Documentaire

La parole muette de Yacine

Réalisation : 17 décembre 1986 Mise en ligne : 17 décembre 1986
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

ACTEURS

Yacine la fillette sourde muette, Nyanya sa copine, ses soeurs, sa mère fabricante de balayettes, son père, fabricant de chapelets et des enfants du voisinage

Il s'agit du suivi vidéographique d'une petite fille sourde-muette de 8 ans vivant à Malicka, dans une petite communauté wolofophone des faubourgs urbains de Dakar-Pikine. Cette étude de l'apprentissage autochtone des sens permet de repérer des retards psychomoteurs de la fillette lors de l'exécution de taches du quotidien, mais aussi de l'acuité compensatrice de l'usage de son regard.

8 s                              Communication gestuelle entre les fillettes, Nyanya, l'asthmatique et Yacine la sourde muette et l’ethnologue : traduction du français au wolof par Babacar Diouf

3 mn 07                     La communication sociale et le regard : dissociation des sens de l'ouïe et de la vision

3 mn 50                     La surdimutité et l’apprentissage de la maîtrise psychomotrice du corps

4 mn 30                     Le rôle de la battue dans l’apprentissage des taches quotidiennes

5 mn 25                     Cultures autochtones et intrusion des rythmes de l’Afrique moderne

6 mn 17                     L’ablution et la toilette : soins du corps, jeux d’eau et gestion de l’entrejambe de la fillette

7 mn 29                    Le handicap et la pourvoyance médicale : la cure d’un écoulement purulent de l’oreille

8 mn 56                    La geste d’une fausse dispute entre Nyanya et Yacine

9 mn 31                     Hypnose et jeux de mains

11 mn 15                  La quête de l’eau, épreuve psychomotrice pluriquotidienne

13 mn 06                  Le handicap et son intégration dans le corps social : chant, musique et danse

Bonus = rushs

15 mn 11                  Les regards de Yacine lors d’une scène de causerie dans la cour de la maison : tandis que la mère de Yacine prépare des feuilles de palmier pour fabriquer ses balayettes, causerie entre Aminata une sœur aînée de Wawa avec un homme de passage qui s’enquiert de son nom, avec des interventions d’une voisine venue avec ses enfants dont un garçon hyperactif taquin et drôle.

19 mn 40                  Jeu de bagarre  entre filles

20 mn 24                  Danse des fesses dite "du ventilateur"

20 mn 57                  Lutte traditionnelle entre filles 

21 mn 23                  Rupture de l’enlacement des lutteuses

22 mn 05                  Karaté entre filles

23 mn 43                  Danse du « ventilateur » désarticulée de Yacine

24 mn 47                  Mime désarticulé de fabrication de semoule par Yacine

25 mn 10                  Lutte traditionnelle entre Yacine et Aminata

25 mn 44                  Mime de chant et de frappe de rythme par Yacine

26 mn 54                  Mime de salut, de marche militaire et d’exécution de l’hymne national sénégalais

28 m  36                   Danse et causerie de Yacine seule devant la caméra

30 mn 41                  Tressage de coiffure et manipulation d'un bijou           

31 mn 19                  Ablution et jeux d’eau

33 mn 20                  Préparation de la semoule d'un couscous et pliage du linge

38 mn 10                  Fabrication de chapelets selon les confréries, coiffure et curages d'oreilles

42 mn 8                    Soins d'une otite par Yacine

45 mn  28                 Visite de la mère de Yacine

46 mn 15                  Jeu de billes

CHRONIQUE DES PYGMÉES BABONGO, AVRIL-MAI 2008 SOURD-MUET & BÈGUE : LEÇON DE COMMUNICATION NON VERBALE (10 MN 16) 16 AVRIL 2008, DOUMÉ, OGOOUÉ-LOLO, GABON

- Récit d'une séance d'ethnomusicologie - Récit de la découverte d'oeufs de tortue - Récit de la capture de la tortue accrochée à une ligne - Programme de la séance de travail vidéo - Récits de la misère - Récit du tir au fusil "foigné" (loupé) par Brice - Transport de deux potamochères et les maux de dos consécutifs - Rémunération de la séance de travail vidéo ACTEURS Armand, le sourd-muet, Toka Brice, le bègue, Motunga Jean et les assistants

L'ÉDUCATION C'EST COMME ÇA À DAKAR-PIKINE : UNE MATINÉE À MALICKA

Le déroulement d'une matinée dans la maison d'un fabricant de chapelets et de sa femme, fabricante de balayettes, à Malicka, faubourg de Dakar-Pikine au Sénégal. Tandis que l'artisan, assis dans la cour, fabrique un chapelet, les autres membres de sa famille s'activent à diverses tâches : balayage de la cour, puisage de l'eau, lessive, préparation du repas et service du thé... Les enfants, Wawa et sa copine Yacine sourde-muette notamment, se livrent à différents jeux (corde à sauter, football...), à la fabrication de semelles de chaussures, chantent et participent à des conversations animées.

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Contacter
    Documentation
    CHRONIQUE DES PYGMÉES BABONGO

    - Récit d'une séance d'ethnomusicologie - Récit de la découverte d'oeufs de tortue - Récit de la capture de la tortue accrochée à une ligne - Programme de la séance de travail vidéo - Récits de la misère - Récit du tir au fusil "foigné" (loupé) par Brice - Transport de deux potamochères et les maux de dos consécutifs - Rémunération de la séance de travail vidéo ACTEURS Armand

    avril-mai 2008 Sourd-muet & bègue : leçon de communication non verbale (10 mn 16) 16 avril 2008

    le sourd-muet

    Dans la même collection

    Avec les mêmes intervenants

    Sur le même thème