Canal-U

Mon compte
Parole de chercheurs

La variation orthographique dans lʼespace virtuel : vers une nouvelle typologie ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/parole_de_chercheurs/embed.1/la_variation_orthographique_dans_l_espace_virtuel_vers_une_nouvelle_typologie.47115?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Parole de chercheurs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

La variation orthographique dans lʼespace virtuel : vers une nouvelle typologie ?

Le développement énorme des nouvelles technologies de communication, notamment du réseau Internet, entraîne dans nos vies un bouleversement sans précédent depuis lʼapparition de lʼimprimerie. Il ne sʼagit pas dʼune simple révolution technologique, mais on peut parler dʼun remaniement complet de la manière dont lʼhumanité appréhende le monde qui lʼentoure. La mise à disposition constante dʼimages et dʼidées, et leur transmission rapide, ont des conséquences sur le développement psychologique, moral et social de notre société. En quelques années, notre planète est devenue un réseau mondial, bourdonnant de transmissions électroniques. Conséquence de cela, la communication à distance est devenue lʼun des aspects les plus caractéristiques de notre époque. Il suffit de jeter un coup dʼoeil sur nʼimporte quel site Internet pour y trouver des messages tels que slt, sa va ? tu fé koi, chui isi… Dʼun simple regard, il est évident que la langue française employée dans la communication médiée par ordinateur sʼéloigne de la langue soutenue élaborée, notamment par son code orthographique particulier qui sʼapproche de sa forme orale.<br>Selon lʼhypothèse de la profondeur de lʼorthographe, on peut diviser les codes graphiques en deux groupes – opaque et transparent. Lʼorthographe de la langue française, qui ne transpose pas ses phonèmes directement dans son code graphique, appartient sans aucun doute à une catégorie opaque. Il en résulte logiquement que ce type dʼorthographe pose de nombreuses difficultés à ses usagers, qui voient la nécessité de la modifier et de lʼadapter selon leurs besoins. Lʼespace virtuel, où l’on peut sʼexprimer plus librement grâce à lʼanonymat absolu de cet environnement communicatif, représente donc un terrain privilégié pour ces modifications.
En constituant un corpus de 18 000 mots (9 000 mots pour Facebook et 9 000 mots pour Twitter), nous avons fixé 3 principaux objectifs à notre recherche :

- établir la typologie précise de tous les procédés scripturaux répertoriés dans notre corpus ;
- déterminer si la variété ainsi que lʼextension des procédés scripturaux varient dʼaprès le support-espace choisi (Facebook, Twitter) ;
- déterminer si les supports-espaces choisis se caractérisent par un code graphique à part ou sʼils manifestent des ressemblances avec dʼautres types de communication médiée par ordinateur, p. ex. la communication tchatée.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 What Narrating Potentiates
 Béatrice Dal Bo - La variation orthographique dans les écrits peu lettrés de la Grande Guerre : une analyse des mots graphiques.
 Christine Nougaret - Les testaments de Poilus : des écrits ordinaires méconnus de la Grande Guerre.
 Joachim Steffen - De l’oralité conceptuelle à la scripturalité. Une comparaison de la correspondance des soldats de la Révolution française et de la Grande Guerre.
 Pauline Landois, Lucile Dreidemy - Écrits du fors privé et internements pendant la première Guerre mondiale. L’exemple du camp de familles de Garaison.
 Julie Tissier - La Grande Guerre des Zouaves : les écrits personnels d’Olivier Chatellier (1897-1916), deuxième classe au 4e Zouaves de marche.
 Cyrielle Levêque, Aurélie Michel - Du sens contenu dans la banalité des mots : la correspondance d’un malgré-nous (Eugène Bernard, 1914-1917).
 Odile Roynette - L’historiographie de la Première Guerre mondiale et « l’ordinaire » : réflexion sur une catégorie d’analyse.
 Jean-Michel Géa - La lettre, une manière de braconner dans le quotidien de la guerre ?
 Pierre Allorant - Femmes savantes, femmes du peuple et marraines de guerre. La Grande Guerre des femmes.
 Jean-Pierre Cavaillé - Une correspondance au quotidien : Amélie et Émile Quentin, 1914-1919.
 Nina Régis - Les écrits des élites et des gens « ordinaires », si différents ? L’écriture de l’intime en Allemagne pendant la Grande Guerre.
 Lena Sowada - Nommer l’indescriptible : désignations de la guerre et de l’ennemi.
 Stéphanie Fonvielle - Poids et fonction des ratures dans la correspondance des peu lettrés durant la Première Guerre mondiale.
 Sonia Branca - Écrire dans le tissu de sa quotidienne existence.
 René Cazals - Tonnelier, caporal, écrivain : Louis Barthas, un homme « ordinaire » ?
 Nathalie Auger - Lettres de Poilus : un corpus de choix pour l’étude de la relation entre langue, discours et représentations de l’autre pour une meilleure appréhension des conflits historiques et de l’altérité dans le monde scolaire.
 Magali Domain - « Le bonheur est pour nous » : les écolières boulonnaises, petites marraines durant la Grande Guerre.
 Laurence Messonnier - Journal de Guerre de l’« adolescence corentine » : André Fontaine, le plus jeune héros de la Guerre, Jean-Corentin Carré (1900-1915-1918).
 France Martineau - Entre oral et écrit : hybridité des lettres de soldats canadiens de la Grande Guerre.
 Maud Verdier - Voix et registres sociaux dans les correspondances de la Grande Guerre.
 Stefano Banno - « Addiu lu tre di ligna » : phonographic recordings of corsican prisoners in the German pow camps of the Great War.
 S. Grosse, B. Lange - Les archives sonores des prisonniers de guerre français en Allemagne.
 Conférence de Cliff GODDARD
 Jacques BRES La conférence
 Georges KLEIBER La conférence
 Georges KLEIBER Les Questions-Réponses
 « Les voix de papier : écrits de peu-lettrés en Amérique française » Introduction
 « Les voix de papier : écrits de peu-lettrés en Amérique française » Documenter hier et aujourd'hui : diachronie et géographie
 « Les voix de papier : écrits de peu-lettrés en Amérique française » Écrits de peu lettrés dans l'espace social - Introduction
 « Les voix de papier : écrits de peu-lettrés en Amérique française » Gestion des corpus de peu lettrès à l'ère des d'humanités digitales (1)
 « Les voix de papier : écrits de peu-lettrés en Amérique française » Gestion des corpus de peu lettrès à l'ère des d'humanités digitales (2)
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte