Canal-U

Mon compte
Maison européenne des sciences de l'homme et de la société

Peut-on parler de richesse naturelle ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/meshs/embed.1/peut_on_parler_de_richesse_naturelle.14756?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Peut-on parler de richesse naturelle ?

Peut-on parler de richesse naturelle ?

Conférence inaugurale, par Catherine Larrère
Présentation: Gabrielle Radica

«En toutes les parties de la Nature, il y a des merveilles», remarquait Aristote, et il lançait une invitation : «entrons sans dégoût dans l’étude de chaque espèce animale : en chacune il y a de la nature et de la beauté.» (Les parties des animaux, I, 5, 645, a). De l’Antiquité à nos jours, la curiosité naturaliste a alimenté un inventaire jamais terminé de la diversité naturelle. Mais au fur et à mesure que s’accroissait la pression d’utilisation de cette nature, on a pu s’interroger sur les motifs et les méthodes d’une curiosité qui ne voit dans cette diversité que des ressources pour l’exploitation humaine. Parler de richesse naturelle n’est-ce pas, loin de la célébrer, méconnaître la valeur de la nature?
C. L.

Catherine Larrère est professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de philosophie morale et politique, elle s’intéresse aux questions éthiques et politiques liées à la crise environnementale et aux nouvelles technologies.
Elle a publié notamment L’Invention de l’économie au XVIIIe siècle. Du droit naturel à la physiocratie (Paris, PUF, collection Léviathan, 1992), Actualité de Montesquieu (Paris, Presses de Sciences-Po, 1999), Les philosophies de l’environnement (Paris, PUF, collection Philosophies, 1997), Du bon usage de la nature. Pour une philosophie de l’environnement, en collaboration avec Raphaël Larrère, (Paris, Aubier, 1997, réed. Paris, Champs Flammarion, 2009), L’éthique de la vie chez Hans Jonas (Publications de la Sorbonne, 2013).

Gabrielle Radica est maître de conférences à l’université de Picardie Jules Verne et chercheuse au CURAPP. Elle est membre de l’équipe de direction de la MESHS.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 La richesse et les entreprises
 Globalisation et montée des inégalités de revenus et de richesse
 La richesse en art et les collections. table ronde avec Alain Fleischer, Nathalie Guiot et Sophie Lévy
 L’accumulation de richesses: admiration, envie et réprobation
 Le sport, pour une richesse responsable ?
 La violence des riches
 Argent et littérature : quelques réflexions sur le XIXe siècle
 Une philosophie de la consommation (richesse et sujet moral)
 Statistiques, société et décision
 Les jeux de la décision (économie et risques)
 Ressorts psycho-sociaux et neurologiques de la décision
 La décision à l’œuvre
 La décision médicale, entre méthode et dilemmes
 De la décision en politique
 Décision politique, décision stratégique
 Rationalité et irrationalité de la décision
 Vrai boulot / bon boulot / sale boulot
 Les frontières du travail
 Ce que disent les archives des mutations du travail dans le nord
 La souffrance au travail
 Le rire des religions
 Rire, humour et littérature
 Rire et totalitarismes
 Le rire soigne-t-il ? Une réflexion sur le rire à l'hôpital
 Le rire politique et l'espace public
 Théâtres du rire : Antiquité et modernité. Autour d'Aristophane.
 Pourquoi rit-on ? (Si l'on rit)
 Éclats de rire, Olivier Mongin
 Le propre de l'homme ? Il y a de quoi rire !
 Un droit au travail ? Les promesses d'une utopie.
 Qu'est-ce que le travail ?
 Un ouvrier à la chaîne, dialogue avec un sociologue, Christian Corouge et Michel Pialoux
 Où en est la valeur-travail ? par Dominique Méda
 Le travail et sa représentation. Lectures et table ronde.
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte