Canal-U

Mon compte
Canal-U/Médecine

ANARLF 2009 - Anesthésie pour le traitement des malformations artério-veineuse cérébrales


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/embed.1/anarlf_2009_anesthesie_pour_le_traitement_des_malformations_arterio_veineuse_cerebrales.5446?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
LEJEAN Lise

Producteur Canal-U :
Canal-U/Médecine
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

ANARLF 2009 - Anesthésie pour le traitement des malformations artério-veineuse cérébrales

31ème journée de l’association de Neuro Anesthésie Réanimation de Langue Française (ANARLF). Thérapeutique en neuro anesthésie-réanimation.
ANARLF 2009 Nancy – Anesthésie pour le traitement des malformations artério-veineuse (MAV) cérébrales.

Résumé : Les malformations artério-veineuses intracrâniennes (MAV) sont des anomalies de connexion entre une ou des artères et une ou des veines cérébrales sans interposition du lit capillaire normal. Leur origine exacte n’est pas connue. Il a été avancé qu’elles pourraient se constituer dans les premières semaines de la vie utérine et on ne leur connaît pas de forme familiale. Les recherches actuelles suggèrent une angiogenèse active et des modifications vasculaires chez l’adulte, en raison de facteurs antigéniques et/ou antiangiogéniques [1]. Ils seraient sous la dépendance de facteurs génétiques : génotype IL-6-174G…
Des traitements par agents inhibant l’inflammation ou cytokinines pourraient être une voie thérapeutique d’avenir.

Plusieurs considérations anesthésiques sont importantes à prendre en compte dans le domaine de la neuroradiologie interventionnelle : la protection contre l’irradiation, la durée des procédures, le froid (réchauffer le patient sur matelas ou par couverture), le silence (régler les alarmes), le stress des différents intervenants, la distance entre le patient et l’équipe anesthésique placée derrière la vitre de protection plombée, le maintien de l’immobilité du patient afin d’améliorer la qualité des images et de faciliter le geste, la gestion des traitements anticoagulants et la possibilité de réveil rapide en post procédure pour une évaluation neurologique.

Les malformations artério-veineuses représentent une pathologie grave du sujet jeune. Selon leur mode de révélation, certaines requièrent un traitement neuroradiologique par voie endovasculaire. Dans ce cas, les particularités de l’anesthésie sont dominées par les contraintes de site et d’installation ainsi que par le risque hémorragique au cours de la procédure. Une attention toute particulière sera portée à la stabilité des grandes fonctions vitales au cours de l’anesthésie dont la réalisation et la surveillance nécessitent une parfaite collaboration d’équipe.

Auteur : Lise LEJEAN - Unité de NeuroAnesthésie Réanimation Département d’Anesthésie Réanimation - Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière et Université Pierre et Marie Curie, Paris

SCD Médecine.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte