Canal-U

Mon compte
DYNADIV

Jérémi Sauvage - La signification historique de la crise en phonétique corrective


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/dynadiv/embed.1/jeremi_sauvage_la_signification_historique_de_la_crise_en_phonetique_corrective.62829?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
DYNADIV
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Jérémi Sauvage - La signification historique de la crise en phonétique corrective

Le but de cette communication sera d’exposer les raisons historiques et épistémologiques qui ont conduit à ce que l’on peut appeler une crise que la phonétique corrective en FLE a connu du milieu des années 1970 au milieu des années 2010. Pour expliquer cette crise, nous reviendrons l’évolution de cette discipline depuis la seconde Guerre mondiale, en insistant sur les conséquences qu’a eu la révolution sociolinguistique dans les années 1970-80. En tenant compte de ce regard historique et en prenant en compte les rapports de forces contextualisés de certaines doxas disciplinaires, nous pensons qu’il est temps d’amorcer une réflexion pour épistémologiser la didactique de la phonétique corrective (Sauvage & Billières (éds.) 2019 ; Sauvage (éd.) 2021 sous presse).

 

Aujourd’hui

Aujourd’hui, en formation de formateurs (essentiellement au niveau Master FLE), il est très difficile voire impossible de faire observer des leçons de phonétique corrective pour le FLE aux étudiants stagiaires, que ce soit en France ou à l’étranger. La phonétique corrective ne s’enseigne que trop peu dans les classes ce qui conduit l’étudiant non pas à observer mais à faire preuve de courage pour prendre la classe en main et proposer une séquence didactique originale (Sauvage, 2021a sous presse ; Sauvage, 2021b sous presse). Par ailleurs, la place de la phonétique dans la didactique de l’oral se trouve quelque peu marginalisée, notamment en raison de l’histoire de la discipline et des rapports compliqués entre une phonétique historiquement inscrite dans une conception formaliste de la langue et une didactique inscrite dans une conception communicative de la langue (Abou Haidar & Llorca, 2016 ; Nocaudie, Alazard-Guiu & Billières, 2019). Au mieux, quelques exercices de corrections phonétiques seront proposés en fin de séquence didactique aux apprenants (Saison 1, Didier) ou bien le « manuel » se limitera à une batterie d’exercices (Phonétique progressive du français, Clé Internationale). Au pire, on visera en priorité des compétences de l’écrit, en grammaire si possible alors que c’est bien l’espace francophone dans sa complexité qui devrait être pris en considération (Detey, Durand, Laks, Lyche (éds.) 2010).

Jusqu’à la compétence de communication et les années 1970

Pourtant, dès la fin des années 1940 début 1950 (Delattre, 1951) la réflexion sur l’enseignement de la prononciation se développe. Les progrès technologiques ont un impact important dans la société civile (enregistrements et restitution du son…), même s’il faut préciser que les armées, notamment l’armée américaine, a joué un rôle important dans la technologisation de la communication orale. Dans les années 1960 (Léon, 1964-1970 ; Barret, 1968) et jusqu’aux années 1970 (Callamand, 1973), la phonétique trouve sa place dans les méthodes dites structuro-globales, notamment grâce au développement des laboratoires de langues, en particulier dans les universités. La dimension phonético-phonologique de l’enseignement-apprentissage de l’oral du français s’inscrit durant cette période dans le cadre des travaux à tendance structuralistes, comme ce fut le cas également le cas pour la syntaxe : chaque langue possède un système phonologique organisé et structuré constituant un objet d’apprentissage pour les élèves.

La révolution sociolinguistique et son impact sur la phonétique

Nous insisterons notamment sur ce qui nous apparaît comme une crise (Vygotski, 1926), à savoir l’opposition des courants structuraliste et socio-pragmatique dans les années 1970. La phonétique comme discipline est devenue trop structuraliste pour la didactique des langues telle qu’elle s’est développée depuis. La compétence de communication (Hymes, 1972) comme concept fondamental de la didactique des langues, mais aussi l’approche sociolinguistique des variations phonétiques (Labov, 1972), des rapports entre norme et variations et du rôle des représentations dans les usages linguistiques, vont inviter à un renouveau en didactique de l’oral (Coste, 1978 ; Callamand, 1981 ; Callamand & Pédoya-Guimbretière, 1984 ; Verdelhan-Bourgade, 1986 ; Chiss & Filliolet, 1986). Mais une difficulté demeure : comment concilier et articuler la phonétique / phonologique (à la fois clinique et structurale) et la didactique de l’oral, libérée et en plein essor grâce aux approches socio-pragmatiques (Sauvage, 2019) ? Notre analyse et qu’il faudra du temps pour former de nouveaux didacticiens, à la fois spécialiste en phonétique et en didactique du FLE.

La sortie de crise

Malgré un nombre de travaux importants par leur qualité (Pagnier-Delbart, 1992 ; Lhote, 1995 ; Guimbretière, 1996), mais peu nombreux en nombre comparé aux autres domaines de la didactique du FLE, la phonétique corrective, comme domaine linguistique de l’enseignement-apprentissage du FLE, finit par retrouver sa place dans la classe de langue (Billières, 2001 ; 2005 ; Abry & Veldeman-Abry, 2007 ; Lauret, 2007 ; Martinie & Wachs, 2007 ; Léon et al., 2009 ; Laurens & Guimbretière, 2015). Depuis les années 2010, et en tenant compte de ce recul historique, nous pensons qu’une nouvelle dynamique est amorcée. Ce regain d’intérêt passe par une réflexion pour épistémologiser la didactique de la phonétique corrective (Weber, 2013 ; 2019 ; Sauvage & Billières (éds) 2019 ; Sauvage (éd.) 2021 sous presse ; Detey, 2021 sous presse). Nous conclurons cette communication par le fait qu’interroger l’Histoire de la discipline permet de dépasser les raisons doxiques ayant conduit à la place restreinte qu’occupe aujourd’hui la phonétique corrective dans la didactique du FLE.

 

Références bibliographiques

 

Barret, L. (1968). Méthode de prononciation du français. Paris : Didier.

Billières, M. (2005). « Les pratiques du verbo-tonal. Retour aux sources », in Berré, M., (dir.), Linguistique de la parole et apprentissage des langues. Questions autour de la méthode verbo-tonale de P. Guberina, Mons, CIPA, 67-87.

Billières, M. (2001). Le corps en phonétique corrective, in Renard, R. (éd.). Apprentissage d’une langue étrangère/seconde 2. La phonétique verbo-tonale, Bruxelles, De Boeck, coll. « Pédagogies en développement ».

Callamand, M. (1981). Méthodologie de l’enseignement de la prononciation. Paris : CLE International.

Callamand, M. (1973). L’intonation expressive. Exercices systématiques de perfectionnement. Paris : Hachette / Larousse.

Callamand, M. & Pédoya-Guimbretière, E. (1984). « Phonétique et enseignement ». Le Français dans le Monde, n° 182, 56-58.

Chiss, J.-L. & Filliolet, J. (1986). Interaction pédagogique et didactique des langues (de la classe de FLE à la classe de FLM), Langue française, 70, 87-97.

Coste, D. (1978). Lecture et compétence de communication. Le Français dans le monde n° 141, 25- 33.

Delattre, P. (1951). Principes de phonétique française à l’usage des étudiants anglo-américains. Middlebury, Vermont : École Française d'été, Middlebury College.

Detey, S. (2021 sous presse). Que signifie « corriger la prononciation du français » aujourd’hui ? De 80 ans de crible phonologique aux problématiques contemporaines (glottophobie, covid19 et intelligence artificielle), Le Langage et l’Homme, 2021-1.

Detey S., Durand J., Laks B. & Lyche C. (éds.) 2010. Les variétés du français parlé dans l’espace francophone. Ressources pour l’enseignement. Paris : Ophrys.

Guimbretière, E. (1996). Phonétique et enseignement de l’oral. Paris : Didier.

Hymes, D.H. (1972). Vers la compétence de communication (On Communicative Competence, 1972), trad. France Mugler, Paris : Hatier/Didier.

Labov, W. (1972). Sociolinguistique. Ed. Fr. 1976. Paris : Ed. Minuit.

Léon, M. (1970). Exercices systématiques de prononciation française. Paris : Hachette / Larousse.

Lhote, E. (1995). Enseigner l’oral en interaction. Percevoir, écouter, comprendre. Paris : Hachette.

Martinie, B. & Wachs, S. (2007). La phonétique en dialogue. Niveau débutant. Paris : CLE International.

Nocaudie, O., Alazard-Guiu, C. & Billières, M. (2019). Oral d’aujourd’hui, oralité de demain : et la phonétique corrective dans tout cela ?, Recherches en didactique des langues et des cultures [En ligne], 16-1 | 2019, mis en ligne le 30 janvier 2019, consulté le 13 février 2021. DOI : https://doi.org/10.4000/rdlc.4615

Pagnier-Delbart, T. (1992). A l’écoute des sons. Les voyelles, les consonnes. Paris : CLE International.

Sauvage, J. (éd.) (2021b sous presse). Enjeux et difficultés en didactique de la phonétique corrective. In Actes du 8e Colloque international Campus FLE – ADCUEFE, De la formation de formateurs dans l’enseignement-apprentissage des langues. Enjeux, contextes, évolutions, Grenoble : PUG.

Sauvage, J. (éd.) (2021a sous presse). « Didactique de la phonétique corrective en FLE : et maintenant ? ». Numéro de la Revue Le Langage et l’Homme, 2021-1.

Sauvage, J. (2019). Phonétique et didactique. Un mariage contre-nature. Recherches en didactique des langues et des cultures [En ligne], 16-1 | 2019, mis en ligne le 30 janvier 2019, consulté le 13 février 2021. DOI : https://doi.org/10.4000/rdlc.4276   

Sauvage J. & Billières M. (éds.) 2019. « Enseigner la phonétique d’une langue étrangère. Bilan et perspectives ». Numéro spécial de la Revue de Didactique des Langues et des Cultures, n°16-1. https://doi.org/10.4000/rdlc.4219

Verdelhan-Bourgade, M. (1986). Compétence de communication et communication de cette compétence, Langue française, 70, 72-86.

Vygotski L, 1926. La signification historique de la crise en psychologie. Ed. 2010. Paris : La Dispute.

Weber, C. (2013). Pour une didactique de l'oralité. Enseigner le français tel qu'il est parlé. Paris : Didier, 2013.

Weber, C. (2019). Interrogations épistémologiques autour de l’oralité. Quel paradigme pour la didactique de la prononciation de demain ? Recherches en didactique des langues et des cultures [En ligne], 16-1 | 2019, mis en ligne le 30 janvier 2019, consulté le 13 février 2021. DOI : https://doi.org/10.4000/rdlc.4252

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Ouverture officielle
 Daniel Coste - Se raconter des histoires ?
 Simon Coffey - “within the consciousness of living men”: Charting conceptions of French learning in England since 1945 and how disciplinary epistemologies have shaped its historiography
 Robert J. Fouser - Cold War Cosmopolitanism and Theorization of “Culture” and of the “Native Speaker” in Foreign Language Education in the United States from 1945-1970
 Jennifer Meier - The influence of the zeitgeist on the development of cultural learning in foreign language teaching in Germany from 1945 to the present.
 Polina Shvanyukova - Language Education and Gender Studies: Focus on Italy, 1975 – 2015
 David Bel - La recherche en didactique du FLE en Chine depuis 1949 : Une analyse sociohistorique critique et écosystémique
 LAURENS Véronique - Virages méthodologiques en didactique du FLE, entre tensions, points de ruptures et filiations - LAURENS Véronique
 Marie-Madeleine Bertucci - Propositions pour une étude de la mise en perspective critique de la notion de langue maternelle dans un ensemble de travaux de recherche en didactologie du français langue étrangère / français langue seconde de 1945 à 2015
 Alice Burrows et Clémentine Rubio - Vers une géopolitique des trajectoires enseignantes : circulation des personnes et des concepts
 John DANIELS - Theories informing French language teaching in an English middle school; an autobiographical account.
 Nataliya Yatsenko - Peter Hagboldt en URSS, la réception soviétique des travaux du didacticien américain - Nataliya Yatsenko
 Nicola MCLELLAND - The relationship between institutions, advocacy, research, policymaking, and language learning in the UK since 1945
 David Bel - Quelle(s) histoire(s) pour la didactique du FLE?
 Ying Zhang-Colin et Mariarosaria Gianninoto - La didactique du chinois langue étrangère, entre « théorie d’ensemble et [théorie] des variables » : une réflexion historico-épistémologique
 ZHANG Ge - La culture française dans les manuels de FLE en Chine de 1949 à 2019 : représentation, conception, évolution
 Les enjeux d’universitarisation de la recherche en FLE et didactique des langues - hommage à Robert Galisson (et à quelques autres…)
 Pistis Mfwa Croyance - Les français congolais au fil de l'histoire postcoloniale : quelle orientation didactique ?
 Javier SUSO LÓPEZ - Approche humaniste vs approche scientifique dans la didactique des langues vivantes dans les années 1945-1975
 Arman KARIMI GOUDARZI - L’évolution du français et du FLE en Iran 1979-2015 : Paradoxe d’une révolution islamique et sa révolution culturelle
 Sarah Dietrich-Grappin et Jésabel Robin - La DDL en tant que discipline autonome ? Restitution discursive et enjeux institutionnels dans deux hautes écoles pédagogiques germanophones
 Alper ASLAN - Le DELF (Diplôme d’études en langue française) : un passé sans histoire ?
 Jésabel ROBIN - De la réception en Suisse alémanique de conceptions didactiques élaborées en France: petite histoire des épistémologies (il)légitimées
 Alessandra Keller-Gerber - Des méthodologies en mouvement mais l’acte de parole réflexif, un exercice figé
 Sabine Doff - „With a little help from my friends …“ The dialogue between Foreign Language Education („Fremdsprachendidaktik“) and referential disciplines in Western Germany 1945-1989
 Maxi Pauser - Tertiary Language Teaching and Learning principles: The Case of German L3 at Spanish Universities
 Anke Wegner - La didactique de l´allemand langue seconde en Allemagne : 50 ans de dévéloppement pédagogique et didactique
 Georges Daniel VERONIQUE - Contre l’applicationnisme linguistique, la Didactologie des langues-cultures
 Margaret Bento et Estelle Riquois -L’authenticité : une notion à géométrie variable à travers les méthodologies
 Fontaine Béatrice - La place de l’émotion dans l’apprentissage des langues : quel cheminement en DDL ?
 Pierre Sallé - Créativité et DDL : Le cas des pratiques théâtrales (1970-2015) : Perspectives et enjeux relatifs à la diversité des conceptions
 Synthèse
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte