Canal-U

Mon compte
Canal-uved

15. Le châtaignier, pays et terroirs européens Portugal, les enjeux de la castanéiculture moderne


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/canal_uved/embed.1/15_le_chataignier_pays_et_terroirs_europeens_portugal_les_enjeux_de_la_castaneiculture_moderne.33215?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
JIMENEZ Jean

Producteur Canal-U :
Canal-uved
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


15. Le châtaignier, pays et terroirs européens Portugal, les enjeux de la castanéiculture moderne

Le châtaignier et son fruit, la châtaigne, représentent une culture de grande importance dans l'économie portugaise. Le Portugal prétend augmenter ses aires de plantation du châtaignier à l'horizon 2030, en les multipliant par trois. Les 35000 hectares de châtaigneraies actuelles devraient passer à 90000 hectares dans les vingt prochaines années. Cette croissance recherchée de la châtaigneraie portugaise ne vise pas seulement la production de châtaignes, dans des systèmes d'exploitation relativement intensifs, mais aussi la plantation de cette espèce comme essence forestière dans des peuplements de châtaigniers pour une sylviculture en taillis ou en haute futaie. Selon les experts portugais, du point de vue de sa rentabilité économique, la châtaigne génère un rendement de l'ordre de 4000€ par hectare dans les plantations les plus modernes, conduites en agriculture intensive, ce qui constitue une force d'attraction pour les investisseurs.

L'idée est aussi que la châtaigne puisse être un facteur d'attractivité, à la fois en empêchant ou en limitant l'exode rural mais en aussi en attirant de nouveaux venus dans les zones de moyenne montagne. Cela permettrait d'équilibrer la répartition démographique dans le pays et de garder de la cohésion sociale dans les zones les plus dépeuplées, comme nous l'explique un grand connaisseur de la castanéiculture portugaise, José Gomes-Laranjo, professeur à l'UTAD (Université du Tras os Montes et Alto Douro).

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte