Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

La casa-templo d’Elegguá Alagbara : la mémoire de l’esclavage à travers l’ethnographie du culte des Orichas (Cuba) / Maxime Toutain


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/la_casa_templo_d_eleggua_alagbara_la_memoire_de_l_esclavage_a_travers_l_ethnographie_du_culte_des_orichas_cuba_maxime_toutain.35989?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

La casa-templo d’Elegguá Alagbara : la mémoire de l’esclavage à travers l’ethnographie du culte des Orichas (Cuba) / Maxime Toutain

La casa-templo d’Elegguá Alagbara : la mémoire de l’esclavage à travers l’ethnographie du culte des Orichas (Cuba) / Maxime Toutain, in colloque "Mémoire et histoire de l'esclavage dans le monde atlantique", organisé dans le cadre du programme de recherche de l'accord franco-brésilien CAPES-COFECUB et du labex SMS Mémoires de l'Esclavage aux AMériques (MESCLAM), Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 17-18 octobre 2016.
Panel 2
: Héritages et recompositions.

En 1861, l’esclave Ta Jorge fonde dans la plantation d’Álava, aujourd’hui central Méjico (Matanzas, Cuba), un culte dédié à une divinité africaine : l’Oricha Elegguá Alagbara (Zulueta Villegas, 2013). Cette tradition locale se construit autour de trois reliques qui ont la réputation d’avoir été apportées directement d’Afrique par Ta Jorge. De nos jours, ses descendants ont toujours la charge de ce culte local. Pourtant cette tradition a été modifiée, entre la fin du XIXe et tout au long du XXe, pour s’inclure dans la santería moderne qui s’est systématisée dans les grands pôles urbains. Grâce à l’ethnographie de la maison de culte d’Elegguá Alagbara, il est possible de déterminer la nature, la fonction mais aussi les limites de la mémoire de l’esclavage au sein de cette tradition. Mémoire double car il s’agit, d’un côté, d’une mémoire collective et discursive qui permet la création d’une « lignée de croyants » (Hervieu-Léger, 1993). De l’autre se trouve une mémoire incorporée, faite de gestes et de pratiques, qui donne à voir la structure socio-raciale du système esclavagiste et, peut-être, une infrapolitique des esclaves (Scott, 1992).

  •  
  •  
    Date de réalisation : 17 Octobre 2016
    Durée du programme : 22 min
    Classification Dewey : Histoire de Cuba, Esclavage (commerce des esclaves, histoire de l'esclavage)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Anthropologie et Ethnologie, Civilisation espagnole et latino-américaine
    Collections : Mémoire et histoire de l'esclavage dans le monde atlantique
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : TOUTAIN Maxime
    producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
    Réalisateur(s) : SARAZIN Claire
    Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : reliques, esclavage (mémoire collective), Cuba (19e-20e siècles), cultes afro-cubains, Santeria
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Traite négrière et esclavage colonial : histoire de la mémoire (des années 1980 à aujourd’hui) / Marcel Dorigny
 Le rôle des associations antillaises dans la labellisation de l’esclavage comme crime contre l’humanité / Johann Michel
 Deux poètes esclaves et la mémoire de l’esclavage dans la littérature de cordel au Brésil / Emanuele Maupeou
 Le patrimoine culturel, le commerce et les habitations d’esclaves à Penedo / Luana Teixeira
 Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot
 Le cinéma comme lieu de mémoire : filmer l’esclavage dans le cinéma hollywoodien contemporain / Hélène Charlery
 Résistance à l’esclavage dans l'historiographie française des années 60 à nos jours : histoire et mémoire d'un objet d'étude marginal / Jean-Pierre Le Glaunec
 Quelques réflexions sur l’enseignement en France de l’histoire des traites, des esclavages et de leurs abolitions / Éric Mesnard
 Malunguinho : un esclave marron vénéré dans le culte de la Jurema (Pernambouc, Brésil) / Marcus J. M. de Carvalho
 De “l’histoire et de la culture afro-brésilienne et africaine” à la mémoire de l’esclavage : méandres de l’application de la loi 10639/2003 / Franck Ribard
 Enjeux mémoriels et identitaires chez les groupes d’origine servile de la société haalpulaar dans le contexte actuel des réformes de démocratisation en Mauritanie / Olivier Leservoisier
 Saint Nazaire : un mémorial sans mémoire / Richard Marin, Valérie Robin-Azevedo
 Discours croisés, mémoires partagées ? la plantation Whitney (Wallace, Louisiane) / Nathalie Dessens
 Mémoire et histoire de l'esclavage dans le monde atlantique : synthèse du colloque / Jean-Luc Bonniol
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte