Conférence

Sarah Dietrich-Grappin et Jésabel Robin - La DDL en tant que discipline autonome ? Restitution discursive et enjeux institutionnels dans deux hautes écoles pédagogiques germanophones

Réalisation : 9 juin 2021 Mise en ligne : 9 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

La reconnaissance de la DDL en tant que disciplineautonome est intrinsèquement liée à l’histoire des idées et des institutions.En Allemagne, par exemple, l’histoire de la DDL est marquée depuis l’après-guerrepar la notion de « Bildung » ou celle de « AllgemeineDidaktik » (Reusser 2008). Un tournant s’opère dans les années 1970-80 àl’occasion de la création des premières chaires universitaires de la« Sprachlehr- und -lernforschung » (Bausch et al. 2016) et quise voit légitimé encore par l’orientation sur les compétences (PISA 2000, CECR2001). En Suisse alémanique, en revanche, il faut attendre la création deshautes écoles pédagogiques dans les années 2000 pour que les questions de légitimationet d’institutionnalisation de la DDL en tant que discipline voient le jour auniveau tertiaire (Ambühl & Stadelmann 2010), ayant entre-temps à choisirentre trois types d’orientation en DDL: normative (légitimation d’objectifsd’enseignement), opérative (élaboration d’outils) et/ou empirique (analyse desprocessus d’enseignement et d’apprentissage).

Cette communication se penche sur la circulation desidées en didactique du FLE au sein des espacesgermanophones en s’appuyant sur deux exemples, celui de la PädagogischeHochschule Freiburg (Allemagne) créée en 1962 (Scheuble 2007) et de la PädagogischeHochschule Bern (Suisse) créée en 2005. Plus précisément nous proposonsdeux éclairages à partir des programmes de formation et des travaux derecherche en FLE menés au sein de ces institutions (PH Freiburg, 1960-2020) (PHBern,2000-2020). Premièrement, nous illustrons, pour le cas allemand, la reprise desorientations en DDL au fil du temps, ainsi que, pour le cas suisse, leurpondération au moment d’une implémentation tardive au niveau tertiaire. Dans undeuxième temps, ces comparaisons contextualisées permettront également, sur unplan plus généralisant, de discuter des enjeux institutionnels facilitant (ounon) la constitution de la DDL en tant que disciplineautonome.  

Ambühl, H. & Stadelmann,W. (Hrsg.) (2010): Tertiarisierung derLehrerinnen- und Lehrerbildung. Bilanztagung I.Bern : EDK. Accessible en ligne sous: http://edudoc.ch/record/38225/files/StuB30A.pdf

Bausch, K.-R.;Burwitz-Melzer, E.; Krumm, H.-J.; Mehlhorn, G. & Riemer, C. (2016):Fremdsprachendidaktik und Sprachlehr-/-lernforschung. In: Dies. (Hg.): Handbuch Fremdsprachenunterricht. 6.Auflage. Tübingen: Narr Francke Attempto, 1-7.

Reusser,K. (2008): Empirisch fundierte Didaktik — didaktisch fundierteUnterrichtsforschung. In: Zeitschrift fürErziehungswissenschaft 10 (9), 221-237

Scheuble, R. (2007): Die PädagogischenHochschulen in Baden-Württemberg und ihre Bibliotheken werden 45: Portraiteines Sonderwegs. In: Bibliotheksdienst 41 (9/10), S. 995–1012.

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean Philippe [MSH-Val de Loire] CORBELLINI (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés.
Citer cette ressource:
DYNADIV. (2021, 9 juin). Sarah Dietrich-Grappin et Jésabel Robin - La DDL en tant que discipline autonome ? Restitution discursive et enjeux institutionnels dans deux hautes écoles pédagogiques germanophones. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/112742. (Consultée le 27 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème