Conférence
Notice
Lieu de réalisation
INSA CVL Blois
Langue :
Français
Crédits
Jean-Philippe Corbellini (Réalisation), Yves Rousselle (Intervention)
Détenteur des droits
MSH Centre Val de Loire
Citer cette ressource :
Yves Rousselle. RTRMD. (2023, 13 avril). Caractérisation des peuplements sélectionnés (chênes et pin sylvestre) pour actualiser les conseils d’utilisation , in 2ème Journée Thématique Inter-Réseaux : Vigilance Environnementale : détecter, prévoir, agir. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/143401. (Consultée le 1 mars 2024)

Caractérisation des peuplements sélectionnés (chênes et pin sylvestre) pour actualiser les conseils d’utilisation

Réalisation : 13 avril 2023 - Mise en ligne : 12 juin 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Caractérisation des peuplements sélectionnés (chênes et pin sylvestre) pour actualiser les conseils d’utilisation

Le choix de Matériels Forestiers de Reproduction (MFR) adaptés lors d’un reboisement est une étape clé du renouvellement des forêts. Pour aider les gestionnaires forestiers, des fiches de Conseils d’Utilisation de ces MFR sont publiées par le Ministère chargé des forêts. Ces fiches mettent en relation des zones potentielles de reboisement avec les sources de graines, dont les peuplements sélectionnés, les plus adaptées. Jusqu’à très récemment, les Conseils d’Utilisation préconisaient d’utiliser les peuplements sélectionnés locaux, c’est-à-dire avec des conditions pédo-climatiques proches de la zone à reboiser. Le changement climatique modifie cette façon de réfléchir : les arbres plantés vont connaître des climats différents du climat actuel. Nous proposons donc de caractériser les peuplements sélectionnés, sources de graines, et les zones de reboisement à l’aide de variables climatiques afin de diagnostiquer les conseils actuels et de proposer des actualisations dans le contexte du changement climatique.

 

Biographie de Yves Rousselle (UMR ONF/INRAE BIOFORA)

Généticien de formation, je me suis toujours intéressé à l’impact des activités humaines sur la diversité génétique des espèces que l’Homme utilise et à leur capacité à s’adapter à leur environnement. Après ma thèse sur la migration et la gestion dynamique des ressources génétiques de blé, j’ai fait un postdoc sur des méthodes d’amélioration de la canne à sucre intégrant la génomique avant d’intégrer le département RDI de l’ONF en 2012. Depuis, je travaille sur l’adaptation des peuplements forestiers au changement climatique en utilisant tous les outils de la génétique à ma disposition. Un de mes objectifs est de faire le lien entre des résultats plutôt fondamentaux et des applications concrètes en gestion forestière.

 

Intervention
Thème

Dans la même collection