été détectée pour la première fois l'émission d'ondes gravitationnelles émise par un système de deux étoiles à neutrons qui se rapprochent rapidement et finissent par fusionner. Moins de deux secondes après, un sursaut court associé est observé dans le domaine des rayons gamma. Une importante ...
At this invitation-only conference, invited speakers and panelists summarized the advances in the numerous fields of astrophysics and cosmology in which Joe Silk has made substantial contributions: galaxy formation, dark matter, large-scale structure, the cosmic microwave background, gravitational waves, and the limits of cosmology. Several popular lectures were also ...
Les astronomes réussissent depuis peu à capter les photons gamma très énergétiques en provenance du ciel. Ces messagers cosmiques nous informent sur les sources de l'extrême qui les ont émis, pulsars, supernovae, trous noirs, blazars... et aussi sur les milieux qu'ils traversent. Après les premières découvertes sur ces astres flamboyants ...
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte