Conférence

Analyse dialectologique du Croissant : le cas de la transition oc-oïl en Basse-Marche

Réalisation : 8 octobre 2022 Mise en ligne : 16 novembre 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Dans leur étude, Tourtoulon & Bringuier (1876) divisent les parlers du Croissant en variétés qu’ils nomment A et B. Chacune étant divisée en sous-variétés A1, A2, A3, B1 et B2. La variété A1 est la plus proche de l’oc et la plus méridionale, et la variété B2 la plus proche de l’oïl et la plus septentrionale. Cela laisserait donc supposer que l’on passerait progressivement de parlers d’oc à des parlers d’oïl en suivant un axe sud-nord. L’objectif de cette communication est d’étudier cette transition progressive à partir d’une « tranche de Croissant », c’est-à-dire un ensemble de communes située sur un axe sud-nord. Nous proposons une tranche située en Haute-Vienne et en Indre, partant de la commune de parler d’oc Châteauponsac (Haute-Vienne), jusqu’à la commune de parler d’oïl Dunet (Indre), en passant par les communes de parlers marchois (Croissant) : Saint-Priest-le-Betoux, Dompierre-les-Églises, Saint-Léger-Magnazeix, Jouac et Chaillac. Nous retiendrons plusieurs critères d’analyse, relevant de la phonétique/phonologie, de la morphologie verbale et du lexique. Nous nous appuierons également sur les travaux existant concernant le bas-marchois (parlers Croissant de la HauteVienne), notamment Guérin (2019, 2020) et Guérin & Dupeux (2022).

Références : 

Guérin, Maximilien. 2019. Grammaire du parler marchois de Dompierre-les-Églises (HauteVienne). Paris : L’Harmattan.

Guérin, Maximilien. 2020. Le parler marchois d’Oradour-Saint-Genest (Haute-Vienne) : Abrégé grammatical et lexique thématique. Paris : L’Harmattan.

Guérin, Maximilien & Michel Dupeux. 2022. Parlons bas-marchois : Une langue de transition entre oc et oïl. Paris : L’Harmattan.

Tourtoulon, Charles & Octavien Bringuier. 1876. Étude sur la limite géographique de la langue d’oc et de la langue d’oïl. Paris : Imprimerie Nationale.

Intervenant
Thème
Discipline :
Notice
Lieu de réalisation
Boussac (Creuse)
Langue :
Français
Crédits
Maximilien Guérin (Intervenant)
Détenteur des droits
CNRS
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Maximilien Guérin. CNRS – Service audiovisuel d'ARDIS (UAR2259). (2022, 8 octobre). Analyse dialectologique du Croissant : le cas de la transition oc-oïl en Basse-Marche. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/134775. (Consultée le 3 février 2023)
Contacter

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

  • Vignette podcast
    Entretien
    03:17:59
    Comment écrire les parlers du Croissant ?
    Guérin
    Maximilien

    La majorité des parlers n'a jamais été posée à l'écrit. Il y a peut-être douze parlers qui ont été posés à l'écrit. Ces expériences sont minoritaire. A qui est ce qu'on veut écrire? Pourquoi est-ce

  • Vignette podcast
    Entretien
    03:21:59
    Les locuteurs d’hier à aujourd’hui
    Guérin
    Maximilien

    La géographie des parlers du croissant est un peu compliqué parce que le Croissant n'est pas une zone très grande en superficie. C'est une zone qui est étendue sur beaucoup de départements. Qui sont

  • Vignette podcast
    Entretien
    03:20:59
    La différence langue, parlers, patois
    Guérin
    Maximilien

    En linguistique, on utilise généralement le terme de langue à partir du moment où il y a une entière compréhension entre les personnes. Les parlers du Croissant, sont-ils des langues, des patois ou

  • vignette croissant
    Entretien
    00:03:14
    Les publications du Croissant
    Quint
    Nicolas
    Guérin
    Maximilien

    La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu'on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans)