Canal-U

Mon compte
JDEV

JDev2020 : T5 : La confiance au cœur de la Science Ouverte: La certification des entrepôts et des services de données


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/jdev/embed.1/jdev2020_t5_la_confiance_au_c_ur_de_la_science_ouverte_la_certification_des_entrepots_et_des_services_de_donnees.57581?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
Genova Françoise

Producteur Canal-U :
JDEV
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

JDev2020 : T5 : La confiance au cœur de la Science Ouverte: La certification des entrepôts et des services de données

La confiance des utilisateurs des dépôts et services de données, et des organismes qui les financent, est un élément essentiel du succès de la Science Ouverte. Dans son volet sur les données, le Plan National pour la Science Ouverte affiche une mesure identifiée comme structurante sur ce thème: "Engager un processus de certification des infrastructures de données". La Feuille de Route pour la Science Ouverte du CNRS évoque aussi la certification. De plus, même si un centre ne va pas jusqu'à candidater pour être certifié formellement, l'examen et la prise en compte des critères peuvent lui permettre d'améliorer ses process de façon significative.

Pourquoi certifier un entrepôt ou un service de données est le point de départ de l'exposé. On explique ensuite l'historique de CoreTrustSeal (https://www.coretrustseal.org/), un cadre de certification "de base" des centres de données "de confiance", pour lequel un Groupe de Travail de la Research Data Alliance a joué un rôle majeur en fusionnant les critères et les méthodologies de deux cadres antérieurs, le Data Seal of Approval (DSA) et le World Data System (WDS). On donne ensuite l’exemple de la manière dont le Centre de Données astronomiques de Strasbourg (CDS) s’est organisé pour candidater à une certification, puis un rapide aperçu des critères de CoreTrustSeal, en montrant le travail d'équipe, impliquant des personnes de différents profils, qu'il faut mettre en œuvre pour préparer l'auto-évaluation demandée pour candidater à une certification. La conclusion revient sur la valeur de la certification, le rôle de la RDA et les activités du Nœud National RDA France dans le domaine, en mentionnant la création en cours d’un Groupe de Travail commun avec le Collège Données du Comité pour la Science Ouverte.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte