Conférence

Fontaine Béatrice - La place de l’émotion dans l’apprentissage des langues : quel cheminement en DDL ?

Réalisation : 9 juin 2021 Mise en ligne : 9 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

On s’interrogera, dans lacontribution proposée, sur les liens entre la montée en force d’une approchecommunicative puis actionnelle en didactique des langues et la prise en compted’aspects affectifs et émotionnels.

L’approche communicative, dont undes exemples emblématiques en matière de manuel est Archipel, prône« des échanges vrais et spontanés » ou encore« une communication authentique » qui n’est possible qu’avec un« mode de relation nouveau entre les étudiants et le professeur »,qu’avec le passage d’une transmission verticale du savoir à « un échangede connaissances entre les différents partenaires » (Archipel 2, Livre du professeur, 1983 : 22).

On peut observer en étudiant cemanuel[1]que la dimension communicative, telle qu’elle est conçue, s’appuie, certes, surdes acquis fonctionnels et linguistiques mais aussi sur les principes deplaisir et de connivence qui se retrouveraient dans le partage et lacréativité. C’est dans ce climat de liberté que l’expression del’émotion « autorise la parole individuelle » qui se libère deses entraves « d’ordre affectif, culturel et linguistique » àtravers le travail par groupes. L’affectivité devient alors un des moteurs dela communication – et de l’apprentissage/acquisition. 

Cette approche ouvre la voie autraitement de thèmes caractérisés comme « tabous » dans la mesure oùl’enseignant est invité à ne pas avoir de « réticences » sous peinede faire perdre à l’étude de la langue « son aspect communicatif »(p.17).

Il s’agira d’explorer cette voiepour en déterminer le caractère potentiellement novateur et ses suiteséventuelles, dans une perspective historicisante. Apparait-elle à l’occasion del’émergence des approches communicatives ou existe-t-il des précédents ?Comment la DDL s’est-elle intéressée, à différentes périodes, aux questionsliées à l’affectivité, aux émotions ? On étudiera cette question à traversdifférents travaux de recherche s’intéressant à l’affectivité et aux émotionsen lien à l’acquisition et à l’apprentissage des langues (Dewaele, 2010,Berchoud, 2013, Puozzo-Capron & Piccardo, 2013, etc.) et à l’évolution deleurs manifestations dans plusieurs manuels de langue.

 

Références bibliographiques

Berchoud M. (dir.) (2013), L’intimeet l’apprendre, la question des langues vivantes, Peter Lang

Courtillon J. & Raillard S.(1983), Archipel 2, Livre du professeur, Didier

Dewaele Jean-Marc (2010), Emotionsin multiple languages, Palgrave Macmillan

Puozzo-Capron, I& Piccardo, E. (Dir.) (2013), L'émotionet l'apprentissage des langues, Lidiln°48. https://doi.org/10.4000/lidil.3305 

 

 

[1]Dans le cadre d’une thèse de doctorat en cours sur uneétude historicisée des phénomènes d’euphémisation etd’occultation dans les manuels de FLE

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean Philippe [MSH-Val de Loire] CORBELLINI (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés.
Citer cette ressource:
DYNADIV. (2021, 9 juin). Fontaine Béatrice - La place de l’émotion dans l’apprentissage des langues : quel cheminement en DDL ?. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/112752. (Consultée le 27 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème