Canal-U

Mon compte
DYNADIV

ZHANG Ge - La culture française dans les manuels de FLE en Chine de 1949 à 2019 : représentation, conception, évolution


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/dynadiv/embed.1/zhang_ge_la_culture_francaise_dans_les_manuels_de_fle_en_chine_de_1949_a_2019_representation_conception_evolution.62801?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
DYNADIV
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

ZHANG Ge - La culture française dans les manuels de FLE en Chine de 1949 à 2019 : représentation, conception, évolution

Parmi les trois pôles fondamentaux qui composent le triangle didactique, à savoir la langue, le sujet et le monde, le premier a été pendant longtemps privilégié. La langue, la culture, la communication ainsi que d’autres contenus constituent les objets du cours de langue étrangère. Le manuel, support de diffusion du savoir, vecteur principal des objets du cours de langue suscite donc notre intérêt de recherche.

 

Premièrement, le manuel constitue le matériel pédagogique le plus important dans l’enseignement d’une langue. Le savoir linguistique y est présenté de manière systématique, organisé et hiérarchisé. Accompagnateur pour l’enseignant et outil de travail concret pour l’apprenant, le manuel forme d’une certaine manière le cadre sécurisé pour l’enseignement et apprentissage (ci-après l’E/A) en condensant en un objet le savoir à acquérir et les ressources nécessaires pour y parvenir, ce qui en fait un ouvrage de référence.

Deuxièmement, le manuel est la référence théorique primordiale. Il met en relief le principe de l’enseignement qui vise la constitution, la transmission et le développement des savoirs. De la méthodologie traditionnelle à la perspective actionnelle, on voit une évolution de la définition du savoir : savoirs (passifs, encyclopédiques ou référentiels), savoir-faire, savoir-être, savoir-vivre, savoir-apprendre… Ils sont tous présentés explicitement ou implicitement dans le manuel qui détermine la formation du système de savoir de l’apprenant.

Troisièmement, le manuel de langue est en tension entre plusieurs pôles. Les discours dans le manuel, qu’ils soient fictionnels ou authentiques, représentent la culture du pays cible et témoignent en même temps des habitudes de pensée, de croyance, de valeur et de jugement qui caractérisent le groupe social de l’auteur.

Le sujet de ma communication est « la culture française dans les manuels de FLE en Chine  de 1949 à 2019 : représentation, conception, évolution ». Il concerne en effet une partie de ma thèse « représentation de la France dans les manuels de FLE en Chine : de 1949 à 2019 ». Notre choix est avant tout motivé par la prise en pleine conscience des enjeux que pourrait comporter la représentation du pays cible dans un manuel de langue cible au regard de l’auteur du manuel, de l’enseignant et son enseignement, et de l’apprenant et son apprentissage. A cela encore faut-il ajouter que notre détermination du sujet de thèse est étroitement liée à nos expériences professionnelles qui me permettent de relever plusieurs constats comme suit :

  • Sur la pratique d’enseignement. Dans mes pratiques d’enseignement, il a été constaté que si le matériel pédagogique est bien sélectionné, même si l’enseignement est traditionnel, les étudiants sont toujours motivés et actifs dans l’apprentissage.
  • Sur le résultat de l’E/A. Bon nombre de mes étudiants ont été exposés à ce qu’on appelle communément le choc culturel lors de leur séjour en France ; beaucoup d’étudiants chinois ont du mal à s’intégrer dans la communauté francophone ou tout simplement à faire ami avec les Français ; même les meilleurs étudiants de quatrième année parlent parfois un français  à la chinoise. Ces problèmes pourraient s’expliquer évidemment par les compétences linguistiques insuffisantes de nos étudiants en question,  mais de nos jours, on n’hésite plus à pointer les compétences socioculturelles encore plus faibles de nos étudiants vis-à-vis de la langue-culture cible.
  • Sur l’emploi du manuel de FLE en Chine. Force est d’abord de reconnaître que chez nous en Chine, les manuels français sont en général préférés aux manuels chinois de français par nos étudiants chinois apprenant le français. En effet, dans la majorité des universités chinoises, on utilise le plus souvent les deux manuels à la fois de manière complémentaire pour assurer l’enseignement du français général aux étudiants niveau débutant et intermédiaire. Généralement, le manuel de FLE chinois est privilégié au service du développement de compétences linguistiques fondamentales des apprenants, alors que le manuel français est en priorité à l’usage de  l’input communicatif et socioculturel.

Eu égard à ce qui précède, nous sommes amenées comme corollaires à nous poser plus particulièrement les questions suivantes :   Comment les manuels chinois de FLE représentent-ils la France et les Français ? Les représentations sont-elles exactes, pertinentes et répondent-elles au besoin et à l’attente de l’apprenant ? Quels sont les facteurs qui façonnent ces représentations ? A quoi ces représentations françaises dans le manuel pourraient-elles servir pour nos apprenants et enseignants ?

Pour répondre à ces questions, nous comptons mener une recherche à la fois diachronique et synchronique sur la représentation socioculturelle de la France dans les manuels de FLE en Chine de 1949 à 2019. Nous allons déployer notre analyse en nous appuyant sur deux catégories de données :

La première est issue des manuels de français en Chine rédigés par les enseignants du département de français à l’Université des Etudes Etrangères de Beijing (BFSU) de 1949 à 2019. Un classement des données sera engagé autour de deux axes - synchronique et diachronique - pour ainsi caractériser les représentations socio-culturelles de la France dans les manuels de différentes époques, révéler les différences entre elles et mettre en évidence les faits et les événements qui façonnent ces différences.

La seconde catégorie de données sera recueillie par des interviews avec des auteurs de manuels de différentes époques, des éditeurs, des enseignants et par des enquêtes auprès d’étudiants. Par ces témoignages, nous essayerons d’expliquer plus en détail comment les méthodologies d’enseignement ont pu influencer les conceptions des auteurs de manuels ainsi les représentations endogènes et exogènes dans les manuels de FLE en Chine. Par les enquêtes, nous voulons s’interroger sur l’appréciation par les apprenants du manuel qu’ils apprennent, comparer la représentation de la France par les étudiants avant et après l’apprentissage du français avec tel ou tel manuel, ainsi mettre en relation les représentations dans les manuels et la motivation d’apprentissage des apprenants.

Nous croyons qu’une analyse historique éclairera mieux ce sujet qui est intimement lié au contexte social, parce que les pratiques des acteurs sociaux et les enjeux politiques, économiques et même idéologiques doivent agir d’une façon ou de l’autre sur les représentations socioculturelles dans les manuels. En plus, un panorama chronologique et évolutif de la représentation de la France par les Chinois nous permettra de mieux saisir les objectifs et finalités de l’E/A en milieu universitaire chinois de différentes époques.

Une telle recherche nous permettrait d’expliciter le rapport entre le monde, l’objet et le sujet dans la didactique de langue pour parvenir à l’amélioration du manuel de FLE qui répondrait à la nouvelle dynamique de la société chinoise.

Références principales :

Boyer, Henri. L’Incontournable Paradigme Des Représentations Partagées Dans Le Traitement de La Compétence Culturelle En Français Langue Étrangère. Etudes de Linguistique Appliquée, no. 123–124 (2001): 333–40.

Boyer, Henri. Un Cadre de Référence Sociolinguistique à l’usage Des Acteurs de La Politique de Diffusion Du Français à l’étranger. Travaux de Didactique Du FLE, no. N.37 (1997): 5–21.

Castellotti, Véronique, and Danièle Moore. Représentations Sociales Des Langues et Enseignements. Guide Pour l’élaboration Des Politiques Linguistiques Éducatives En Europe – De La Diversité Linguistique à l’éducation Plurilingue. Strasbourg: Division des politiques linguistiques Direction de l’éducation scolaire, extra-scolaire et de l’enseignement supérieur DGIV Conseil de l’Europe, 2002.

Defays, Jean-Marc. Enseigner le français langue étrangère et seconde: Approche humaniste de la didactique des langues et des cultures. Mardaga, 2018.

Defays, Jean-Marc et al. Pratique 20 ans de FLEs faits et gestes de la didactique du Français Langues étrangère et Seconde de 1995 à 2015. Vol.3. EME, 2015.

Germain, Claude. Evolution de l'enseignement des langues : 5000 ans d'histoire. Clé international,1993.

Jodelet, Denise. « Représentation sociales: un domaine en expansion ». In Les représentations sociales, par Denise Jodelet, 31‑61. Paris: Presses universitaires de France, 1993.

Zarate, Geneviève. Enseigner Une Culture Étrangère. Paris: HACHETTE, 1986.

 

 

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Ouverture officielle
 Daniel Coste - Se raconter des histoires ?
 Simon Coffey - “within the consciousness of living men”: Charting conceptions of French learning in England since 1945 and how disciplinary epistemologies have shaped its historiography
 Robert J. Fouser - Cold War Cosmopolitanism and Theorization of “Culture” and of the “Native Speaker” in Foreign Language Education in the United States from 1945-1970
 Jennifer Meier - The influence of the zeitgeist on the development of cultural learning in foreign language teaching in Germany from 1945 to the present.
 Polina Shvanyukova - Language Education and Gender Studies: Focus on Italy, 1975 – 2015
 David Bel - La recherche en didactique du FLE en Chine depuis 1949 : Une analyse sociohistorique critique et écosystémique
 LAURENS Véronique - Virages méthodologiques en didactique du FLE, entre tensions, points de ruptures et filiations - LAURENS Véronique
 Marie-Madeleine Bertucci - Propositions pour une étude de la mise en perspective critique de la notion de langue maternelle dans un ensemble de travaux de recherche en didactologie du français langue étrangère / français langue seconde de 1945 à 2015
 Alice Burrows et Clémentine Rubio - Vers une géopolitique des trajectoires enseignantes : circulation des personnes et des concepts
 John DANIELS - Theories informing French language teaching in an English middle school; an autobiographical account.
 Nataliya Yatsenko - Peter Hagboldt en URSS, la réception soviétique des travaux du didacticien américain - Nataliya Yatsenko
 Nicola MCLELLAND - The relationship between institutions, advocacy, research, policymaking, and language learning in the UK since 1945
 David Bel - Quelle(s) histoire(s) pour la didactique du FLE?
 Ying Zhang-Colin et Mariarosaria Gianninoto - La didactique du chinois langue étrangère, entre « théorie d’ensemble et [théorie] des variables » : une réflexion historico-épistémologique
 Les enjeux d’universitarisation de la recherche en FLE et didactique des langues - hommage à Robert Galisson (et à quelques autres…)
 Pistis Mfwa Croyance - Les français congolais au fil de l'histoire postcoloniale : quelle orientation didactique ?
 Javier SUSO LÓPEZ - Approche humaniste vs approche scientifique dans la didactique des langues vivantes dans les années 1945-1975
 Arman KARIMI GOUDARZI - L’évolution du français et du FLE en Iran 1979-2015 : Paradoxe d’une révolution islamique et sa révolution culturelle
 Sarah Dietrich-Grappin et Jésabel Robin - La DDL en tant que discipline autonome ? Restitution discursive et enjeux institutionnels dans deux hautes écoles pédagogiques germanophones
 Alper ASLAN - Le DELF (Diplôme d’études en langue française) : un passé sans histoire ?
 Jésabel ROBIN - De la réception en Suisse alémanique de conceptions didactiques élaborées en France: petite histoire des épistémologies (il)légitimées
 Alessandra Keller-Gerber - Des méthodologies en mouvement mais l’acte de parole réflexif, un exercice figé
 Sabine Doff - „With a little help from my friends …“ The dialogue between Foreign Language Education („Fremdsprachendidaktik“) and referential disciplines in Western Germany 1945-1989
 Maxi Pauser - Tertiary Language Teaching and Learning principles: The Case of German L3 at Spanish Universities
 Anke Wegner - La didactique de l´allemand langue seconde en Allemagne : 50 ans de dévéloppement pédagogique et didactique
 Jérémi Sauvage - La signification historique de la crise en phonétique corrective
 Georges Daniel VERONIQUE - Contre l’applicationnisme linguistique, la Didactologie des langues-cultures
 Margaret Bento et Estelle Riquois -L’authenticité : une notion à géométrie variable à travers les méthodologies
 Fontaine Béatrice - La place de l’émotion dans l’apprentissage des langues : quel cheminement en DDL ?
 Pierre Sallé - Créativité et DDL : Le cas des pratiques théâtrales (1970-2015) : Perspectives et enjeux relatifs à la diversité des conceptions
 Synthèse
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte