Entretien
Notice
Lieu de réalisation
Orléans
Langue :
Français
Crédits
Alexandre PALEZIS (Réalisation), Université de Tours/CETU ETIcS (Production), Céline ASSEGOND (Réalisation), Alexandre Palezis (Intervention), Céline Assegond (Intervention)
Conditions d'utilisation
© Assegond C., Palezis A, CETU ETIcS - Université de Tours
DOI : 10.60527/6c2c-dc96
Citer cette ressource :
Alexandre Palezis, Céline Assegond. UnivTours. (2019, 27 juin). PASCAL MAZABRAUD, SOUFFLEUR DE VERRE AU CHALUMEAU À L'ICOA, UNIVERSITÉ D'ORLÉANS/ CNRS , in Industrie et artisanat du verre. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/6c2c-dc96. (Consultée le 23 juillet 2024)

PASCAL MAZABRAUD, SOUFFLEUR DE VERRE AU CHALUMEAU À L'ICOA, UNIVERSITÉ D'ORLÉANS/ CNRS

Réalisation : 27 juin 2019 - Mise en ligne : 18 février 2020
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Pascal Mazabraud se forme au métier de souffleur de verre auchalumeau dans le cadre d’un Brevet de Technicien en verrerie scientifique au lycéetechnique Dorian à Paris. Il intègre l'atelier deverrerie du laboratoire pharmaceutique Roussel Uclaf situé à Romainville (93) pour un emploi de fin d'études. Il y apprend« des coups de main, les combines comme ils disent dans le métier (…)… uneautre façon de faire ». Après son service militaire, il est recruté en1986 comme technicien par la Compagnie Générale d’Electricité, plus précisémentpar une de ses filiales, la Compagnie Lyonnaise de Transmission Optique, qui est alorsencore une entreprise publique mais qui ne tardera pas à être privatisée pour devenir par la suite la société Alcatel. Cesont les débuts de la fibre optique, notamment de la fibre sous-marine, et PascalMazabraud travaille désormais le verre de silice (quartz) mettant de côté pour un temps le verreborosilicate. L’usine est située à Conflans Sainte-Honorine. Il rejoint assezrapidement le département Recherche et Développement où il devient, aprèsplusieurs années, responsable de l’atelier verre. L’entretien est l’occasionpour Pascal Mazabraud de revenir sur cette période riche d’innovations. Quand sonservice ferme, il intègre l’ICOA (Institut de Chimie Organique et Analytique)de l’université d’Orléans et du CNRS et se met au service desenseignants-chercheurs et des étudiants. Il nous explique en quoi consiste son rôle en tant que souffleur deverre au chalumeau.

Poursuivre sur Pascal Mazabraud :

Visionner une démonstration de la fabrication d'une rampe à vide

Visionner une démonstration du soufflage de verre de silice (quartz)

Cet entretien filmé a été réalisé par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CETU ETIcS) dans le cadre de la recherche VIVACE.

Enquête : Assegond Céline

Réalisation : Assegond Céline et Palezis Alexandre

Montage : Assegond Céline

La recherche VIVACE a bénéficié du financement de la Région Centre-Val de Loire. Avec le soutien de la Verrerie d’Art d’Amboise-Chargé Patrick Lepage, des municipalités de Chartres, Orléans et Vierzon, de la communauté de communes des Quatre Vallées, de Centre-Sciences, CCSTI, de la région Centre-Val de Loire, de CICLIC, l'agence de la Région Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique, d’International Cookware et de la Verrerie Dumas.

La recherche VIVACE est portée par le laboratoire CEMHTI CNRS de l'Université d’Orléans en partenariat avec le CETU ETIcS de l’Université de Tours et l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges.

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème