Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Production), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Publication), Université de Bordeaux - Service Audiovisuel et Multimédia (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Creative Commons (BY NC)
DOI : 10.60527/nbr1-0r21
Citer cette ressource :
Univ Bordeaux. (2016, 11 février). Comment appliquer les leviers de la construction de la réputation individuelle et collective ? , in Vin, réputation et consommation durable. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/nbr1-0r21. (Consultée le 24 juin 2024)

Comment appliquer les leviers de la construction de la réputation individuelle et collective ?

Réalisation : 11 février 2016 - Mise en ligne : 10 mars 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • Dossier
Descriptif

Table ronde organisée dans le cadre de la journée "Vin, Réputation et Consommation durable"

>> Pierre Philippe, Les vignerons de Buzet
>> Frédéric Rouzaud, Louis Roederer
>> Philippe Castéja, Borie-Manoux
>> Roland Feredj, ancien Directeur Général du CIVB

Yquem est-il éternel ? Romanée-Conti sera-t-il toujours levin le plus réputé et le plus cher du monde ? Comment faire pour que les nomsde Bordeaux, Bourgogne, Champagne, etc. restent toujours synonymes d’excellence? Comment construire et préserver la réputation d’un cru, d’une propriété oud’une marque d’entreprise ? Quelles innovations et/ou maintien des traditionssont légitimes et souhaitables pour assurer cette pérennité ? Et finalementquel est le meilleur moyen d’assurer sur le long terme le développementéconomique d’un vignoble ?

Cette journée organisée parl’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin, avec le partenariat d’Oeneo, apermis de passer en revue les questions qui concernent à la fois la stratégiedes acteurs et la pérennité des goûts des consommateurs. Des pistes deréflexions pluridisciplinaires ont été proposées en abordant successivement :
- les pratiques de production etde commercialisation, la qualité des vins et la responsabilité sociale etenvironnementale d’une entreprise ;
- l’évaluation de la demande desconsommateurs sur les caractéristiques des vins qui leur sont proposés en seconcentrant sur la demande de long terme.

L’objectif était in fine defixer les bases d’une évaluation de l’intérêt ou non des producteurs à satisfaireaussi bien des préoccupations actuelles des consommateurs que des préférencesstabilisées dans le temps.

La première partie de la journéeétait consacrée à l’analyse des conditions de construction et de préservationde la réputation. La deuxième partie se concentrait sur les facteursexplicatifs de la demande et sur le rôle de la commercialisation et de ladistribution des vins.

Différentes formes de communicationsont été proposées avec des échanges croisés pour introduire les débats, desprésentations spécifiques d’enjeux de recherche et des tables rondes pourrecueillir le témoignage et les points de vues des professionnels.

Dans la même collection

Sur le même thème