Canal-U

Mon compte
École Supérieure d'Art et Design •Grenoble •Valence

Yves Citton - Trois siècles de numérisation globalisée


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/esad/embed.1/yves_citton_trois_siecles_de_numerisation_globalisee.33003?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Yves Citton - Trois siècles de numérisation globalisée

Habituellement, les histoires consacrées aux « nouveaux médias », à « l'informatique » ou à la « numérisation » commencent après la seconde guerre mondiale, ou parfois, mais c'est plus rare, avec Charles Babbage, dans les années 30 du XIXe siècle. En suivant la proposition de certains archéologues des médias tels que Friedrich Kittler et Siegfried Zielinski, cette présentation va remonter en 1760 pour étudier un auteur assez méconnu : Charles Tiphaigne de La Roche. Son imagination étrange et presque inquiétante nous permet de poser des questions essentielles sur les tendances lointaines et encore ignorées qui fondent la révolution numérique. Il s'agit ainsi d'aborder la question plus large des limites et des promesses de nos « Humanités Numériques », et de certains enjeux politiques de la numérisation en cours de nos modes de pensée et de relation.


Common histories of “new media”, “computers” or “digitalization” start after WW2 or, more rarely, with Charles Babbage in the 1830s. Following the cues of Media Archaeologists like Friedrich Kittler and Siegfried Zielinsky, this presentation will go back to the 1760s to study a little-known author by the name of Charles Tiphaigne de La Roche. His uncanny imaginary will provide us with important questions about the longer trends which have animated the Digital Revolution currently unfolding.
If time allows, this will lead to a broader discussion on the limits and promises of our “Digital Humanities”, and on some of the political stakes of the current digitalization of our thought-processes and social relations.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte