Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Orléans
Langue :
Français
Crédits
Jean-Philippe Corbellini (Réalisation), Amélie Robert (Intervention)
Détenteur des droits
MSH Val de Loire, RTR MiDi
Citer cette ressource :
Amélie Robert. RTRMD. (2022, 4 octobre). Des peupleraies dans les vallées : trajectoires, représentations et biodiversité , in Enjeux écologiques et sociétaux des hydrosystèmes 20 ans de recherche dans le bassin de la Loire. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/138226. (Consultée le 22 février 2024)

Des peupleraies dans les vallées : trajectoires, représentations et biodiversité

Réalisation : 4 octobre 2022 - Mise en ligne : 9 mars 2023
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Session 4 : Trajectoires des paysages alluviaux

Des peupleraies dans les vallées : trajectoires, représentations et biodiversité

Amélie Robert 1, Dominique Andrieu 2, Yann Dumas 3, Mikael Motelica-Heino 4, Aurélien Sallé 5, Sylvie Servain 1

1 Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (CITERES) – CNRS : UMR7324, Université François Rabelais - Tours

2 MSH Val de Loire - USR 3501 – CNRS : USR3501, Université François Rabelais - Tours, Université d’Orléans

3 EFNO - INRAE – INRAE

4 Institut des Sciences de la Terre d’Orléans (ISTO) – Université d’Orléans, CNRS : UMR7327, INSU, Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM)

5 LBLGC - EA 1207, UNIVERSITÉ D’ORLÉANS, ORLÉANS – Université d’Orléans

La région Centre-Val de Loire relève d’un des trois bassins populicoles majeurs en France. Les peupleraies s’y concentrent en fond de vallées, où elles se sont surtout développées suite à la déprise agricole. Leur essor rapide a engendré des craintes, des critiques d’ordre environ- nemental et paysager et des tensions ont émergé. Vives dans les années 1990-2000, elles se sont aujourd’hui atténuées conjointement au recul des peupleraies. Pour autant, des oppositions de- meurent, dénonçant notamment la perte de biodiversité qu’engendre la plantation. Dans un contexte de demande croissante en bois, concourant à la bioéconomie locale, le projet " Plantaclim "(1) fait l’hypothèse que les peupleraies se maintiendront avec le changement climatique car, en fond de vallée, elles échapperont aux plus fortes contraintes hydriques. Dans l’objectif de proposer des solutions permettant d’en maximiser les services, nous analysons ces plantations de manière interdisciplinaire, en croisant les enjeux environnementaux et sociétaux. Des relevés de végétation et d’insectes sont donc réalisés afin de mieux connaître la biodiversité associée, dans la verticalité de l’écosystème du sol à la canopée. Ils sont complétés par la détermination des propriétés physiques, chimiques et microbiologiques des sols. En parallèle, nous analysons les dimensions économiques, sociales et culturelles, dont les représentations. In fine, " Plantaclim " aboutira à la définition de scénarios d’évolution, en concertation avec les acteurs socio-économiques également impliqués dans le projet. Après avoir détaillé les trajectoires des peupleraies et leur contexte, nous présentons les protocoles mis en place et les premiers résultats obtenus dont certains scénarios envisagés.

(1) financé par la région Centre-Val de Loire et porté par l’UMR CITERES

Intervention

Dans la même collection