Entretien

MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 1)

Réalisation : 14 mars 2019 Mise en ligne : 14 mars 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
    Descriptif

    Après l’obtention de son certificat d’étude, Michel Blot intègre le collège d’enseignement technique Henri Brisson pour apprendre le métier de tourneur sur métaux. Son CAP en poche, il est recruté le 3 juillet 1966 par la société Case qui l’avait parrainé pendant son apprentissage. Il complète sa formation auprès des anciens qui lui donnent des conseils et lui transmettent leurs « combines », ainsi que la pratique de « la perruque ». Exerçant au départ comme tourneur sur métaux, il travaille sur de nombreuses pièces détachées et de rechange pour les tracteurs et les presses à paille datant de l’époque de la Société Française de Machinisme Agricole. Il travaille pendant 18 ans dans l’atelier 110 où il occupe différents postes sur divers types de machines : tour revolver, perceuse, rectifieuse, ajusteuse, etc. Il rejoint ensuite le bureau des études au moment du passage du modèle de la pelleteuse 580G à la pelleteuse 580k. Il participe au prototypage du nouveau modèle. Il nous explique la différence de rythme de travail entre les deux ateliers. A la différence du travail réalisé à la chaine, « aux études, on ne m’a jamais donné un temps pour faire une pièce ». Après cette expérience, il est affecté au bâtiment dit « du Canal » où il travaille jusqu’à la fermeture de l’usine. Peu avant son licenciement, il obtient un CAP de fabrication industrielle. Il exercera la fin de sa carrière en qualité d' Éducateur Technique Spécialisé en Métallerie Soudure.

    Président de l’association sportive de la société Case à Vierzon, le sport occupe une place importante dans sa vie. Il souligne par exemple combien le foot était un facteur important d’intégration dans l’entreprise : « Si on était bon en foot, on était reconnus ».

    L’entretien est l’occasion également d’aborder son engagement syndical (Cfdt puis CGT), la camaraderie et la solidarité entre collègues, les conditions de sécurité dans l’entreprise, la question de la rémunération avec le système des « bonis », les diverses fêtes, etc

    Cet entretien a été réalisé dans le cadre de larecherche MEMOVIV menée par une équipe de chercheurs en sociologie del'Université de Tours (CITERES/CETU ETIcS), avec le soutien des archives départementales du Cher et de CICLIC,L'agence du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique.

    Enquête, réalisation et montage : Céline Assegond

    MEMOVIV a bénéficié du financement de la région Centre-Val de Loire,complété par celui de la DRAC Centre et de la ville de Vierzon.

    Avec le concours de l’ESCOM/FMSH pour la conception et le développement dusite Internet dédié à la mémoire du travail à Vierzon : MEMOVIV

    Langue :
    Français
    Crédits
    Céline ASSEGOND (Réalisation), Université de Tours/CITERES/CETU ETIcS (Production)
    Conditions d'utilisation
    © CETU ETIcS - Université de Tours
    Citer cette ressource:
    UnivTours. (2019, 14 mars). MICHEL BLOT, ANCIEN TOURNEUR SUR MÉTAUX CHEZ CASE (ENTRETIEN 1). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/102719. (Consultée le 29 janvier 2022)
    Contacter
    RETOUR DANS LE "B3" DE LA SOCIÉTÉ CASE AVEC JEAN-PIERRE DUBOUR (VISITE 1).

    Jean-Pierre Dubour exerce comme décolleteur-tourneur dans plusieurs entreprises vierzonnaises

    JEAN-PIERRE DUBOUR

    avant d’être embauché en mai 1965 à l’âge de 20 ans chez CASE

    ANCIEN DÉCOLLETEUR PUIS CARISTE CHEZ CASE (ENTRETIEN 2 / PARTIE 1).

    d’abord comme décolleteur puis comme cariste. Il y travaillera pendant 30 ans jusqu'à la fermeture. Délégué du personnel

    Dans la même collection

    Sur le même thème