Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Bruno BASTARD (Réalisation), Catherine Sagot (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
DOI : 10.60527/mz3w-xq96
Citer cette ressource :
Catherine Sagot. UT2J. (2012, 22 juin). Maladies neuro-dégénératives avec troubles du langage : la clinique et l'imagerie peuvent-elles prédire la physiopathologie sous-jacente ? / Catherine Sagot , in Perspectives neuropsycholinguistiques sur l'aphasie. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/mz3w-xq96. (Consultée le 17 juillet 2024)

Maladies neuro-dégénératives avec troubles du langage : la clinique et l'imagerie peuvent-elles prédire la physiopathologie sous-jacente ? / Catherine Sagot

Réalisation : 22 juin 2012 - Mise en ligne : 7 mars 2013
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Maladies neuro-dégénératives avec troubles du langage : la clinique et l'imagerie peuvent-elles prédire la physiopathologie sous-jacente ? / Catherine Sagot. In "Perspectives neuropsycholinguistiques sur l'aphasie - NeuroPsychoLinguistic Perspectives on Aphasia", colloque international organisé par l'Unité de Recherche Interdisciplinaire Octogone de l'Université Toulouse II-Le Mirail (France). Toulouse, 21-23 juin 2012.

Les troubles du langage sont fréquents dans les maladies neuro-dégénératives, et peuvent être inauguraux, comme dans les aphasies primaires progressives (APP). Trois variants ont été décrits, associant à chaque profil clinique une imagerie spécifique prédominant à gauche. Des étiologies variées sont retrouvées derrière ces troubles du langage, avec dans la majorité des cas des lésions de Dégénerescence Lobaire Fronto Temporale (DLFT), ou de Maladie d’Alzheimer (MA). Des études ont tenté d’associer chaque forme clinique à une étiologie spécifique. Il existe des tendances, avec une association récurrente retrouvée entre la forme logopénique et la MA. Cependant, le petit nombre de patients de ces études, et les exceptions au sein de chaque groupe viennent pondérer ces résultats. L’analyse des symptômes semble insuffisante pour prédire de façon fiable pour un patient donné la pathologie sous jacente...

Intervention
Thème
Documentation

Mesulam MM., Primary progressive aphasia. Ann Neurol 2001 ; 49: 425-432.

Gorno-Tempini ML, Dronkers NF, Rankin KP, et al., Cognition and anatomy in three variants of primary progressive aphasia. Ann Neurol 2004 ; 55 : 335-346.

Gorno-Tempini ML, Hillis AE, Weintraub S, et al., Classification of primary progressive aphasia and its variants. Neurology 2011 ; 76 : 1006-1014.

Rabinovici GD, Jagust WJ, Furst AJ, et al., Abeta amyloid and glucose metabolism in three variants of primary progressive aphasia. Ann Neurol 2008 ; 64 : 388-401.

Leyton CE, Villemagne VL, Savage S, et al., Subtypes of progressive aphasia: application of the International Consensus Criteria and validation using beta-amyloid imaging. Brain : a journal of neurology 2011 ; 134 : 3030-3043.

Grossman M., Primary progressive aphasia: clinicopathological correlations. Nature reviews Neurology 2010 ; 6 : 88-97.

> Voir aussi la bibliographie générale à télécharger dans l'onglet "Documents" de la séquence vidéo d'ouverture du colloque.

Dans la même collection

Sur le même thème