Canal-U

Mon compte
Musée de l’Air et de l’Espace

La simulation dans l'Armée de Terre : vers une généralisation qui passe par l'appropriation de logiciels grand public.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/musee_de_l_air_et_de_l_espace/embed.1/la_simulation_dans_l_armee_de_terre_vers_une_generalisation_qui_passe_par_l_appropriation_de_logiciels_grand_public.11694?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


La simulation dans l'Armée de Terre : vers une généralisation qui passe par l'appropriation de logiciels grand public.

Cette 1ère conférence présente l'utilisation de la simulation et en particulier des simulateurs grand public qui se sont intègrés de plus en plus dans les programmes de formation de l'Armée de Terre.

Avec plus de cinquante exposants, le Mondial de la simulation 2011 a fait le plein. La sixième édition de ce salon unique en Europe a eu lieu les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2011. Course automobile, aviation, simulation médicale, militaire, ferroviaire, vol en formation : tous les univers du virtuel ont été représentés. Avec un leitmotiv : offrir un large accès aux simulateurs et des démonstrations très pédagogiques. De quoi permettre au public des amateurs comme des débutants de tout comprendre de la simulation. Si la grande nouveauté 2011 fut la simulation médicale (avec des mannequins mis en oeuvre par la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris et le Service de Santé des Armées), on a compté nombre d’autres matériels inédits. L’INRS, avec son poste de conduite de chariot élévateur, l’armée de l’Air, avec son Mirage F1 au siège éjectable fonctionnel et le simulateur qu’utilise l’école de l’Air pour former les futurs pilotes de combat, etc. Il a même été possible de voler en formation avec les Red Arrows britanniques, de piloter des F1 et des voitures de rallyes…

Des conférences ouvertes au public ont été proposées dans l’auditorium du musée. Dédiées à la simulation pro, elles illustrent l’importance du virtuel en matière de formation et d’entraînement. On a pu y écouter le spationaute Jean-Loup Chrétien sur l’évolution de la simulation spatiale russe et américaine. Il a également été question de missions interarmées virtuelles entre chasseurs Rafale, des enquêtes sur les crashes aériens, du stress des passagers, de la formation des pilotes d’hélicoptères, de l’entraînement des cavaliers de haut niveau, etc.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte