Conférence

Les témoignages des locuteurs du Calvados : étude linguistique et dialectale

Réalisation : 11 juin 2012 Mise en ligne : 22 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque Mémoires de la Seconde Guerre mondiale : Archives et témoignages français et italiens qui s'est déroulé les 30 et 31 mai 2012 au Mémorial de Caen et à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l'Université de Caen Basse-Normandie.

Catherine Bougy est maître de conférences en histoire de la langue française et dialectologie de la Normandie. Elle a centré ses recherches sur les témoignages de la variation normande de la langue d'oïl dans les documents écrits du Moyen Âge à nos jours, mais aussi dans les témoignages oraux contemporains. Elle est l'auteur d'une édition critique du Roman du Mont Saint-Michel (Presses Universitaires de Caen, 2008), une histoire de la célèbre abbaye écrite par un moine du XIIe siècle ; ce dernier, qui écrit en français, laisse transparaître dans ses vers des traits indéniablement normands. Elle a aussi fait paraître, aux Éditions Bonneton, avec René Lepelley, une étude des Expressions familières de Normandie, qui montre l'originalité du langage ordinaire des Normands, originalité dont ils n'ont pas toujours conscience.

Résumé de la conférence

La communication traite de l'étude linguistique et dialectologique d'un corpus de dix témoignages oraux d'habitants du Calvados, ayant vécu les bombardements du 6 juin 1944. Les témoins ont répondu librement, dans des entretiens semi-dirigés, à des questions portant sur ces évènements qui ont marqué leur vie et dont ils se souviennent parfaitement 40 ans après leur déroulement (les entretiens ont été réalisés dans les années 80). Neuf réponses sur dix sont spontanées ; les locuteurs livrent leur témoignage en même temps que leur pensée s'élabore : on y remarque les hésitations, redites, corrections, onomatopées et commentaires personnels du discours oral. On y étudie également le niveau de langue de chacun : français standard, français familier ou français populaire (ou « non conventionnel »). Certains des locuteurs mêlent ces différents niveaux dans le cours de l'entretien, soit que, mis en confiance par leur intervieweur, ils oublient de « se surveiller », soit que l'émotion de l'évocation d'évènements si forts les amène à relâcher leur attention. L'un des témoignages, lecture d'un extrait du journal de guerre d'une des personnes interrogées, permet une comparaison intéressante : le débit de la lecture est différent, la plupart des traits de discours oral mentionnés ci-dessus sont absents, et le niveau de langue du texte lu est particulièrement soigné. Le point commun à tous, outre le thème, c'est que ces témoignages trahissent les origines normandes de leurs auteurs. A des degrés divers, chacun d'eux laisse involontairement échapper un ou plusieurs traits dialectaux ou régionaux qui permettent de localiser sans erreur son origine géolinguistique. Ce corpus constitue donc un document précieux du français parlé (ou écrit) en Normandie et donne la preuve qu'à côté de la variation sociolinguistique, il est indispensable de prendre en compte la variation géolinguistique du français.

Thème
Discipline :
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2012, 11 juin). Les témoignages des locuteurs du Calvados : étude linguistique et dialectale. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/132044. (Consultée le 30 janvier 2023)
Contacter

Sur le même thème