Cours/Séminaire
Notice
Lieu de réalisation
INSA CVL Blois
Langue :
Français
Crédits
Jean-Philippe Corbellini (Réalisation), Cécile Vincent-Barbaroux (Intervention)
Détenteur des droits
MSH Centre Val de Loire
Citer cette ressource :
Cécile Vincent-Barbaroux. RTRMD. (2023, 13 avril). La télédétection comme outil de vigilance de l’état sanitaire des forêts en région Centre Val de Loire , in 2ème Journée Thématique Inter-Réseaux : Vigilance Environnementale : détecter, prévoir, agir. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/143396. (Consultée le 24 février 2024)

La télédétection comme outil de vigilance de l’état sanitaire des forêts en région Centre Val de Loire

Réalisation : 13 avril 2023 - Mise en ligne : 12 juin 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

La télédétection comme outil de vigilance de l’état sanitaire des forêts en région Centre Val de Loire

Dans un contexte d’accélération préoccupante des dépérissements forestiers sur plusieurs essences d’intérêt économique, les enjeux de gestion associés aux dépérissements sont extrêmement importants. Une première étape dans la gestion de ces crises est de pouvoir rapidement les détecter et quantifier leur intensité et leur ampleur spatiale.

Le projet RECONFORT a pour ambition de caractériser l’ampleur du phénomène de dépérissement sur la région Centre-Val de Loire au travers de l’analyse d’images satellites, même sur les zones ou les données de terrain font défaut. Dans un premier temps l’approche utilisée vise à croiser les données terrain de dépérissement sur des chênaies avec les séries temporelles des données optiques des satellites Sentinel 2, afin de développer un algorithme de détection robuste des dépérissements à l’échelle de la région. Pour cela toutes les observations terrain disponibles depuis 2017 basées sur le protocole DEPERIS ont été utilisées, en particulier les données du Département de la Sante des Forêts, de l’ONF, du CNPF et de la coopérative Unisylva, mais également celles provenant des placettes de suivi du GIS Coopérative des données et des réseaux de suivi des peuplements forestiers de l’université d’Orléans et d’INRAe dont OPTMix. De plus certains relevés ont fait l’objet de mesures environnementales complémentaires permettant de mieux identifier les facteurs prédisposants au risque de dépérissement.

Grâce à l’ensemble de ces données, un modèle multi années et multi-tuiles a été élaboré sur les chênaies en utilisant une approche de classification supervisée. Il nécessite l’utilisation de deux indices spectraux calculés sur la base des 10 bandes spectrales des images Sentinel 2 acquises sur deux années sur n’importe quelle zone de la région afin de détecter les zones de dépérissements. Les premiers résultats montrent qu’il est possible de cartographier les dépérissements forestiers de chênes à grande échelle avec une précision globale de 80 %. Le modèle peut également être utilisé pour la cartographie opérationnelle de l’état sanitaire de la forêt dans les années à venir, pour lesquelles la précision est légèrement réduite et peut varier de 70 à 80%. Les cartes de dépérissement des chênaies entre 2019 et 2022 sont en cours de production. Dans l’ensemble, les données in situ et les prévisions du modèle ont montré des signes de déclin des forêts de chênes dans de nombreuses zones de la région d’étude, soulignant l’intérêt des données satellitaires pour fournir en temps opportun et précis des informations à grande échelle sur l’état sanitaire des forêts.

 

Biographie de Cécile Vincent-Barbaroux (Univ Orléans LBLGC)

Écophysiologiste de formation je me suis intéressée pendant ma thèse aux rôles des réserves carbonées dans la croissance des arbres (co-direction Inrae Nancy et Université d’Orsay). Après deux années de post-doctorat à l’Institut supérieur agronomique de Lisbonne, j’ai été recrutée en 2004 comme maîtresse de conférences à l’Université d’Orléans sur les mécanismes de réponses des arbres face aux contraintes environnementales.

Mes travaux de recherche se sont progressivement orientés vers la télédétection comme outil d’analyse des dépérissements forestiers. Actuellement, je coordonne le projet de recherches RECONFORT (ARD SYCOMORE) sur l’évaluation de l’état sanitaire des forêts en région Centre Val de Loire.

 

 

Intervention
Thème

Dans la même collection