Canal-U

Mon compte
Ecole Normale Supérieure de Lyon

Experimentality, locality, and the gut: Treatment and the internal frontiers of the body


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ecole_normale_superieure_de_lyon/embed.1/experimentality_locality_and_the_gut_treatment_and_the_internal_frontiers_of_the_body.14820?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
COUSINS Thomas

Producteur Canal-U :
Ecole Normale Supérieure de Lyon
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Experimentality, locality, and the gut: Treatment and the internal frontiers of the body

Experimentality, locality, and the gut: Treatment and the internal frontiers of the body

The paper examines the emerging production of a standardised body of knowledge concerning gut functioning in the context of a clinical trial of HIV Treatment as Prevention (TasP) in KwaZulu-Natal, South Africa. Drawing on fieldwork conducted in and around the surveillance area of a multi-national demographic and health research organisation on the thickly embedded relationships between research subjects, fieldworkers, scientists, and other social actors, the paper takes as its setting the field of knowledge production emerging from the pilot phase of the TasP trial and of the other experiments and interventions conducted by the research organization. The importance of nutrition and popular nutritive curatives to the shaping of “local biologies” is becoming a truism of clinical experience, and as ART is scaled up nationally, so too is the importance of food to the efficacy of ARVs increasingly appreciated. By laying out the co-ordinates for the distribution of actants that produce a stabilised population and figure of the normal consumer of HIV pharmakon, we can trace the making of biomedical facts about the ingestion and absorption of drugs and food, and the protocols for its generalizability beyond the confines of KwaZulu-Natal. What emerges is the management of cultural facts concerning nutrition and practices of the gut that shape its functioning as a semiotic mediator of a host of relations, human and otherwise. Whether the new science of the gut concerning its entero-typical diversity is absorbed into the management of a population-level HIV intervention, or whether understanding of the gut’s place in immune system functioning is shifted by the massive upscaling of anti-retroviral treatments that fundamentally redefine normal or everyday experiences of health and eating, the question emerges of the stabilisation and delineation of social or cultural truths regarding the gut and the scientific evidence for its role in immunology, neurology, and psychiatry. The paper explores ethnographically the complex and uncertain place of the gut and its norms within a particular scene of knowledge production regarding HIV and the development of protocols for population level interventions. 


Expérimentalité, lieu et ventre : traitements et frontières internes du corps  

Cet article examine la production émergente d’un ensemble de connaissances standardisées en rapport avec le fonctionnement du ventre dans le contexte d’essais cliniques du traitement comme prévention (TasP) du VIH dans la région du KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. S’appuyant sur des observations de terrain menées dans et autour de la zone de surveillance d’une organisation multinationale de recherche en démographie et santé sur les relations étroites et profondes entre les sujets de recherche, les acteurs de terrain, les scientifiques et autres acteurs sociaux, cet article prend comme cadre la production du champ de connaissances qui émerge de la phase pilote des essais TasP et des expériences et interventions menées par l’organisme de recherche. L’importance de l’alimentation et des substances nutritives curatives populaires à la formation de « biologies locales » est en passe de devenir un lieu commun des expériences cliniques, et comme les thérapies antirétrovirales s’étendent à l’ensemble du pays, il en va de même de l’importance de plus en plus appréciée de la nourriture sur l’efficacité des antirétroviraux. En observant les coordonnées de la distribution d’actants qui produisent une population et un personnage de consommateur normal de pharmakon VIH stabilisés, nous pouvons retracer la formation de faits biomédicaux sur l’ingestion et l’absorption de médicaments et de nourriture, ainsi que les protocoles pour sa potentielle généralisation au delà des confins du KwaZulu-Natal. Il est possible de voir la gestion des faits culturels concernant la nutrition et les pratiques du ventre qui donnent forme à son fonctionnement en tant que médiateur sémiotique de toute une myriade de relations, qu’elles soient humaines ou autres. Que la nouvelle science du ventre concernant sa diversité entéro-typique soit absorbée dans la gestion d’une intervention au niveau d’une population VIH, ou bien que la compréhension de la place occupée par le ventre dans le fonctionnement du système immunitaire soit décalée par la diffusion massive croissante de traitements antirétroviraux qui redéfinissent les expériences normales et quotidiennes de la santé et de la nourriture, la question émerge surtout de la stabilisation et de la délimitation des vérités sociales et culturelles en ce qui concerne le ventre et les preuves scientifiques pour le rôle qu’il joue dans l’immunologie, la neurologie et la psychiatrie. Cet article explore par le biais de l’ethnographie la place complexe et incertaine du ventre et de ses normes dans le cadre d’une scène particulière de production de la connaissance en rapport avec le VIH et le développement de protocoles pour des interventions au niveau de la population.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 11 Septembre 2013
    Durée du programme : 29 min
    Classification Dewey : Éducation, enseignement
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Anthropologie et Ethnologie
    Collections : Produire du savoir - Gouverner des populations
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : COUSINS Thomas
    producteur : Institut Français de l'Éducation
  •  
    Langue : Anglais
    Mots-clés : population, savoir, gouverner, Produire
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte