Canal-U

Mon compte
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

L'écriture de la première croisade : la fin de Renaut Porcet dans les récits des XIIe-XIIIe s.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/uvsq/embed.1/l_ecriture_de_la_premiere_croisade_la_fin_de_renaut_porcet_dans_les_recits_des_xiie_xiiie_s.34997?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

L'écriture de la première croisade : la fin de Renaut Porcet dans les récits des XIIe-XIIIe s.

Intervention par : Magali JANET ,(Université de Paris Est – Marne-la-Vallée)

Les oeuvres de la première croisade présentent la particularité de relater l'histoire de la communauté franque en Terre sainte peu de temps après la conquête effective de Jérusalem. Or, ces premières relations latines puis françaises se développent du XIe au XIIIe siècle alors même que le genre historiographique se construit en se tournant vers l'épopée et l'hagiographie. L'écriture de cette histoire récente est, de surcroît, contemporaine de nouvelles entreprises militaires pour consolider les états francs de Terre sainte (deuxième et troisième croisade notamment). Partant, l'historiographie se manifeste comme un processus dans lequel les facteurs linguistiques, les emprunts génériques et l'influence de l'idéologie de la croisade sont déterminants. Confronter les différents récits d'un même épisode – l'ultime combat de Renaud Porcet lors de la prise d'Antioche – dans plusieurs oeuvres des XIIe et XIIIe siècles, permet de saisir comment se façonne l'Histoire de la première croisade. Les faits d'armes du chevalier et sa mort cruelle connaissent une amplification narrative continue à partir d'une allusion originelle, en latin, dans la chronique occidentale primaire composée par Tudebode. Repris en langue romane, l'épisode subit une mise en scène : les discours rapportés de Renaud Porcet donnent corps au personnage, les exploits guerriers du croisé sont célébrés et sa mort en martyr magnifiée. La Chanson d'Antioche s'appuie sur des modèles narratifs éprouvés, l'épopée et l'hagiographie, afin de susciter un combattantmartyr, c'est-à-dire un protagoniste en adéquation avec l'idéologie de la croisade. Des oeuvres aussi diverses que l'Estoire de Jérusalem et d'Antioche, que le poème imité de Baudri de Bourgueil et la Gran Conquista de Ultramar ajoutent une fin miraculeuse à l'épisode. Un rire joyeux ou une colombe s'échappe de la tête tranchée de Renaud Porcet. Les oeuvres se livrent ainsi à une fictionnalisation de l'histoire en sanctifiant le chevalier franc. Par conséquent, au fil des oeuvres, la première donnée historique est travaillée par une pensée chrétienne, enrichie et revisitée, elle s'étoffe selon des modèles épiques et hagiographiques dans l'optique de fonder une « légende » de la première croisade. Cette écriture de l'Histoire se propose de créer une figure héroïque inouïe afin d'exalter un nouvel idéal de vie et d'inciter les Occidentaux à se croiser.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Conclusions
 La réécriture de l'histoire chez Jean Froissart. Le chroniqueur face à ses sources
 Réinventer" la croisade dans le XVe siècle : sur l'originalité de la réécriture de l'histoire
 L'écriture de la première croisade : la fin de Renaut Porcet dans les récits des XIIe-XIIIe s.
 Écrire l'histoire de Stonehenge : narration historique et fiction romanesque (XIIe-XVe s.)
 Intertextualité et stratégies d'autorité dans les Gesta abbatum de Conques (XIIe s.)
 Auctoritas et références dans les chroniques roumaines du Moyen Âge : entre légende et attestation documentaire
 Une histoire à usage politique : les Gesta episcoporum de l'évêque Gérard de Cambrai († 1051) et la construction d'un passé diocésain
 Mémoire des lettres et des lois : modalités d'insertion et interprétation des traces documentaires dans les Mémoires de Philippe de Novare
 “Si com jou truis el livre escrit” : les références externes dans la Chronique rimée de Philippe Mousket
 La présence de réalités documentaires dans les récits de la chute de Troie : entre l'insertion encyclopédique autorisante et l'effet de réel
 L'acte diplomatique comme ‘preuve' dans l'écriture de l'histoire au travers de deux cas hispaniques : l'Historia Compostellana et le Corpus Pelagianum (première moitié du XIIe s.)
 Le Liber testamentorum ecclesiae ouetensis (XIIe s.).L'utilisation des sources pour la rédaction des narrations historiques du cartulaire
 La complexité documentaire à l'épreuve de la TEI : les enjeux d'une édition électronique des Annales occitanes de Montpellier
 Une reconstruction mémorielle : écritures et réécritures du “Petit Thalamus“ de Montpellier
 L'écriture d'une histoire : rapporter les faits dans un procès. L'affaire opposant la Sorbonne au chapitre de Saint-Benoît (1274-1281)
 La Légende dorée de Jacques de Voragine et les écritures de l'histoire : montages manuscrits, (dis)continuités génériques et domestication du temps
 L'Histoire des Lombards de Paul Diacre, modèle de l'Ystoire de li Normant d'Aimé du Mont-Cassin : imitations et emprunts, écarts et distorsions
 Les documents juridiques, les textes narratifs et autres témoignages dans l'Histoire des comtes de Guines de Lambert d'Ardres (fin XIIe s.) : sélection des sources
 Influence des sources documentaires dans l'historiographie anglo-normande du XIIe s.
 Documentation et écriture de l'histoire chez l'abbé Suger (1122-1151)
 Écrire l'histoire à Saint-Aubin d'Angers au XIIe s. Métamorphoses et fonctions des documents d'archives dans la production historiographique
 Le rôle des documents dans l'écriture de l'Histoire ecclésiastique du peuple anglais de Bède le Vénérable (copie)
 Ouverture et introduction
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte