Conférence

Pistis Mfwa Croyance - Les français congolais au fil de l'histoire postcoloniale : quelle orientation didactique ?

Réalisation : 9 juin 2021 Mise en ligne : 9 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Cette communication se propose de retracer l'histoire de larecherche en didactique du français en République Démocratique du Congo(Ex-Zaïre), partant du début des années soixante-dix (une époque assez  intéressante en termes des reformes notammentcelles liées aux politiques linguistiques et éducatives) et la création duCentre de Linguistique Théorique et Appliquée (CELTA), unité de recherche dontl'une des missions conférées par l'autorité politique de l'époque sera élargieà la recherche en didactique du français, à l'élaboration et à la diffusion desmanuels d'enseignement ainsi qu'à la formation permanente des enseignants : une orientation voulue par les linguisteset didacticiens (et pédagogues) zaïrois au cours du 1er Séminaire desLinguistes du Zaïre (1974), qui s'appuiera également sur les accordsfranco-zaïrois de 1974 issus du Comité Paritaire Franco-Zaïrois en matièred'enseignement supérieur. Il sera question de s'interroger sur les enjeux decette coopération (qui durera néanmoins trois décennies), en s'intéressant auxrecherches menées au cours de cette période dans le domaine de la didactique dufrançais[1]et à la prise en compte ou non des variétés du français zaïrois (ou du moins dequelques caractéristiques voire de certains termes « emblématiques »de ces variétés) dans des manuels et méthodes proposés : cette coopération franco-zaïroise aurait-elle, entreautres, orienté le regard du didacticien zaïrois vers l'étude d'une variétéplus standard ? Quelle lecture historique pourrait-on faire de cesconsidérations didactiques près de deux décennies après la fin de cette coopération ?Au regard des travaux actuels, la recherche en didactique du français enRépublique Démocratique du Congo s'est-elle réellement affranchie de cetteorientation ?

 

Aussi, une démarche historicisée, développée notamment dansdes perspectives herméneutiques (Ricoeur 1969, Gadamer, 1976), est-elleenvisagée dans l'étude de différentes recherches en didactique du françaismenées au cours de cette période, que l'on croisera éventuellement aveccertains récits de quelques didacticiens congolais.

Cette communication s'appuie sur une recherche doctorale encours étudiant, entre autres, la « transmission »/appropriation des(variétés de) français au sein des familles congolaises installées  en France et en Belgique : quellesvariétés « transmises »/appropriées ? Les variétés congolaises,françaises, belges, plurielles ? Etc.

Bertucci, M-M. et Castellotti, V. (2012),« variation et pluralité dans l'enseignement du français : quelleprise en compte ? », Repères, 46/2012, 175-204.

 

Castellotti, V. (2017), Pour une didactique del'appropriation, Diversité, compréhension, relation, Paris, Didier.

Coste, D. (2015), « Éléments pour une histoirerécente de la recherche en didactique des langues », dans BLANCHET P. &CHARDENET P. (dir.) : Guide pour la recherche en didactique des langues etdes cultures. Approches contextualisées, Paris, Éditions des Archivescontemporaines, pp. 17-42.

Ngalasso, M. (1989), «  la didactique du françaislangue non maternelle : comment prendre en compte et rentabiliser lesacquis en langue maternelle ? », Espace francophone, 2, pp.35-45.

[1]Faïk(1973-1976/1979), Nyembwe Ntita (1981/1984/1995), Kilanga (1982/1984), NgalassoMwatha Musanji (1985/1988a et b/1989) et autres.

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean Philippe [MSH-Val de Loire] CORBELLINI (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés.
Citer cette ressource:
DYNADIV. (2021, 9 juin). Pistis Mfwa Croyance - Les français congolais au fil de l'histoire postcoloniale : quelle orientation didactique ?. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/112737. (Consultée le 27 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème