Conférence

Sol, ré, la, mi : une histoire culturelle du violon

Réalisation : 22 juin 2021 Mise en ligne : 22 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

par Jean-Philippe Échard, conservateur au Musée de la musique (Cité de la Musique — Philharmonie de Paris).

Quelques musiciens, musicologues ou savants évoqués

  • Aloïs Riegl (1858-1905), historien autrichien de l'art et de la musique.
  • Félix Savart (1791-1841), physicien français qui travailla sur l'acoustique, notamment avec le luthier Jean-Baptiste Vuillaume.

Plan du violon imaginé par Félix Savart. Planche de l'Encyclopédie Roret 1894, article Luthier.

L'Ecole de Crémone, ou "panthéon de la lutherie" :

D'autres luthiers ultérieurs et de valeur, pourtant non "panthéonisés":

Quelques questions sur les éléments constitutifs...

Quelle est l'origine des échancrures (le fait que, vu de face, le violon a une forme de 8) ? C'est parce que peu à peu, il fut nécessaire de jouer corde par corde — les échancrures sont là pour permettre à l'archet de passer et d'attenidre la corde la plus aigüe ou la plus grave, tout simplement !

Quant au chevillet en spirale enroulée (en haut du violon, pour l'accord des quatre cordes), ne rappelle-t-il pas les colonnes grecques en style ionien ?

On appelle éclisses les flancs du violon, planches fines courbées à chaud. La face (table d'harmonie) et le dos sont en bois massif et voûtés, sculptés à la gouge ; ils sont en bois résineux (p. ex. épicéa des Alpes), aux propriétés vibratoires notables. Le manche et le chevillet sont en érable "ondé".

Le vernis protège bien évidemment le bois, mais a aussi un rôle esthétique magnifiant le bois ; ce sont des huiles de lin, de noix (celles des peintres), avec une résine de pin. Stradivarius introduisait des pigments de couleur rouge à ses vernis.

Vernis vu au microscope (image Cité de la Musique). On voit les pigments rouges ajoûtés par Stradivari.

Les instruments (violons ou violoncelles) les plus anciens conservés dans le monde datent des années 1560 (école d'Andreà Amati).

Quelques virtuoses célèbres :

En conclusion, en travaillant sur les valeurs culturelle, historique, "d'association" (à qui a-t-il appartenu ?) de tels instruments, on est amenés et fondés à relativiser leur valeur spéculative, vision purement financière qui a parfois trop envahi notre approche de ces instruments. 

L'intervenant est par ailleurs docteur en chimie, auteur d'une thèse 'Etude physico-chimique des vernis d'un corpus d'instruments de musique européens du 15e au 18e siècle : approche historique et perspectives de conservation', sous la direction de B. Lavédrine, et la présidence de P. Laszlo, tous deux intervenants cultureGnum.

Nous remercions la Cité de la Musique (Philharmonie de Paris) pour son accueil.

Date de réalisation
Langue :
Français
Crédits
Alexandre MOATTI (Publication), FMSH Production (Production), Quentin CENSIER (Réalisation)
Conditions d'utilisation
cc-by-sa 4.0 avec la mention de l'intervenant, du réalisateur, de l'édidtur et de FMSH Production
Citer cette ressource:
cultureGnum. (2021, 22 juin). Sol, ré, la, mi : une histoire culturelle du violon. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/84899. (Consultée le 22 janvier 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème

  • Le monde en 3 couleurs. Hommage à Louis Ducos du Hauron (1837-1920)
    Conférence
    00:28:06
    Le monde en 3 couleurs. Hommage à Louis Ducos du Hauron (1837-1920)
    Lavédrine
    Bertrand

    par Bertrand Lavédrine, professeur au Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN). (transcription non exhaustive par A. Moatti de la conférence de B. Lavédrine, août 2021) Quelles sont les

  • Le sel dans tous ses états
    Conférence
    00:40:01
    Le sel dans tous ses états
    Laszlo
    Pierre

    par Pierre Laszlo, professeur honoraire de chimie à l'Ecole polytechnique et à l'Université de Liège. (image de couverture de la vidéo : Marais Salants de Guérande, WikiCommons cc-by 1.0 ; auteur Gwen

  • La parole est aux graffiteurs
    Documentaire
    00:58:34
    La parole est aux graffiteurs

    Christian Gerini, historien des sciences et des techniques, nous initie à l'histoire et à la contemporanéité du street art. Il invite et fait participer certains de ses complices et amis "graffiteurs"

  • L'enseignement jésuite en France, 1550-1950
    Conférence
    00:40:55
    L'enseignement jésuite en France, 1550-1950
    Rocher
    Philippe

    Intervenant : Philippe Rocher, Chargé de mission Recherche et Action culturelle à l'Université de Bourgogne. Auteur d'une thèse d'histoire (2015), 'Un collège de la compagnie de Jésus au XIXe-XXe

  • Les écoutes radio pendant la Résistance, 1940-1945.
    Conférence
    00:40:11
    Les écoutes radio pendant la Résistance, 1940-1945.
    Romon
    François

    par François Romon, professeur émérite à l'Université technologique de Compiègne (UTC), docteur en sciences de gestion ; docteur en histoire moderne et contemporaine. L'intervention porte sur le

  • Mon père, ce héros : André Bollier, 1920-1944
    Conférence
    00:31:12
    Mon père, ce héros : André Bollier, 1920-1944

    Vianney Bollier évoque le parcours de son père, André Bollier (1920-1944), qui à sa sortie de l'Ecole polytechnique devient une des figures-clefs de l'impression de tracts et journaux clandestins