Non classé

27 - "Impact de la chasse sur les déplacements et la dispersion des graines par le cerf elaphe (Cervus elaphus) application au Domaine national de Chambord" : Sonia Saïd et al. (ONCFS)

Réalisation : 26 mars 2019 Mise en ligne : 26 mars 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

<p>COLLOQUE « HABITATS FORESTIERS ET FORÊTS HABITÉES » COMMENT USAGES, GESTIONS ET PRATIQUES SOCIALES INTERAGISSENT AVEC LA FAUNE SAUVAGE EN FORÊT ?"

 

Ce colloque international, qui s'est tenu au sein du Domaine national de Chambord (26 et 27 mars 2019), s'inscrit dans le cadre du projet de recherche COSTAUD (Contribution des OnguléS au foncTionnement de l’écosystème et AUx services rendus à ChamborD, financé par la Région Centre-Val de Loire et porté par l'Irstea, 2016-2019).

Toutes les informations sur le colloque : https://living-forests.sciencesconf.org/

 

Le colloque "Habitats forestiers et forêts habitées" a abordé la forêt, part de l'imaginaire et des paysages, comme lieu d’interactions entre l’homme et la faune sauvage.

Il a été l'occasion de réfléchir à l’empreinte passée de nos activités, aux déterminants actuels et leurs enjeux, ainsi qu’aux perspectives d’évolution des forêts et des habitats qui les composent.

Pour y parvenir ont été privilégiées les approches pluridisciplinaires tenant compte de l’écologie de la faune sauvage et des forêts, de leurs représentations sociales et de la fréquentation touristique associée à ces patrimoines naturel et culturel.

 

Session "Forêt et faune sauvage au sein du Domaine national de Chambord"

"Impact de la chasse sur les déplacements et la dispersion des graines par le cerf elaphe (Cervus elaphus) application au Domaine national de Chambord" : Sonia Saïd et al. (ONCFS)

 

Résumé de l'intervention :

<div>

Les populations d'herbivores sauvages sont en nette augmentation depuis plusieurs décennies dans l'hémisphère Nord en raison du changement des pratiques agricoles et des plans de gestion environnementaux et les pratiques agricoles. Cet essor est à l'origine de dégâts forestiers comme l'abroutissement ou le piétinement. Il apparait important de mieux connaître les effets négatifs et positifs de la faune sauvage sur les écosystèmes forestiers. Les herbivores jouent, par exemple, un rôle prépondérant dans la dispersion des graines. En effet, l'exozoochorie, transport externe des graines via des dispositifs d'accrochage dans les phanères des animaux, constitue l'un des vecteurs de dispersion des graines les plus importants. Dans cette étude, nous nous sommes intéressés au transport des graines d'espèces végétales par les ongulés (i.e. exozoochorie), ainsi qu'à l'impact de la chasse sur ce mode de dissémination.

L'étude s'appuie sur l'analyse des données GPS de 29 biches (Cervus elaphus) issues du Domaine National de Chambord, depuis 2015. Nous avons montré que la chasse entraîne une augmentation de la vitesse moyenne des biches et, de fait, de la probabilité de disperser des graines jusqu'à 48 heures après la traque. Ainsi, en faisant fuir les animaux, la chasse est susceptible d'entraîner des disséminations ponctuelles et importantes des graines transportées dans leurs pelages, ainsi que le déplacement de certaines diaspores sur de grandes distances. L'intensification de la gestion des ongulés par la chasse avec potentiellement une augmentation du nombre de battues sur les territoires de chasse pourrait donc avoir un effet sur la dispersion des graines.

Thèmes
Notice
Lieu de réalisation
Château de Chambord
Langue :
Français
Crédits
Jean Philippe [MSH-Val de Loire] CORBELLINI (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés
Citer cette ressource:
CITERES UMR 7324. (2019, 26 mars). 27 - "Impact de la chasse sur les déplacements et la dispersion des graines par le cerf elaphe (Cervus elaphus) application au Domaine national de Chambord" : Sonia Saïd et al. (ONCFS). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/102029. (Consultée le 22 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème